FIA F2 - Bahrain - Course 2 : Jules serait si fier de son poulain !

Après une course 1 très animée, les pilotes ont maintenant rendez-vous avec la course 2 qui est la plus courte du week-end. Hier, Marlelov a signé une magnifique victoire et pointe donc en tête du championnat. Nato et Charles se sont livrés à une très belle bataille et aimeraient bien remettre ça dès aujourd'hui.

Sur la grille de départ, le vent souffle vraiment très fort mais chez ART GP, on le ressent encore plus ! Victime d'un problème mécanique dans son tour de mise en grille, Matsushita se voit contraint de partir depuis la voie des stands et laisse son emplacement inoccupé. Luca Ghiotto se retrouve donc seul en première ligne mais en troisième position, Alex Albon est du bon côté de la piste et peut en profiter dès l'extinction des feux. Charles est sixième, juste devant Nato et Markelov qui sont ses deux rivaux au championnat.

Au départ, Albon prend un très bon envol mais Ghiotto garde la tête in extremis. Derrière les deux premiers et grâce à un départ phénoménal, Charles pointe déjà en troisième position !

A la fin du premier secteur, Rowland touche la roue arrière droite de Nato et cela suffit pour expédier le Français dans le bac à graviers.
Le Safety Car entre en piste le temps de dégager la malheureuse Arden.

Au restart, Charles profite d'un freinage manqué d'Albon pour lui prendre sa deuxième place en lui faisant l'extérieur ! Quelques instants plus tard, c'est Rowland qui passe le Thaïlandais.

Au cinquième tour, Ghiotto devance Charles alors que Markelov (cinquième) est l'homme le plus rapide en piste. Le vainqueur de la course d'hier a pris le pari de parti en pneus tendres (jaunes) à l'inverse de tous ses concurrents qui sont en pneus médiums (argents). Le Russe devance Olivier Rowland au moment où l'on apprend que le Britannique est sous investigation pour son accrochage avec Nato.

Au huitième tour, Charles passe Ghiotto pour la première place alors que Markelov repasse par les stands pour chausser les pneus médiums. Tous les pilotes ont maintenant le même type de gommes mais celles du Russe ont 10 tours de moins ! Au même instant, on annonce à Charles que sa stratégie passe au plan B.

A la mi-course, Charles est donc en tête et en profite pour signer le meilleur tour en course. Il roule en 1'46''203 quand ses poursuivants sont au dessus des 1''48. Le plan B semble être celui de pousser à fond jusqu'à un éventuel arrêt aux stands qui est prévu pour palier à l'éventuel retour de Markelov en fin de course.

Au dix-septième tour soit à huit tours de l'arrivée, Charles passe aux stands pour passer les pneus tendres ! Il est le seul à tenter cette stratégie et il repart en quatorzième position, à 17 secondes de la tête de course mais il devance Markelov de 6 secondes ! Quoi qu'il arrive, le Russe ne reviendra jamais à la régulière.

A 6 tours de l'arrivée, Charles signe le meilleur tour en course en 1'44''074 ! Il est quatre secondes plus rapide que le leader de la course ! Dans ce tour-là, il dépasse quatre voitures en cinq virages et au tour suivant, Ceccotto, Albon et de Vries sont ses nouvelles victimes.

A cinq puis quatre tours de l'arrivée, l'écart avec le leader n'est plus que de 8 secondes. Charles continue sa remonté météorique en passant Fuoco, Latifi et King. Charles est troisième et il reste deux tours ! Devant lui, Ghiotto passe Rowland pour la tête de course mais Charles est déjà juste derrière eux !

A l'amorce du dernier tour, il passe Rowland pour la deuxième place et fond sur l'Italien ! A la fin du premier secteur, le pilote Russian Tim allume sa roue et manque légèrement son freinage. Charles n'en demandait pas tant. Il négocie mieux ce virage et prend la tête d'une course qu'il a animé de bout en bout !

Les derniers virages ne sont plus qu'une formalité et Charles vient remporter sa première victoire en Formule 2, sa dixième en monoplace ! Ghiotto termine deuxième, juste devant Rowland dont le doute d'une pénalité plane toujours au dessus de sa tête. Derrière son micro, Davide Valsecchi qui commente la course de Charles en a presque le souffle coupé ! La stratégie mise en place par Prema Racing est très osée mais sans le talent de Charles, pas sûr qu'elle aurait réussi !

Hier, il espérait avoir rendu Jules Bianchi heureux grâce à sa bataille avec Norman Nato. Aujourd'hui il a dû le faire bondir de joie ! On se serait presque cru en 2012 lorsque Charles dominait les courses de la WSK Euro Series de karting ! Aujourd'hui, Charles et Prema étaient tout simplement intouchables.

A soir du premier meeting de la saison, Charles est en tête du championnat et possède 8 points d'avance sur Markelov (qui ne termine que huitième) et 16 sur Rowland.

TOP 5 de la course : 

01. C.Leclerc (Vainqueur) 
02. L.Ghiotto + 1''569
03. O.Rowland + 2''898
04. N.Latifi + 7''575
05. J.King + 9''962

TOP 5 du championnat des pilotes : 

01. C.Leclerc : 36 points
02. A.Markelov : 28 points
03. O.Rowland : 20 points
04. L.Ghiotto : 18 points
- N.Nato : 18 points

TOP 5 du championnat des équipes : 

01. Russian Time : 46 points
02. Prema Racing : 38 points
03. DAMS : 28 points
04. Pertamina Arden : 18 points
- MP Motorsport : 18 points

Photo : Zak Mauger/FIA Formula 2

Une réflexion au sujet de « FIA F2 - Bahrain - Course 2 : Jules serait si fier de son poulain ! »

Les commentaires sont fermés.