F1 - Suzuka : Une course gâchée par Magnussen !

Après une grosse déception lors des qualifications, aujourd'hui est un nouveau jour et il est l'heure de briller. Sur un circuit qu'il ne connaissait pas il y a encore 48 heures, Charles a fait des progrès stupéfiants et il est bien placé pour à nouveau marquer des points.

Bénéficiant d'une pénalité de Ocon, le Monégasque s'élance dixième, du mauvais côté de la piste. Il a pour objectif de marquer des points, certes, mais il veut surtout devancer les deux Toro Rosso qui n'ont que 3 points d'avance au championnat des constructeurs.

Le tour de formation nous donne une information sur les pneus utilisés par chacun. Dans le TOP 10, les Mercedes, Grosjean et Charles sont en tendres (jaunes) alors que les autres sont tous en super tendres (rouges). Dans la deuxième moitié de la grille, tout le monde est en tendres sauf Ocon en super tendres et Hulkenberg qui est le seul pilote à parier sur les médiums (blancs).

A l'extinction des feux, Hamilton prend un bon départ mais celui de Vettel est phénoménal. Parti huitième, il est quatrième à la fin du premier tour. A l'inverse, Charles perd deux places, il est douzième.

Au deuxième tour, il tente de dépasser Magnussen mais le Danois fidèle à lui-même, ne trouve rien de mieux que de se décaler en pleine ligne droite. Dans son aspiration, Charles ne peut rien faire et casse une partie de son aileron avant en heurtant la Haas.

Magnussen continue avec une roue crevée et met des débris partout sur la piste. Du coup, le Safety Car est déployé le temps de nettoyer tout ça. Charles en profite pour rentrer aux stands, changer son aileron avant et il repart en pneus médiums (blancs). C'est le seul avec Sirotkin, Ericsson et Magnussen à s'être arrêté.

La course reprend au huitième tour et Charles en profite pour dépasser Vandoorne et Sirotkin avant de profiter de l'incident stupide de Vettel qui a tenté de dépasser Verstappen là où il n'y a pas de place.

Au quinzième tour, Charles est quatorzième à une seconde d'Hulkenberg. Le Monégasque doit dépasser la Renault le plus vite possible puisqu'elle est partie en médiums et qu'elle ne s'arrêtera pas avant un très grand nombre de tours.

Au vingt-huitième, le Monégasque remonte à la onzième place, profitant des arrêts des pilotes devant lui. Au tour suivant, il dépasse enfin Hülkenberg après l'avoir superbement feinté à la chicane. Malheureusement pour Charles, avec des pneus vieux de 30 tours, il n'y aura pas d'autre miracle aujourd'hui.

Au trente-septième tour, il repasse par les stands pour changer des pneus mais il est contraint à l'abandon sur une casse mécanique.

C'est la fin d'une course pénible, gâchée dès le deuxième tour par Magnussen. On relativise et on se dit que dans 5 mois, quand il sera chez Ferrari, on en rigolera. Il faut maintenant penser au prochain Grand Prix, celui des Etats-Unis qui se déroulera dans deux semaines.
Dans la bataille avec Toro Rosso, Sauber s'en sort bien puisque les deux équipes ne marquent pas. Tout reste possible !

Devant, très loin devant et vainqueur au terme d'une course en solitaire, Hamilton remporte la soixante-et-onzième victoire de sa carrière.
Il n'est plus qu'à neuf points d'un titre mondial que Vettel lui a offert sur un plateau d'argent. Il n'empêche que le Britannique reste le plus fort.
Il n'a fait quasiment aucune erreur cette saison et le peu qu'il en a fait, il les a toutes rattrapées avec brio.

Deuxième, Bottas assure le doublé devant Verstappen qui a tenté en vain de le dépasser. Ricciardo termine quatrième devant Räikkönen et Vettel seulement sixième. Notons que Ferrari n'a pas passé l'ordre à Kimi de laisser passer son chef de file. Au sein de la Scuderia, il est temps d'avoir du sang neuf et cela passera sûrement par un certain Charles Leclerc à condition de ne plus faire d'erreurs de stratégie.

Classement de la course :
01. L.Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. V.Bottas (Mercedes) + 12''919
03. M.Verstappen (Red Bull) + 14''295
04. D.Ricciardo (Red Bull) + 19''495
05. K.Räikkönen (Ferrari) + 50''998
06. S.Vettel (Ferrari) + 1'09''873
07. S.Perez (Force India) + 1'19''379
08. R.Grosjean (Haas) + 1'27''198
09. E.Ocon (Force India) + 1'28''055
10. C.Sainz (Renault) + 1 tour
11. P.Gasly (Toro Rosso) + 1 tour
12.  M.Ericsson (Sauber) + 1 tour
13. B.Hartley (Toro Rosso) + 1 tour
14. F.Alonso (McLaren) + 1 tour
15. S.Vandoorne (McLaren) + 1 tour
16. S.Sirotkin (Williams) + 1 tour
17. L.Stroll (Williams) + 1 tour
18. C.Leclerc (Sauber) OUT
19. N.Hülkenberg (Renault) OUT
20. K.Magnussen (Haas) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes :
01. L.Hamilton : 331 points
02. S.Vettel : 264 points
03. V.Bottas : 207 points
04. K.Räikkönen : 196 points
05. M.Verstappen : 173 points
...
15. C.Leclerc : 21 points
18. M.Ericsson : 6 points

Classement des constructeurs :
01. Mercedes : 538 points
02. Ferrari : 460 points
03. Red Bull : 319 points
04. Renault : 92 points
05. Haas : 84 points
06. McLaren : 58 points
07. Force India : 43 points
08. Toro Rosso : 30 points
09. Sauber : 27 points
10. Williams : 7 points

Déclaration de Charles après la course : 
"Je pense que nous étions globalement performants. J'ai pris un bon départ mais je me suis retrouvé pris en sandwich entre Hartley qui n'est pas bien parti et un autre pilote, du coup j'ai dû freiner et j'ai perdu deux places. Ensuite on a tous vu ce qui s'est passé avec Magnussen. Je ne comprends pas pourquoi il n'a eu aucune pénalité alors que Verstappen avait fait la même chose avec Räikkönen à Spa-Francorchamps en 2016 et ça avait fait une grosse polémique. Je demanderai des explications à la FIA parce que je trouve que c'est très dangereux et vu de mon cockpit c'était très clair."

Photo : milenio.com

2 thoughts on “F1 - Suzuka : Une course gâchée par Magnussen !”

  1. Pneus plus durs , piste sale égal départ moyen .
    Choix des blancs égal mauvais choix .( lents et blisters )
    Ericsson percute Charles , bravo . Cause de l'abandon ?
    Tout Ça est dommage , car au vu du temps des derniers tours en piste , il y avait de quoi performer avec des rouges au départ .mais on ne refait pas la course .
    Aucune excuse pour Mag , mais possible perte d'appui une fraction de sec pour charles .Je souhaite que l'impunité dont jouit ce pilote endurcira Charles un peu plus .Car face a Verstap .....-))
    Austin , c' est bcp plus large , donc peut etre moins de
    de friction .
    La bonne news , c'est que le honda n' a pas brillé plus que ça .
    Go Charles , go ....
    Voilà , histoire de causer ....-)

    1. Peut-être que la touchette d'Ericsson a joué dans l'abandon de Charles, effectivement. Par contre, on espère que Magnussen reste loin de lui à Austin. Après le dépassement (à l'extérieur) en Russie, peut-être que Magnussen s'en vengé, touché dans son orgueil ?!
      Aller, vite la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *