F1 - Sepang - Essais libres 1 : Charles devance Wehrlein !

De retour au volant une F1 lors d'un week-end officiel, Charles n'a pas démérité et a encore fois prouvé sa rapidité d'adaptation.

La pluie qui a toujours été l'alliée de Charles perturbe la séance et les deux pilotes Sauber n'ont que 10 tours pour savoir qui terminera devant l'autre. Signalons qu'à l'heure qu'il est, les dernières rumeurs annoncent une titularisation de Charles et le maintien de Pascal Wehrlein qui serait soutenu par Frédéric Vasseur. L'important pour le Monégasque est d'apprendre à connaître la voiture, le volant et s'il le peut, de terminer devant son équipier.

Après un premier run de trois tours en pneus pluie (bleus), Wehrlein signe le quatrième temps, Charles le neuvième mais ce ne sont que des tours d'installation, donc rien de bien significatif. A moins de 30 minutes de la fin de la séance, tous les pilotes passent aux pneus intermédiaires (verts) car la pluie a cessé.

Sur le premier tour, Charles est le plus rapide : 2'01''900 contre 2'02''180 pour l'Allemand qui améliore ensuite en 1'58''358 et 1'57''044. Vient le tour du Monégasque qui effectue d'abord un 1'56''729 (plus rapide de 0''315) mais au tour suivant, son rival d'un jour se rapproche à 0''020.

A 15 minutes du drapeau à damiers, Wehrlein signe 1'55''652 et n'améliorera plus. Pendant que l'Allemand part en tête à queue dans l'herbe, Charles repasse devant, grâce à un tour en 1'55''280.

Au terme d'une séance raccourcie à cause de la pluie, Charles termine seizième, près de quatre dixièmes plus rapide que son équipier et plus d'une seconde devant les Haas de Grosjean et Giovinazzi. Felipe Massa termine dernier, sans chrono, à cause d'un problème hydraulique.

Le prochain roulage de Charles en F1 est prévu le vendredi matin du Grand Prix des Etats-Unis, soit dans un peu moins d'un mois. D'ici-là, il se rendra à Jerez dès le week-end prochain pour, espérons-le, s'adjuger le titre de Formule 2 !

"Je suis très heureux de cette première expérience avec Sauber. En dépit des conditions délicates et humides, j’ai pu compléter dix tours, et j’ai pris du plaisir à piloter sur ce circuit. Le plus important, c’est que l’équipe a été satisfaite de mon travail. J’ai hâte de conduire de nouveau à Austin. Ferrari et Nicolas Todt, mon manager, parlent beaucoup, mais pour être honnête, ils ne veulent pas vraiment me tenir informés pour le moment parce qu’ils veulent que je me concentre sur la F2. Et j’en suis très heureux. Je ne veux pas beaucoup en parler. J’ai un but, gagner le championnat de F2 cette année, et ensuite, tout arrive petit à petit. Mais je suis sûr que Ferrari et Nicolas travailleront aussi dur que possible pour moi pour me trouver la meilleure place possible en 2018. Je crois que si je fais le travail, comme je l’ai fait depuis le début de l’année en F2, alors, j’espère qu’ils me trouveront une place."

Photo : f1fanatic.com