FIA F2 - Hungaroring : Charles disqualifié des qualifications !

C'est le dernier meeting avant la pause estivale et une fois encore, on se demande qui arrivera à arrêter Charles que ce soit pour les poles, pour sa régularité en course ou même dans sa quête du titre mondial.

La journée démarre avec les essais libres et il ne faut pas attendre très longtemps pour voir Charles à sa position habituelle. En fait, seul Louis Deletraz qui a signé le premier tour de référence a devancé le leader du championnat qui n'a attendu que dix minutes pour signer le meilleur temps sur trois tours de suite. Derrière la monoplace rouge et blanche, Oliver Rowland s'approche à moins d'un dixième alors qu'en troisième position, Nyck de Vries fini sa séance dans le mur de pneus après une sortie au virage 14 sans trop de dommage. Notons que Charles a utilisé les dernières minutes de cette séance pour chercher les limites de son pilotage sur plusieurs virages différents. Il a fait un grand nombre de petites erreurs sans conséquence mais c'est la preuve que même s'il est le plus fort, il a toujours soif de victoire et de performance.

Les choses sérieuses démarrent pour la séance qualificative que l'on pourrait presque renommer "les 30 minutes de Charles Leclerc".
Au début, c'est Oliver Rowland qui se place en tête devant Markelov. Sur une stratégie décalée consistant à éviter le trafic, Charles, Albon, Nato et Gelael entrent en piste au moment où tous les autres rentrent aux stands. Au moment d’entamer leur tour lancé, ils sont tous stoppés dans leur élan à cause du tête queue de Gelael qui reste bloqué au milieu de la piste. Le drapeau rouge est déployé le temps d'évacuer la monoplace du pilote Indonésien.

A la reprise, Charles a laissé tous les pilotes prendre le large afin d'avoir une piste très claire devant lui. Au bout des 4 kilomètres sur tracé Hongrois, Charles signe le meilleur temps en 1'26''268 collant près d'une demi-seconde à Rowland qui malheureusement pour lui, commence à en avoir l'habitude.

Dans les derniers instants de la séance, personne n'est en mesure de contester la pole de Charles qui, au drapeau à damiers, officialise sa septième pole position en sept courses. C'est du jamais vu. Il bat non seulement le record du nombre de pole positions en une saison mais là où sa performance est incroyable c'est qu'il les a signées les unes à la suite des autres ! Même Nelson Piquet Jr qui avait 6 poles en une saison (2006) n'y était pas parvenu.

Finalement, on en arriverait presque à se dire que la seule chance de pole position pour ses adversaires réside dans l'infime marge d'erreur que se laisse Charles lors de ses tours lancés... ou un problème mécanique... Et c'est finalement ce qui s'est produit, quelques heures après les qualifications, lors de la vérification technique par les commissaires. En effet, il se trouve que le différentiel ne collait pas à 100% au règlement, et même s'il n'apportait aucun bénéfice de performance, le règlement est le règlement. Charles a donc été disqualifié, et il devra partir depuis la dernière place.

Demain, la course 1 est prévue à 15h35. Rowland partira en pole devant Markelov. King est troisième, juste devant Fuoco, qui, on l'espère pour Prema Racing, semble avoir repris quelques couleurs.

Côté chiffres, il faut retenir le 63, soit le nombre de points d'avance que possède Charles sur Markelov et Rowland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *