Formule 1 - Silverstone : Charles était en piste avec la Ferrari 2016

Après avoir piloté la Haas VF-16 vendredi dernier à Silverstone, Charles a repris le volant hier pour une journée d’essais mais cette fois avec la Ferrari de Kimi Raïkkönen.

D'après le magazine Autosport, Charles a impressionné lors de ses débuts avec Haas. A ce sujet, Gunther Steiner, directeur sportif de Haas a déclaré :
"Il était très posé et il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'un jeune de 18 ans dans une Formule 1, la voiture de course la plus rapide du monde. [...]
Je n'ai pas été surpris par son attitude, mais j'ai été impressionné par lui et par son travail. [...] Il nous a dit comment il se sentait dans la voiture, comme n'importe quel autre pilote. [...] Il était excité mais il ne l'a pas montré - qui ne serait pas excité en pilotant une Formule 1 ? [...]
Il a été très professionnel, il a fait un bon travail et il nous a montré qu'il était à sa place. [...] Rien n'est facile en Formule 1 si vous voulez réussir.[...] Maintenant qu'il a franchi cette étape, il voudra mieux faire la prochaine fois, et nos attentes seront plus grandes."

Les engagés pour cette journée : 
- Esteban Ocon (Mercedes de 2016)
- Pascal Wehrlein (Mercedes de 2014 pour des essais Pirelli)
- Charles Leclerc (Ferrari)
- Pierre Gasly (Red Bull)
- Alex Lynn (Williams)
- Nikita Mazepin (Force India)
- Carlos Sainz Jr (Toro Rosso)
- Sergey Sirotkin (Renault)
- Fernando Alonso (McLaren)
- Rio Haryanto (Manor)
- Santino Ferrucci (Haas)

Malheureusement, la journée de Charles ne s'est pas très bien passée. Bien que son programme était basé sur l'aérodynamique et la compréhension des pneus tendres et mediums de Pirelli, le Monégasque a été victime de plusieurs incidents mécaniques, ce qui explique le peu de tours couverts (19).

Néanmoins, le Monégasque remercie la Scuderia Ferrari et affirme qu'il a profité de chaque instant de cette journée :

"C'est très spécial, d’autant que je n'ai que 18 ans. Je regardais toujours ces voitures rouges quand j’avais six ans, ça rend cette expérience incroyable. C’est très utile de faire des kilomètres dans une Formule 1, et ça aide toujours en tant que pilote, surtout pour les jeunes qui veulent en arriver là et apprendre de l’expérience de Ferrari. J’ai profité de chaque seconde. Ce matin, nous n’avons pas pu faire beaucoup de tours mais nous avons travaillé sur l'aérodynamique.  Je voudrais remercier les gars pour leur travail acharné et pour leur aide. C'était vraiment une expérience formidable et je me sentais très à l'aise dans la voiture.

Vendredi dernier, j’ai roulé en essais libres pour Haas qui débutait un week-end de course et je devais faire le maximum de roulage. Aujourd’hui, le but était le même mais nous avions toute la journée, ce qui permet de mieux s’organiser. Ces deux expériences ont été incroyables, et plus j’essaie des voitures, plus je trouverai de méthodes de travail et plus je gagnerai en expérience.

J'ai connu Jules Bianchi quand j’étais très, très jeune. Il était mon parrain et il m’a aidé pour gravir les échelons de la course. C’est dur sans lui parce qu’il m’a toujours aidé et cela me manque aujourd’hui.
Il m’avait vraiment bien conseillé dans le passé. Je garde tous ses commentaires en tête et j’essaye d’éviter de faire les erreurs qu’il m’avait dit de ne pas faire."

Charles reprendra le volant de la Haas lors des essais libres 1 du Grand Prix de Hongrie qui se déroulera dans deux semaines.

 

Photo : formula1.ferrari.com/