F1 - Monaco : Charles victime de ses freins !

La météo semble menaçante lorsque les pilotes prennent la piste pour les tours de reconnaissance. Même si quelques goûtes de pluies sont tombées durant la mise en place de la grille, celle-ci s'est arrêtée car le vent s'est levé. Du côté de Charles, sachez qu'il s'agit de son centième départ en monoplace. S'il passe le cap du cinquantième tour, il aura fait plus de kilomètres en Grand Prix que Olivier Beretta avant lui. Il ne lui restera plus qu'un homme à battre : Louis Chiron.

Lorsque les 20 monoplaces s'élancent pour le tour de formation, on constate que les pilotes du TOP 10 sont tous en hyper tendres (roses) mais Hartley et Sirotkin le sont eux aussi. Tous les autres pilotes sont en ultra tendres (violets).

A l'extinction des feux, Ricciardo prend un départ moyen mais il lui suffit à entrer en tête dans le premier virage devant Vettel et Hamilton. Derrière, Charles est toujours quatorzième, trois places devant Verstappen et quatre devant Ericsson.

Au huitième tour, Sirotkin passe par les stands pour effectuer un Stop and Go de 10 secondes. Il paie les pots cassés par son équipe qui n'a pas fixé les roues sur sa voiture alors qu'il restait moins de trois minutes avant le tour de chauffe. Cette erreur de l'écurie Williams permet à Charles de gagner une place mais Verstappen est maintenant juste derrière lui. Les deux pilotes ne sont évidemment pas dans la même course. Au tour suivant, Stroll revient aux stands avec la roue avant droite à plat. Catastrophe chez Williams !

Au douzième tour, Hamilton passe par les stands pour mettre les ultra tendres (violets). Mercedes cherche peut-être à anticiper une éventuelle intervention de la voiture de sécurité car des petits débris jonchent le bord de la piste. Charles imite Hamilton dès le tour suivant et repart dix-huitième avec les super tendres (rouges). Pendant ce temps, Vandoorne fait toujours le bouchon sur Verstappen. Les deux hommes sont deux secondes moins rapides que Charles. Quand le Belge ressort de son changement de pneus, il est 16 secondes derrière le Monégasque. C'est la preuve irréfutable du temps perdu !

Après le changement de pneus de chaque pilote, Charles est treizième.
Il a profité d'un arrêt très long de Perez pour prendre l'avantage sur le Mexicain alors que Hartley (qui est juste devant Charles) va avoir une pénalité de 5 secondes sur son temps de course à cause d'une vitesse excessive dans les stands.

Au cinquantième tour, rien ne change dans la course de Charles. Il est toujours bloqué derrière Hartley. Par contre, en ayant bouclé ce tour-là, il devient à cet instant le deuxième Monégasque ayant parcouru le plus de kilomètres en Grand Prix. 1700 contre 1697 pour Olivier Beretta. Le prochain objectif sera les 2511 de Louis Chiron.

Pour en revenir à la course, sachez que Verstappen vient de changer de pneus et est ressorti trois secondes devant le train Hartley. Autant dire que si Charles l'avait dépassé, il serait ressorti devant le pilote Red Bull. Mais que de temps perdu !

Au cinquante-quatrième tour, Alonso abandonne, boîte de vitesse cassée. Charles est douzième alors que devant lui, Sainz est à l'agonie avec ses pneus. Il retient Verstappen autant qu'il le peut. A cet instant, 13 secondes séparent Verstappen et Charles. En 7 tours, le Monégasque a perdu 10 secondes sur son plus grand rival de karting à cause de Hartley qui le bloque. C'est d'autant plus frustrant car l'on sait que le pilote de la Toro Rosso aura 5 secondes de pénalité à l'arrivée et reculera de toute façon de plusieurs places.

A dix tours du but, le train Hartley se rapproche de plus en plus de la Renault de Sainz qui est au plus mal avec ses gommes. Si Charles veut marquer un point, il doit absolument dépasser l'Espagnol et s'assurer que Hartley ne le devance pas de plus de 5 secondes.

