Un Charles Leclerc coupé dans son élan !

Dernier jour sous le soleil et les 18°C du circuit de Sarno, troisième manche des WSK Euro Series. Hier, nous avions laissé Charles à une encourageante sixième place. Malheureusement, aujourd'hui le Monégasque n'a pas pu faire mieux, puisqu'il a été contraint de se contenter d'une onzième place.

Tout commence lors de la Manche 1. Alors qu'il part sixième, Charles boucle le premier tour en cinquième position après avoir dépassé Marco Ardigo qui n'attend pas bien longtemps avant de reprendre sa place. Bien que très rapide durant toute la course, le natif de la principauté de Monaco se fait bousculer au premier tiers de la course, ce qui le contraint à finir en dixième position.

La Manche 2 se révèle catastrophique. D'abord dépossédé de sa dixième place au profit de Flavio Camponeschi, Charles tente de reprendre cette position avant de sortir de la piste, poussé volontairement selon nos sources par Max Verstappen ! (Plus de détails à la fin de l'article)

La Finale B voit partir Charles depuis la quinzième place, juste devant Max Verstappen. Le soleil a laissé place aux nuages.
Au freinage du premier virage, Charles se fait une nouvelle fois bousculer et le voici dix-neuvième à la fin du premier tour alors que Max Verstappen abandonne pour la deuxième fois du week-end.
Au septième des quinze tours de course, le Monégasque remonte à la treizième place alors que la course passe sous le régime "slow" (drapeau jaune) suite à une collision entre deux Français : Jeremy Iglesias et Arnaud Kozlinski.

Cette neutralisation crée un regroupement, ce qui permet à Charles Leclerc, treizième, de continuer à croire à une belle remontée, jusqu'au moment où la direction de course décide de déployer le drapeau rouge, signifiant que la course est interrompue.

Les pilotes viennent se ranger sur la ligne de départ pour laisser place à l'ambulance qui rentre en piste pour secourir Jeremy Iglesias qui d'après les échos du paddock, semble avoir une fracture du poignet.

Après un quart d'heure d'interruption, la course reprend mais cela ne sert à rien puisque les quatre derniers tours se déroulent toujours sous le régime "slow" ce qui signifie qu'aucun dépassement n'est autorisé.

Victoire de Ben Lammers devant Jonathan Thonon et Paolo de Conto.
Charles termine onzième certes, mais le plus grand perdant du jour s'appelle Max Verstappen, puisqu'il ne marque pas le moindre point.

Au Championnat, Max Verstappen est toujours en tête et dispose de 60 points d'avance sur Ben Hanley. Le pilote Hollandais n'aura besoin que de 26 points pour être champion.
Charles est onzième avec 22 points et faute de ne plus pouvoir jouer le titre, il aura à cœur de finir dans le TOP 10, dont la dernière place disponible est occupée par Marco Ardigo avec 34 points..

Le prochain rendez-vous avec les WSK Euro Series est programmé du 30 Mai au 2 Juin sur le circuit Belge de Genk. Un circuit que le Monégasque apprécie énormément, bien qu'il n'ait plus roulé là-bas depuis 2010 !

A propos de l'accident VOLONTAIRE de Max Verstappen sur Charles, une de nos sources présentes dans le paddock nous a expliqué le problème en détails.

Le pilote Hollandais était en proie à des problèmes d'embrayage mais aussi de moteur, qui était en train de rendre l'âme. Alors que son embrayage mettait plusieurs mètres avant d'accrocher chaque rapport, le Monégasque qui arrivait à pleine vitesse, a essayé de passer à l'intérieur mais Verstappen n'a rien trouvé de mieux que de sortir le pilote ART GP dans l'herbe, avant de finir par lui monter dessus et de leur faire perdre dix places chacun.

Quelques instants plus tard, Charles, reparti sous le nez de Max se refait pousser dans l'herbe une première fois, puis une deuxième , cette fois à pleine vitesse, au freinage du premier virage. A noter qu'à cet endroit précis du circuit, les KZ1 atteignent la vitesse folle de 160km/h, ce qui est très dangereux en cas de choc ! La boite de vitesse de l'Hollandais ne tient pas le choc et il abandonne avant même l'abaissée du drapeau à damiers.

Un tel comportement n'est pas seulement incompréhensible, il est tout simplement scandaleux. Et la question ce soir est de savoir pourquoi les officiels ont fermé les yeux sur cet incident grave qui aurait pu très mal se terminer.

Quoi qu'il en soit, il faut rappeler que Max Verstappen n'en est pas à ses premiers coups de roues, puisqu'il avait été disqualifié d'une manche du Championnat d'Europe KF2 en raison d'un contact dangereux avec Ben Barnicoat.

Ce comportement est tout simplement honteux et le monde du karting n'a pas besoin de pilotes avec un tel comportement ! Il est vraiment temps que les officiels de la WSK reprennent le contrôle de leurs épreuves et fassent preuve d'autorité vis à vis des pilotes.