Le point sur la saison 2013, à quelques semaines du Championnat du Monde KZ

Winter Cup :

En février dernier, Charles a disputé la Winter Cup pour la quatrième fois de sa carrière. Bien que les trois premières éditions se soient mal passées pour lui, le Monégasque a su rebondir de la plus belle des manières, pour sa deuxième course en KZ seulement !

En début de course, Charles se battait avec Marco Ardigo et Davide Foré pour la deuxième place, mais les deux Italiens ont rapidement été oubliés par un Monégasque visiblement en très grande forme.
Le plus jeune pilote de plateau s'est même payé le luxe de réussir à passer Davide Forè sur deux roues, histoire de montrer à tout le monde qu'il n'était pas le petit nouveau de la classe, mais bien un adversaire coriace !

Une fois la manœuvre réussie, Charles est revenu au contact de Paolo de Conto, qui entre temps, a mis Marco Ardigo en tête à queue. Malheureusement, le pilote ART GP n'a pas eu assez de temps pour passer le pilote Birel, puisqu'il lui a manqué trois dixièmes pour passer la ligne en vainqueur. De son côté, Paolo de Conto qui avait une victoire qui lui tendait les bras sur ses terres, s'est finalement vu pénalisé de cinq secondes, pour avoir été jugé responsable de l'incident avec Marco Ardigo à trois tours du but.

C'est cette même pénalité qui a offert sa toute première victoire à un Charles Leclerc roulant à toute vitesse et en tout maîtrise, malgré ses 40°C de fièvre. Un exploit qui lui a valu d'être salué par ses pères, mais aussi par Nicolas Todt, présent ce jour-là pour assister à la victoire de son jeune poulain !

WSK Master Series :

Le championnat WSK Master Series a été animé tout au long de ses quatre rendez-vous.

Victime d'un Dimanche chaotique à La Conca, Charles a abandonné dans la première manche (sorti par Jorrit Pex) puis dans la Finale à cause d'un moteur cassé. Notons qu'il a terminé sixième de la Finale du samedi.

Le second rendez-vous à Sarno s'est plutôt très bien passé puisqu'il a terminé deuxième des deux Finales, mais un abandon lors de la Finale du Dimanche à Precenicco aura presque mis un terme à ses chances de bien figurer au championnat. Cette fois-là, ce fut la soudure de la sonde d'échappement qui a cassé. La fiabilité n'était pas au rendez-vous.

Le dernier rendez-vous à Castelletto s'est très bien passé, puisqu'il a terminé troisième de la Finale, mais pour bien figurer au classement, le Monégasque devait jouer avec la malchance de ses adversaires, et plus particulièrement avec Ben Hanley et Riccardo Negro.

Après avoir terminé deuxième le samedi et troisième le dimanche, Charles est devenu le quatrième homme du championnat, a égalité avec Riccardo Negro, finalement déclaré troisième, puisqu'il compte une victoire, contrairement au pilote ART GP.

WSK Euro Series :

Le championnat WSK Euro Series 2013 est a oublier, car catastrophique.

Lors du premier rendez-vous à La Conca, Charles a terminé douzième de la Finale du Samedi, principalement à cause d'une pénalité en Manche 1, résultat d'un départ anticipé. Néanmoins, il a pu aller chercher deux points après avoir fait une belle course.
La journée du Dimanche a été encore plus difficile, puisque lors de la Manche 2, il a été victime d'une rupture de disque de frein, le contraignant à l'abandon. Parti vingt-sixième, il a terminé neuvième et marqué sept autres points.

Le deuxième rendez-vous, à Zuera, est le plus chaotique de tous.
Deux abandons le Samedi, mis hors course par Lennox, l'ont contraint à finir dix-neuvième de la Finale, puisqu'il partait dernier. Le Dimanche a été encore plus difficile, puisque son châssis ne fonctionnait pas, le Monégasque étant entre trois et quatre dixièmes au tour plus lent que la tête de course alors que son équipier y figurait.

La loi du pilote numéro 1 et 2 serait-elle en vigueur chez ART GP ? Peut-être, mais ce n'était surement pas le "Multi 21*" de l'équipe RedBull F1 en tout cas ! *Multi 21 consiste à laisser le pilote numéro 2 devant le numéro 1 en fin de course.

Le troisième et avant dernier rendez-vous de la saison, à Sarno, a été celui que l'on pourrait qualifier de "moins pire" car après avoir terminé sixième le Samedi, le Monégasque a été victime d'un attentat en plusieurs actes lors de la Finale du lendemain, dont l'auteur n'était autre que Max Verstappen.

