F1 - Hungaroring : un tour et puis s'en va !

Après une qualification très décevante hier sous la pluie, Charles espère remonter vers les points même si ce circuit est réputé pour ses dépassements trop peu nombreux. Néanmoins, grâce à la pluie d'hier et au soleil d'aujourd'hui, c'est la première fois de la saison que tous les pilotes de la grille peuvent choisir les pneus qu'ils désirent pour le départ. Dans un cas comme celui-ci, la règle qui consiste à utiliser les pneus de Q2 pour le départ s'annule.

Sur la grille de départ, il y a deux courses dans la course. Les Mercedes vont devoir résister aux Ferrari tandis que les Toro Rosso démarrent toutes les deux dans le Top 10. La petite écurie Italienne sœur de Red Bull n'a que deux points d'avance sur Sauber et l'on sait que chaque position gagnée au championnat des constructeurs équivaux à des millions d'euros en fin d'année. Signalons que Charles s'élance finalement seizième, puisque Stroll s'élance des stands après avoir changé son aileron avant à l'issue des qualifications.

Le tour de formation nous donne une indication sur les pneus et logiquement, les pilotes qui composent le TOP 10 s'élancent en ultra-tendres (violets), histoire de s'en débarrasser au plus vite.
A la surprise générale, Vettel a choisi les pneus tendres (jaunes) !
Seul Alonso, Ricciardo, Hulkenberg, Vandoorne, Charles, Ocon et Sirotkin ont aussi choisi les tendres alors que Stroll qui part des stands est le seul en médiums (blancs).

Au départ et placé sur la partie propre, Hamilton garde le bénéfice de la pole position et entre en tête dans le premier virage. Derrière, Bottas est déjà sous la menace de Vettel qui a déjà pris l'avantage sur Räikkönen.

En fond de peloton, Charles voit les deux Force India arriver de part et d'autre de sa voiture. Le Monégasque est pris en sandwich entre Perez à gauche et Ocon à droite et il ne peut éviter le contact avec le Français.
A la fin du premier secteur, Charles est redescendu dernier à deux secondes de Stroll mais au bout des 4,381 kilomètres de ce premier tour, Charles s'arrête à l'entrée des stands et abandonne.

Trois tours plus tard, c'est au tour de Verstappen d'abandonner sur perte de puissance moteur. Au même instant, Ericsson s'arrête pour passer les médiums et ne s'arrêtera plus jusqu'à l'arrivée.

Au bout d'une heure et demie de sieste, Hamilton remporte la course sans n'avoir jamais été inquiété. Vettel termine deuxième alors qu'il était clairement le plus rapide. Un arrêt trop long a fait ressortir l'Allemand derrière Bottas qui l'a bloqué durant la majeure partie de la course.
Il n'a dépassé le Finlandais qu'à 5 tours de l'arrivée mais le pilote Mercedes a résisté jusqu'au-delà de la limite et a cassé un morceau de son aileron avant dans l'arrière de la Ferrari.

Dans le dernier tour, le même Bottas a continué de résister à outrance (avec une voiture déjà endommagée) et a cette fois arraché tout le côté droit de la Red Bull de Ricciardo qui fini quand même par prendre l'avantage sur la Mercedes.

Pour en revenir à Sauber, et à Ericsson, qui a été le seul à défendre les couleurs de l'écurie Suisse, sachez qu'il n'avait aucun rythme durant toute la course. Il ne termine que dix secondes devant les Williams et quarante-cinq secondes derrière les Force India !
Dans la bataille face à Sauber, Toro Rosso reprend le large grâce aux 8 points marqués par Pierre Gasly. Il y a désormais 10 points de différence entre les deux équipes.

Notons que pour son trente-septième anniversaire, Alonso marque les points de la huitième place et que Grosjean fête les 5 ans de son fils avec un nouveau point inscrit.

Classement de la course :
01. L. Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. S. Vettel (Ferrari) + 17''123
03. K. Räikkönen (Ferrari) + 20''101
04. D. Ricciardo (Red Bull) + 46''419
05. V. Bottas (Mercedes) + 50''000
06. P. Gasly (Toro Rosso) + 1'13''273
07. K. Magnussen (Haas) + 1 tour
08. F. Alonso (McLaren) + 1 tour
09. C. Sainz (Renault) + 1 tour
10. R. Grosjean (Haas) + 1 tour
11. B. Hartley (Toro Rosso) + 1 tour
12. N. Hulkenberg (Renault) + 1 tour
13. E. Ocon (Force India) + 1 tour
14. S. Perez (Force India) + 1 tour
15. M. Ericsson (Sauber) + 2 tours
16. S. Sirotkin (Williams) + 2 tours
17. L. Stroll (Williams) + 2 tours
18. S. Vandoorne (McLaren) OUT
19. M. Verstappen (Red Bull) OUT
20. C. Leclerc (Sauber) OUT

TOP du championnat des pilotes :
01. L. Hamilton : 213 points
02. S. Vettel : 189 points
03. K. Räikkönen : 146 points
04. V. Bottas : 132 points
05. M. Verstappen : 105 points
...
15. C. Leclerc : 13 points
17. M. Ericsson : 5 points

Classement du championnat des constructeurs :
01. Mercedes : 345 points
02. Ferrari : 335 points
03. Red Bull : 223 points
04. Renault : 82 points
05. Haas : 66 points
06. Force India : 59 points
07. McLaren : 52 points
08. Toro Rosso : 28 points
09. Sauber : 18 points
10. Williams : 4 points

Déclaration de Charles après son abandon :
"C’est un peu malheureux de finir ainsi la dernière course avant la pause estivale. Juste après le départ, j’ai été coincé entre deux voitures ce qui a endommagé ma voiture. J’ai dû abandonner par conséquent.
D’un autre côté, la saison a été positive jusqu’à présent. Nous avons plus progressé qu’attendu et j’ai beaucoup appris et marqué quelques points. J’ai hâte de profiter de ma pause estivale maintenant, et je vais me détendre et m’entraîner pour la deuxième moitié de la saison."

Photo : sauberf1team.com

2 thoughts on “F1 - Hungaroring : un tour et puis s'en va !”

  1. Triste et prévisble . Et Charles qui aura tourné 1/3 des autres ce w.end !. Bon la bonne nouvelle , c'est qu' avec moins d'1 tour de course , Spa devrait être meilleur -)) . Sérieusement il faut que Sauber se ressaisisse .Ils s'y sont crus , ils n'y sont pas , et pourtant avec le meilleur moteur . J'espère toujours en un contrat Ferrari 2019 , parce que refaire une année avec Sauber n'est pas sans risque sur sa carrière. Forza Charles et reviens plus fort encore !

    1. On est bien d'accord et on a toujours hâte de vous lire chaque dimanche de course ! Nous sommes entrain de travailler sur un bilan de la première partie de la saison mais clairement, sur les dernières courses, Sauber a ruiné les courses de Charles :/

Les commentaires sont fermés.