F1 - Silverstone : un vendredi plutôt encourageant

Les week-ends de course s’enchaînent pour la troisième fois consécutive et on arrive quasiment à la mi-saison puisque nous asssistons à la dixième des vingt-et-une courses de ce championnat 2018 de Formule 1.

La journée démarre avec les essais libres 1 et chez Sauber, le programme semble être dans un premier temps basé sur l'aérodynamique, en témoigne la paraffine verte présente sur la partie arrière-gauche de sa voiture. Notons que l'équipe Suisse va devoir revoir l'emplacement d'arrêt lors du pit stop puisqu'il a été dessiné de travers. C'est Charles qui a reporté cette info à la radio.

Il faut attendre une demie-heure pour voir Charles signer son premier tour chrono qui le place onzième avec ses pneus médiums (blancs).
30 minutes plus tard, Romain Grosjean écrase sa voiture dans le mur de protection du premier virage. Le Français n'a pas désactivé son DRS avant de passer le premier virage et cela a eu pour conséquence de l'envoyer directement dans le décor. Toute la suspension avant-gauche est détruite.

A la reprise, Charles passe les pneus tendres (jaunes) et il fera deux runs avec ces derniers. Son meilleur chrono en 1'30''027 le place finalement treizième, deux places derrière son équipier qui est en 1'29''942. Notons que c'est la première fois depuis les essais libres 1 du Canada (course et qualifications inclues) que Charles termine derrière lui lors d'une séance quelle qu'elle soit.

En début d'après-midi, place à la séance d'essais libres 2. Les pilotes ont juste le temps de rouler avant d'assister (au moins pour les trois Français) au quart de Finale de la Coupe du Monde de Football opposant la France et l'Uruguay. Romain Grosjean aura tout le temps pour ça puisqu'il ne participe pas à cette séance. Le pilote Haas est contraint d'utiliser un nouveau châssis et ne reprendra la piste que demain.
Le contraste entre sa quatrième place d'il y a 5 jours en Autriche et ce vendredi est saisissant.

La séance démarre donc à 15h00 mais elle ne dure que 15 minutes pour Verstappen. En effet, alors qu'il était sur son premier tour chrono en pneus durs (bleus), le vainqueur du dernier Grand Prix perd sa monoplace à la sortie du virage 7 et vient heurter le rail en marche arrière. La suspension arrière-droite n'a pas résisté.

À la reprise, Charles entame une simulation de course en pneus médiums (blanc) et on s'aperçoit qu'il a un rythme constant. La suite de la séance est dédiée aux simulations qualificatives (pneus tendres/jaunes) dont la dernière se termine avec un joli dixième temps en 1'29''557. C'est une demie-seconde plus rapide que son équipier, mais c'est surtout plus rapide que Sainz et Magnussen avec qui il a désormais l'habitude de se battre pour les points. Voilà qui est très encourageant !

Déclaration de Charles au soir de cette première journée :
"Je suis satisfait de ma journée. J’ai un bon ressenti avec la voiture et nous avons fait des progrès entre les deux séances. La piste offre des défis intéressants et j’aime vraiment y piloter, particulièrement dans les virages rapides. Nous utiliserons ce que nous avons appris pour progresser demain."

Une réflexion sur « F1 - Silverstone : un vendredi plutôt encourageant »

Les commentaires sont fermés.