Après s'être fait mettre une première fois dans l'herbe, Charles est reparti sous le nez du pilote CRG qui lui a refait la même manœuvre quelques mètres plus loin, avant de le percuter, une dernière fois à près de 160 km/h, au freinage du premier virage ! La boite de vitesse de l'Hollandais étant en train de lâcher, il a tout simplement voulu ruiner la course du Monégasque qui a pu continuer pour finalement terminer à la vingt-et-unième place. Bel état d'esprit...

Quoi qu'il en soit, il faut rappeler que Max Verstappen n'en est pas à ses premiers coups de roues, puisqu'il avait été disqualifié d'une manche du Championnat d'Europe KF2 en raison d'un contact dangereux avec Ben Barnicoat. Le fils de Jos Verstappen aurait du être titré, mais la commission de discipline l'avait déclassé au profit du Britannique. Visiblement, Max Verstappen a encore un peu de mal à retenir ses leçons !

La dernière manche, sur le circuit de Genk a été à l'image du championnat. Après avoir réussi a terminer cinquième le Samedi, Charles a abandonné dans la Manche 2 avant de finir dix-neuvième de la Finale du Dimanche, à cause d'un défaut sur ses pneus Bridgestone, alors que les pressions d'ART GP étaient bonnes. Pas de chance !

Problèmes mécaniques, sorties de piste provoquées par d'autres pilotes, manque de réussite et c'est à une lointaine douzième place que Charles termine le championnat qu'il avait remporté l'année dernière en KF2.

Championnat d'Europe CIK-FIA :

Le premier des deux rendez-vous se déroulait en Allemagne, à Wackersdorf. Après avoir été contraint de partir onzième en Pré-Finale, Charles s'est carrément fait sortir par son propre équipier. Par conséquent, ce fût un double abandon pour les pilotes ART GP, le premier de l'année, mais quelques heures plus tard, Charles a coupé la ligne d'arrivée de la Finale en douzième position alors qu'il s'élançait vingt-huitième.

Le deuxième et dernier meeting du championnat se déroulait sur le circuit Belge de Genk. Cette manche est le signe du renouveau, puisque depuis, tout s'est bien passé, ou presque.

Après avoir terminé troisième de la Pré-Finale, Charles est parvenu à faire la même chose en Finale. Ce fut donc à son deuxième podium en KZ, le premier depuis la Winter Cup il y a trois mois !

Le pilote managé par All Road Management termine finalement cinquième du championnat à égalité avec Bas Lammers, mais surtout à sept petits points du Vice-Champion Marco Ardigo !
Autant dire que si Ben Hanley n'avait pas eu la bonne idée de sortir Charles à Wackersdorf, ce dernier aurait terminé bien plus haut dans le classement et sûrement sur le podium final, puisqu'il ne lui manquait que trois points pour y être. Par ailleurs, Ben a terminé le championnat à la trentième place, sans avoir inscrit le moindre point, preuve qu'il y a toujours une justice, même en karting !

Et maintenant ? :

Actuellement, Charles est en vacances. Il peut enfin souffler après une première moitié d'année bien difficile, afin de revenir plus fort en Septembre, pour le Championnat du Monde que tout le monde convoite. C'est également le cas pour Michael Schumacher et Ben Barnicoat qui seront présents dans cette catégorie, ce qui nous promet du beau spectacle en perspective ! Rendez-vous à Varennes-sur-Allier les 20, 21 et 22 Septembre !

Après cela, Charles devrait disputer quelques courses pour l'honneur, nous pensons à la WSK Final Cup ou encore le SKUSA qui se déroule à Las Vegas. Après cela, nous supposons que Charles fera une pause et se tournera vers son manager et All Road Management pour discuter de son avenir, qui espérons le, passera par la Formule Renault 2.0. !

D'après la logique, si Charles devrait rejoindre une équipe, qui pourrait être "R-Ace Grand Prix" (l'égal d'ART Junior Team), puisque Charles a déjà fait des essais avec cette dernière, c'était à Nogaro en Octobre 2012.

A l'heure qu'il est, nous ne disposons d'aucune information, mais puisqu'il semble suivre le même parcours que son parrain sportif, Jules Bianchi, pourquoi ne pas imaginer Charles dans la mythique écurie "Tech 1 Racing" ou a été le pilote Marussia lorsque celle-ci s'appellait encore "SG Formula" ? Fantasme ou réalité ? Attendons de voir !

S'il vient à s'engager en Formule Renault 2.0, il nous sera plus facile de voir Charles sur les meeting, mais également de rencontrer nos lecteurs, qui sont de plus en plus nombreux !