FIA F2 - Jerez : la dégradation a joué des tours à Prema Racing

Au lendemain de son titre de Champion du Monde de Formule 2, Charles a une nouvelle mission entre les mains : faire de son mieux pour que Prema Racing puisse remporter le titre des équipes, même s'il n'a pas souvent été aidé par son équipier. L'équipe Italienne est certes en tête depuis hier, mais elle ne compte que 6 points d'avance sur DAMS et 21 sur Russian Time.

Sur la grille de départ de cette course 2, Alex Palou occupe la pole position à domicile mais à ses côtés, Luca Ghiotto semble être le favori pour la victoire. Plus loin et toujours à cause de la grille inversée, Rowland est septième, Charles huitième mais sans la moindre pression. Il va donc être intéressant de voir s'il se permettra de prendre quelques risques supplémentaires, surtout que des pilotes comme Rowland, Markelov, Ghiotto et Latifi sont tous en lutte pour le titre de Vice-Champion et ne doivent pas risquer de tout perdre.

Attention à la dégradation importante des pneus qui a bien failli gâcher la course de Charles hier. Même si l'arrêt aux stands n'est pas obligatoire aujourd'hui, il n'est pas exclu de voir certains pilotes changer de pneus et l'on craint fort que les deux pilotes Prema Racing en fassent parti.

Signalons que la course a pris 15 minutes de retard car le Safety Car est tombé en panne et qu'il n'y en avait pas d'autre de réserve. Après l'hymne français passé par erreur à Charles hier, l'organisation risque bien de se faire taper sur les doigts !

Au départ, Palou patine quelque peu mais il conserve l'avantage de sa pole. Au premier virage, Ghiotto tente déjà de prendre l'avantage mais il vire trop large et sort de la piste. L'Italien fait une excursion par par le bac à graviers et repart en dernière position, tandis que Charles est sixième juste derrière Rowland.

A la fin du deuxième tour, Palou a déjà 2 secondes d'avance sur King alors que Charles dépasse Rowland avec autorité ! Le Monégasque est cinquième et il entraîne Fuoco dans son sillage puisque lui aussi a dépassé le Britannique.

Au quatrième passage et c'est très rare pour être souligné, Jordan King explose son moteur alors qu'il était deuxième. C'est encore une place de gagnée pour les deux Prema qui sont maintenant dans l'ordre inverse, Fuoco devant Charles.

Au septième tour et alors qu'on le pensait simplement plus rapide, il laisse bizarrement repasser son chef de file, peut-être pour qu'il puisse remonter dans le classement et pour que lui puisse économiser ses pneus. Notons qu'à ce stade de la course, Prema Racing reprendrait 4 points à Russian Time mais en rendrait 4 à DAMS.

Au onzième passage, catastrophe, Charles est à l'agonie avec ses pneus.
Il se fait passer par Rowland et par Albon et doit attendre un tour de plus pour rentrer aux stands, le temps que Fuoco libère la place.

A la mi-course, Palou est toujours en tête mais Latifi revient petit à petit. Les deux Prema qui sont en quinzième et seizième position sont reparties en pneus tendres (jaunes). A cet instant, Charles roule deux secondes plus vite que la tête de course et l'on se demande s'il ne referait pas le coup de Bahrein.

A 8 tours de l'arrivée, Latifi et Markelov sont revenus dans le sillage de Palou qui n'a plus de pneus mais les trois hommes de tête ne sont qu'en 1'32''5 quand Charles, onzième, est en 1'30''3. D'autres pilotes commencent à rentrer aux stands ce qui facilite sa remontée.

Alors qu'il ne reste plus que 5 tours, Markelov prend le meilleur sur Latifi et Palou pour se porter en tête de la course. Personne ne le reverra, même si au tour suivant, les deux DAMS passent également l'Espagnol. Pendant ce temps, Charles est septième et remonte à coup de meilleurs tours mais il est trop loin pour espérer un podium.

A trois tours de l'arrivée, il a déjà dépassé Nato et Albon et il prend également le meilleur sur Palou qui n'en peut vraiment plus. Dans le dernier tour, les deux Prema Racing sont revenues en quatrième et cinquième position mais surprise, Charles n'a plus du tout de rythme !

Si on compare ses chronos à ceux de Nyck de Vries qui est quelque secondes derrière, on s'aperçoit que le Monégasque perd 2 secondes dans le premier secteur et encore 4 autres dans le deuxième, si bien qu'il se fait dépasser dans le dernier virage !

En passant sous le drapeau à damiers et loin de tout souci, Artem Markelov remporte sa quatrième victoire de la saison en devançant les deux DAMS de Latifi et Rowland.

L'excellent Luca Ghiotto termine quatrième alors qu'il était dernier après le premier virage et il devance Fuoco qui sauve les meubles pour Prema Racing. De son côté, Charles n'est que septième. L'équipe italienne va pouvoir travailler sur la dégradation des pneus pour garder une chance de sacre à Abu Dhabi.

Au classement des équipes, Prema Racing est toujours en tête du championnat mais avec seulement 2 points d'avance sur DAMS et 6 sur Russian Time. Certes, il va falloir briller aux Emirats Arabes Unis, mais quand on voit que Charles a récolté 249 points pour son écurie et Fuoco seulement 98, on peut aussi se dire qu'un titre ça se gagne avec deux voitures rapides et constantes. Ce n'est donc certainement pas ce week-end que Prema aura perdu son titre.

TOP 5 de la course :
01. A.Markelov (Vainqueur)
02. N.Latifi + 11''840
03. O.Rowland + 13''285
04. L.Ghiotto + 14''690
05. A.Fuoco + 16''497
...
07. C.Leclerc + 20''510

TOP 5 du championnat des pilotes :
01. C.Leclerc : 249 points (Champion)
02. O.Rowland : 189 points
03. A.Markelov : 177 points
04. L.Ghiotto : 164 points
05. N.Latifi : 156 points

TOP 5 du championnat des équipes :
01. Prema Racing : 347 points
02. DAMS : 345 points
03. Russian Time : 341 points
04. ART GP : 190 points
05. Rappax : 138 points

Photo : Andrew Ferraro/FIA Formula 2