F1 - Hungaroring : un vendredi logiquement compliqué

Le week-end démarre dans la tristesse puisque Ferrari vient de perdre ce mercredi son président, Sergio Marchionne.
A cette occasion, les Ferrari arborent un ruban noir sur leur voitures. Même chose pour les pilotes sur leurs combinaisons.
D'un point de vue sportif, nous espérons que la disparition de Sergio Marchionne, remplacé par Mr John Elkann (petit fils de Gianni Agnelli fondateur du groupe FIAT) n'entravera pas l'avenir de Charles qu'on annonce depuis des mois avec Ferrari dès l'an prochain.

La journée démarre avec les essais libres 1 mais pour la première fois de sa carrière, Charles est obligé de laisser sa voiture à un autre pilote. Après avoir remplacé Ericsson en Allemagne, Giovinazzi remplace Charles pour cette séance.

Pendant ces 90 minutes, Ericsson a fait un erreur sur chacun de ses deux tours rapides. La première dans le dernier virage en partant en travers dans l'échappatoire et la deuxième après le quatrième virage, lorsqu'il est parti une nouvelle fois en travers, passant à 20cm du rail de sécurité. Est-ce le stress de vouloir trop bien faire face à celui que l'on annonce comme son futur équipier ?
Quoi qu'il en soit, Giovinazzi termine dix-huitième, quatre dixièmes devant son équipier du jour. Notons toutefois que l'Italien a fait 31 tours, contre seulement 12 pour le Suédois.

Charles fait son retour dans la voiture pour les essais libres 2 et il est intéressant de voir s'il sera capable de régler rapidement sa voiture avant de procéder aux simulations de course.

Le Monégasque passe logiquement toute la séance derrière son équipier puisqu'il doit rattraper le temps perdu ce matin. Après un quart d'heure, Canal + nous fait remarquer qu'il change déjà le réglage de sa barre anti-roulis et qu'il fait également durcir sa suspension avant. Pendant ce temps, Ericsson fait encore des siennes et part une troisième fois en tête à queue ce vendredi. Tout ça sous les yeux de la haute direction de Sauber, voilà qui fait désordre !

A 45 minutes de la fin de la séance, Charles se rapproche de son équipier puisqu'il n'échoue qu'à 0"096 du chrono du Suédois. Il a donc rattrapé son retard mais il reste encore beaucoup à faire puisque les deux Sauber ne terminent cette journée qu'en seizième et dix-septième position.

A noter que le deuxième secteur est une succession de virages rapides et exactement là que réside le point faible de la Sauber C37.
Nous préférons être prudents mais si Charles ne trouve pas le réglage parfait pour passer ce secteur le plus vite possible, il sûrement difficile pour lui d'accéder à la Q3. Attendons de voir comment évolueront les choses en essais libres 3, mais nous faisons confiance à Charles pour revenir aux portes du TOP 10.

Déclaration de Charles en ce vendredi soir :
"Ce fut une journée plus difficile. J’ai raté les essais libres 1 et j’ai dû rattraper mon retard en essais libres 2. Nous avons beaucoup de travail devant nous pour être là où nous voulons être pour le reste du week-end. J’espère que nous réussirons à faire un pas dans la bonne direction pour être aussi performants que durant les dernières semaines."

Photo : sauberf1team.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *