FIA F2 - Abu Dhabi - Course 1 : Charles manque le podium pour 15 millièmes !

La légère déception d'hier est passée et toute notre attention se porte maintenant sur la course 1 d'aujourd'hui. Hier, Charles a avoué s'être trompé dans ses réglages mais nous sommes bien évidemment conscients que cela arrive même aux meilleurs.

Sur la grille de départ, Artem Markelov occupe la pole position pour la première fois de sa carrière en monoplace, c'est à dire depuis 2011.
Elle arrive à point nommé puisqu'elle rapporte à Russian Time, 4 points très précieux dans la course au titre des équipes. Une pole que l'équipe Russe n'avait pas décroché depuis Monza 2013 avec Sam Bird.

En troisième position, Antonio Fuoco doit absolument être performant pour que Prema Racing reste dans la course au titre et il faudra notamment contenir les assauts de Rowland juste derrière lui. Charles est sixième, bien décidé à remonter et à aider son équipe du mieux qu'il le peut. Notons la disqualification d'Alex Albon, en panne hier et avec un réservoir trop vide pour passer les tests imposés par la FIA.

Profitons du tour de formation pour faire un point sur les pneumatiques car il y a deux stratégies différentes sur la première ligne. Comme la majorité des pilotes, Markelov est en pneus super tendres (rouges) mais derrière lui, Nyck de Vries (deuxième) a opté pour les tendres (jaunes), tout comme Charles qui s'élance sixième.

Au départ, Markelov garde le bénéfice de sa pole devant de Vries alors que Fuoco manque complètement son départ. A la fin du premier tour, l'ordre de la première ligne n'a pas changé alors que Rowland est désormais troisième devant Nato, Ghiotto, Matsushita et Charles, seulement septième, qui a été gêné par son équipier.

A la fin du troisième tour, Markelov semble déjà en difficulté avec ses pneus super tendres. Derrière lui, les pilotes en profitent pour se regrouper. En deux tours, Charles passe Nato, Matsushita et Ghiotto qui semblent déjà à l'agonie avec leurs pneus !

Au sixième tour, il passe Rowland pour la troisième marche du podium tandis que la course de Lando Norris s'arrête dans un nuage de fumée provoqué par son moteur qui vient de rendre l'âme.

Le septième tour signe le passage aux stands des premiers pilotes dont Markolov, Ghiotto et Nato. Au tour suivant, de Vries est en tête avec moins de deux secondes d'avance sur Charles. Les autres pilotes sur la même stratégie ne peuvent pas suivre. En septième et huitième position, Markelov et Rowland sont en pleine bagarre pour savoir qui des deux pilotes sera en tête de ceux qui ont déjà stoppé.

Au douzième passage et après avoir mis la pression à son ex-équipier pendant plus de trois tours, Charles profite d'un freinage manqué de de Vries pour prendre la tête de la course. Néanmoins, Rowland revient à pas de géants en étant plus rapide entre une et deux secondes au tour !

A la mi-course, l'écart entre Charles en tête et Rowland troisième semble être stabilisé à hauteur de 26 secondes. Le Britannique a beaucoup tapé dans ses pneus pour se défaire des pilotes qui le précédaient.

Au dix-huitième passage, il est l'heure pour Charles de rentrer aux stands. Il a alors déjà collé plus de 12 secondes à de Vries ! Le Monégasque ressort à la cinquième place, avec 16 secondes de retard sur Rowland, nouveau leader de la course.

A 5 tours de l'arrivée, la course semble être jouée. Rowland est confortablement en tête depuis qu'il a distancé Markelov. En troisième position, Charles revient comme un boulet de canon mais il semblerait qu'il ne reste que trop peu de tours pour reprendre la tête de la course.

Dans l'avant-dernier tour, les pneus de Charles sont morts et il le comprend tout de suite en ralentissant pour préserver un beau résultat pour son équipe. C'est un tir groupé des deux Prema Racing avec une troisième et une quatrième position.

Dernier virage du dernier tour, Rowland remporte une course qu'il a dominée de bout en bout. Markelov termine deuxième devant Charles... non ! Devant Fuoco ! En effet, le Monégasque a énormément ralenti sous le drapeau à damiers et perd le podium pour 15 millièmes de secondes !

L'heure est au questionnement car on ne comprend pas forcément ce qu'il s'est passé. Charles a-t-il laissé passer Fuoco sous le drapeau à damiers ? Puisque l'ordre d'arrivée ne change rien aux points marqués par l'équipe, Charles pourrait l'avoir fait pour en tirer un avantage en course 2. En terminant quatrième, il occupera cette même place sur la grille de demain alors qu'il aurait normalement dû occuper la cinquième. Fuoco pourrait donc servir de bouchon pour Rowland et Markelov. Attendons les déclarations de Charles et de Prema Racing.

Au championnat des équipes, DAMS prend le commandement des opérations avec un total de 376 points, soit 2 de plus que Prema Racing et 3 de plus que Russian Time.

TOP 5 de la course :
01. O.Rowland (Vainqueur)
02. A.Markelov + 6''679
03. A.Fuoco + 22''929
04. C.Leclerc + 22''944
05. L.Ghiotto + 32''117

TOP 5 du championnat des pilotes :
01. C.Leclerc : 261 points (Champion)
02. O.Rowland : 214 points
03. A.Markelov : 199 points
04. L.Ghiotto : 174 points
05. N.Latifi : 162 points

TOP 5 du championnat des équipes :
01. DAMS : 376 points
02. Prema Racing : 374 points
03. Russian Time : 373 points
04. ART GP : 198 points
05. Rappax : 136 points

Photo : Sam Bloxham/FIA Formula 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *