Coupe du Monde KF2 : Deux premiers jours laborieux !

C'est la rentrée et il fait beau !

Le karting mondial se retrouve sous le soleil espagnol de Zuera.
Avant-dernier grand rendez-vous de la saison : la Coupe du Monde KF2 !

Lors de la journée du Vendredi, les qualifications et une seule manche qualificative sont à l'ordre du jour.

Dans le premier des trois groupes qualificatifs, Charles signe le cinquième temps en 1'00''930. C'est finalement Dennis Olsen, qui signe le meilleur temps (1'00''633) de la série mais c'est également la pole position définitive.

Une fois les trois groupes passés, plusieurs pilotes se glissent devant le pilote ART GP. Ben Barnicoat, Max Verstappen et Felice Tiene font parti de ceux-là. De son côté, Charles échoue finalement à la treizième place et se retrouve dans le Groupe C. Lors de la première manche qualificative, Charles sera donc contraint de s'élancer depuis la cinquième place de son groupe.

Pour la seule manche qualificative du jour, Charles Leclerc part donc cinquième alors que Verstappen occupe la pole position.

Au départ, il perd une place au profit d'Anthoine Hubert qui a pris un très bon départ, en gagnant trois places dès le premier tour. Au tour suivant, Charles se reprend et remonte en quatrième position alors que Anthoine Hubert redescend huitième.

Au troisième des neuf tours de course, le pilote ART GP accuse un retard de deux secondes sur Max Verstappen, mais alors que les écarts se stabilisent derrière les deux leaders, Felice Tiene passe Max Verstappen à trois tours du but et remporte une belle victoire !

Charles Leclerc échoue pour sa part, au pied du podium. A l'issue de la journée, Ben Barnicoat (le coéquipier de Charles) nous a avoué que l'équipe ART GP et ses pilotes, avaient quelques problèmes moteurs.

La journée du Samedi comporte trois manches qualificatives.

La première d'entre-elles oppose les groupes B et C mais malheureusemsent, nous ne pouvons pas suivre les trois premiers tours à cause d'un problème d'affichage sur le live timing APEX de Zuera.

Au troisième tour, tout rentre dans l'ordre et nous découvrons que Charles occupe le troisième rang derrière Antonio Fuoco qui vient de prendre la tête de la course aux dépends de Max Verstappen.
Au tour suivant, le Monégasque se fait passer par Jordon Lennox-Lamb, mais rien est perdu puisque les quatres hommes de tête se tiennent en une seconde !

Dans l'avant dernier tour, Jordon Lennox-Lamb passe Max Verstappen pour la deuxième place, pendant que Charles Leclerc perd une nouvelle position au profit d'Antonio di Folco.

Dernier tour, le Monégasque s'incline encore, et perd deux autres places.. Sam Snell et Johannes Heinonnen sont passés devant..
Toujours dans le dernier tour, Verstappen et Lennox-Lamb prennant l'avantage sur Antonio Fuoco avant de passer sous le drapeau à damiers avec un écart de 0''048sec d'écart à l'avantage de Verstappen.

Pour la deuxième manche qualificative du jour, les groupes C et E s'affrontent.

Charles s'élance cinquième mais le voici troisième à l'issue du premier tour. Le Monégasque a notamment dépassé Barnicoat et au tour suivant, le voilà deuxième derrière Vesrtappen.

Le troisième tour est bien plus lent... trop lent... Le Monégasque retombe au vingt-troisième rang sans doute à cause d'un contact avec Sam Snell qui abandonne deux tours plus tard alors qu'il était dans le TOP 5.
Ben Barnicoat termine quatrième, à près de six secondes du vainqueur, Max Verstappen.

Lors de la dernière manche qualificative du week-end, Charles Leclerc part sixième.

Dans le premier tour, le Monégasque dépossède Nicklas Nielsen de sa cinquième place avant de la lui rendre au tour suivant. Au tiers de la course, le voici cinquième à un dixième de la quatrième place qu'il obtient au sixième des neuf tours de course. Les manches qualificatives sont très courtes (neuf tours), ce qui permet au pilote ART GP de conserver sa quatrième position.

A cause de sa vingt-troisième place obtenue lors de la deuxième manche qualificative, le Monégasque est très pénalisé au classement intermédiaire.

Demain, lors de la Pré-Finale, il ne s'élancera donc depuis une très inhabituelle seizième position, soit de la huitième ligne...

Il ne fait aucun doute que le jeune pilote Monégasque nous régalera encore d'une belle remontée, comme il nous l'a déjà prouvé à plusieurs reprises !