Au soixante-douzième tour soit à 6 tours de l'arrivée, le disque de frein avant-gauche de Charles explose à la sortie du tunnel ! La Sauber heurte de plein fouet l'arrière de la monoplace de Hartley mais malheureusement, le Monégasque ne pouvait rien y faire. Il n'était que le simple passager de sa propre monoplace. Décidément, il n'a vraiment pas de chance à domicile...

La Virtual Safety-Car est activée l'espace de quelques instants mais le classement ne change pas jusqu'à l'arrivée. Daniel Ricciardo remporte donc la septième victoire de sa carrière, sa première à Monaco après celle qui lui a échappé en 2016. Sebastian Vettel termine deuxième et reprend 3 points à Lewis Hamilton qui complète le podium au terme d'une course relativement soporifique.

Pour en revenir à Charles, il lui faut maintenant tirer le positif de ce week-end. Sur le circuit qui convient le moins bien à l'écurie Sauber car elle manque d'appui aérodynamique, le Monégasque était à la porte des points. Avec un seul abandon, Charles était onzième à la régulière et personne ne croyait ça possible il y a encore quelques semaines. C'est donc vraiment encourageant pour la suite ! C'est juste dommage qu'il n'ai pas pu terminé son Grand Prix à domicile mais les occasions de briller se reproduiront bientôt !

Classement de la course : 
01. D.Ricciardo (Red Bull) (Vainqueur)
02. S.Vettel (Ferrari) + 7'736
03. L.Hamilton (Mercedes) + 17''013
04. K.Raikkonen (Ferrari) + 18''127
05. V.Bottas (Mercedes) + 18''822
06. E.Ocon (Force India) + 23''667
07. P.Gasly (Toro Rosso) + 24''331
08. N.Hulkenberg (Renault) + 24''839
09. M.Verstappen (Red Bull) + 25''317
10. C.Sainz (Renault) + 1'09''013
11. M.Ericsson (Sauber) + 1'09''864
12. S.Perez (Force India) + 1'10''461
13. K.Magnussen (Haas) + 1'14''823
14. S.Vandoorne (Haas) + 1 tour
15. R.Grosjean (Haas) + 1 tour
16. S.Sirotkin (Williams) + 1 tour
17. L.Stroll (Williams) + 2 tours
18. C.Leclerc (Sauber) OUT
19. B.Hartley (Toro Rosso) OUT
20. F.Alonso (McLaren) OUT

TOP 5 du classement des pilotes :
01. L.Hamilton : 110 points
02. S.Vettel : 96 points
03. D.Ricciardo : 72 points
04. V.Bottas : 68 points
05. K.Raikkonen : 60 points
...
14. C.Leclerc : 9 points

Classement des équipes :
01. Mercedes : 178 points
02. Ferrari : 156 points
03. Red Bull : 107 points
04. Renault : 46 points
05. McLaren : 40 points
06. Force India : 26 points
07. Toro Rosso : 19 points
08. Haas : 19 points
09. Sauber : 11 points
10. Williams : 4 points

Déclaration de Charles après la course :
"C'est dommage parce que j'aurais bien voulu faire un beau résultat à la maison. Je pense que le premier relais était très positif. Malheureusement, Brendon nous a dépassé lors du changement de pneus mais il s'en est fallu de très peu même s'il a dépassé la limitation de vitesse. Ensuite, il nous a vraiment bloqué pour que Pierre ressorte devant notre groupe et c'est ce qu'il a très bien fait. En passant 60 tours derrière lui, l'équipe regardait les datas mais elle ne s'est pas vraiment rendue compte d'un éventuel problème de freins. Quatre tours avant mon accident, j'ai prévenu l'équipe en disant que la course de la pédale devenait de plus en plus longue. C'était très difficile à gérer et ensuite je n'ai plus eu de freins du tout. C'est dommage que ça arrive à la maison mais je commence à en avoir l'habitude. L'an dernier on devait faire un très bon résultat et ça ne s'est pas passé comme prévu. C'est comme ça, c'est le sport automobile et j'espère qu'on aura une meilleure course au Canada."

Photo : sauberf1team.com

One thought on “F1 - Monaco : Charles victime de ses freins !”

  1. Monaco city and circuit ,c'est magique , mais il faut une zone de dépassement réelle .Charles comme attendu "envoute "tout le monde de la F1 et au delà . Monsieur Marchione ... dépéchez vous .....--))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *