FIA F2 - Abu Dhabi - Course 2 : une course exceptionnelle pour une saison exceptionnelle !

Après la course d'hier, les commissaires ont procédé aux vérifications techniques et ont décidé de disqualifier Rowland (vainqueur) et Fuoco (troisième). Pour le Britannique, c'est l'usure trop importante de son font plat qui causé sa perte. Dans l'affaire, le pilote DAMS dit adieu au titre de Vice-Champion puisqu'il se retrouve désormais à 17 points de Markelov qui hérite pour sa part de la victoire. Pour Fuoco, c'est une pression de pneus trop basse qui l'empêche de partir sixième aujourd'hui et cela met quasiment un terme aux chances de titre pour Prema Racing.

Avant cette course 2, faisons un point sur le championnat des équipes. Russian Time est la grande gagnante du lot de pénalité puisqu'elle s'empare du leadership avec 20 points d'avance sur Prema Racing.
C'est donc mission impossible puisque Charles ne peut marquer que 17 points au maximum et que Fuoco part avant-dernier.

Sur la grille de départ, Jordan King occupe la pole position devant Albon, Matsushita, Latifi, de Vries, Ghiotto et Charles.

Au feu vert, King prend un très mauvais départ et ne pointe que sixième après les premiers virages. Albon prend donc les commandes de la course pendant que Charles fait l'extérieur à King et à Ghiotto.

Au troisième passage, le Monégasque est en sixième position, juste derrière King qui a fini par reprendre sa place. Il lui faut deux tours pour passer définitivement devant le Britannique alors que Markelov prend l'avantage sur Ghiotto.

Au sixième tour, Charles s'est déjà bien défait de King qui se fait maintenant passer à gauche par Markelov et à droite par Ghiotto.
Dans la manœuvre, Markelov a touché le Britannique qui est maintenant victime d'une crevaison. De son côté, Rowland (qui a coupé la première chicane au premier tour sans être sanctionné) remonte comme un avion et se retrouve déjà huitième derrière les deux Russian Time ! Le pilote DAMS a gagné 12 positions mais va rapidement subir la dégradation de ses pneus. A cet instant, Fuoco est dans les profondeurs du classement, en dix-huitième position et incapable de remonter.

Au fur et à mesure des tours parcourus, Charles revient sur de Vries si bien qu'au cap de la mi-course, le Monégasque passe le Hollandais sans la moindre difficulté. Le prochain objectif c'est le podium et il n'est qu'à moins de trois secondes. En trois tours, la mission est remplie.

A cinq tours de tours l'arrivée, Albon est en tête et emmène Latifi dans son sillage. Derrière, et plus rapide au rythme d'une seconde au tour, Charles est déjà revenu à moins de deux secondes et se verrait bien tout en haut du podium pour sa dernière course de Formule 2. Il se rapproche d'abord de la DAMS qu'il dépasse sans souci, grâce au DRS.

Il ne reste maintenant plus que quatre tours et l'écart avec Albon qui ne cesse de se réduire n'est que d'une seconde et demie. Malheureusement, un drapeau jaune dans le deuxième secteur l'empêche de l'activer. Il va falloir dépasser à l'ancienne !

Dans le dernier tour, Charles est collé à son ex-équipier et tente une attaque à l'épingle du premier secteur. Le museau de la Prema touche très légèrement l'arrière de la monoplace d'Albon qui perd un tout petit peu de grip par la même occasion. A la sortie de l'épingle, le Monégasque ressort à hauteur du ponton du Thaïlandais et celui-ci ne perd pas l'occasion de tasser Charles hors trajectoire dans les billes de gomme.

Les deux pilotes parcourent les 500 mètres de ligne droite côte à côte mais au prix d'un freinage ultra tardif, Charles montre à son rival de toujours qui des deux est le plus fort ! Il prend l'avantage juste avant la zone de drapeau jaune, la messe est dite et le dépassement est plus que somptueux !

Dernier virage du dernier tour, Charles s'impose en grand seigneur et acquiert sa septième victoire de la saison ! C'est un dixième podium après les huit pole positions qu'il a déjà obtenues et vraiment, qui d'autre que lui mérite plus sa place en Formule 1 ? Sa course est à l'image de sa saison : exceptionnelle ! Il gagne la course avec une grande classe, même chose pour le championnat, puisqu'il le termine avec 72 points d'avance sur Markelov : un gouffre !

En deuxième position, Albon est visiblement très déçu et on peut le comprendre. Il a mené la course jusqu'au dernier tour et a dû céder dans les derniers virages face à un Charles plus que survolté sous les yeux de ses proches !

En troisième position, Latifi complète le podium pour DAMS mais la septième place de Rowland ne suffit pas pour revenir sur Prema Racing au championnat. Pour sa dernière apparition en Formule 2, Russian Time décroche le titre avec 15 points d'avance sur Prema qui n'a pas démérité.

Evidemment, ce n'est pas à Abu Dhabi que l'équipe de Charles a perdu le titre. Avec une onzième place à l'arrivée de cette course, le résultat de Fuoco est à l'image de sa saison : transparent. Et dire qu'il bénéficie de la même voiture et du même soutient que son chef de file. Sur les 380 points récoltés par l'écurie Italienne, 282 sont à mettre au crédit de Charles. Il n'y a rien d'autre à dire.

TOP 5 de la course :
01. C.Leclerc (Vainqueur)
02. A.Albon + 1''293
03. N.Latifi + 3''207
04. N.Matsushita + 4''105
05. L.Ghiotto + 4''952

TOP 5 du championnat pilote :
01. C.Leclerc : 282 points (Champion)
02. A.Markelov : 210 points
03. O.Rowland : 191 points
04. L.Ghiotto : 185 points
05. N.Latifi : 178 points

TOP 5 du championnat équipes : 
01. Russian Time : 395 points
02. Prema Racing : 380 points
03. DAMS : 367 points
04. ART GP : 226 points
05. Rapax : 137 points

Une réflexion au sujet de « FIA F2 - Abu Dhabi - Course 2 : une course exceptionnelle pour une saison exceptionnelle ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *