"Joyeux Anniversaire Charles !"

C'est aujourd'hui, 16 Octobre, que Charles Leclerc souffle sa seizième bougie. Après avoir fêté sa dernière course en karting par un titre de Vice-Champion du Monde KZ1, le Monégasque profite de sa période de repos pour fêter tranquillement son anniversaire avec sa petite amie et sa famille. En attendant, on imagine qu'un nombre incalculable de messages lui ont été laissés sur son profil Facebook et il ne fait presque aucun doute que son téléphone doit sonner en boucle depuis ce matin.

16ans, c'est aussi la permission de s'inscrire à l'examen du code de la route. Une manière d'apprendre à conduire qui doit assez étrange pour un pilote, puisqu'il lui faudra apprendre à respecter les limitations de vitesses et autres priorités à droite...
Néanmoins, Charles pourra toujours s'entrainer aux procédures de départ lorsque les feux rouges passeront au vert !

Pour l'anecdote, sachez qu'Elie Sémoun (1963), mais aussi Frédéric Michalak (1982) et enfin Casey Stoner (1985) sont nés le même jour que le petit Monégasque. L'élection du très célèbre Pape Jean-Paul II (1976), la création de Walt Disney Company (1923) et surtout la naissance de Tony Rolt (1918) se sont également déroulées un 16 Octobre.

Suite à la mort d'Emmanuel de Graffenried (pilote Suisse) le 22 Janvier 2007, Tony Rolt était le dernier pilote encore en vie à avoir participé à l'épreuve inaugurale du championnat du monde de Formule 1, le 13 Mai 1950, sur le circuit de Silverstone.
Même s'il était absent de la grille de départ, le Britannique avait relayé au bout de quelques tours son compatriote Peter Walker, puisque cette pratique était encore permise à l'époque.

Dernier petit clin d'œil à la F1, sachez que trois Grand Prix de F1 ont eu lieu un 16 Octobre. Il s'agit des Grand Prix d'Europe 1994, de Chine 2005 et de Corée du Sud 2011. Les vainqueurs dans l'ordre : Michael Schumacher, Fernando Alonso, Sebastian Vettel.

Pour finir, nous adressons à Charles un très joyeux anniversaire et nous espérons que ces petites statistiques lui feront esquisser un petit coin de sourire. Il est toujours bon de savoir ce qui s'est passé le même jour que celui où on a vu le jour.

Evidemment, qui dit anniversaire dit cadeau !
Lorsque nous étions à Varennes, nous avons interpelé six pilotes dans le paddock, afin de leur poser six questions sur Charles, que voici :

1. Quels sont vos rapports avec Charles ?
Paolo de Conto : Nous nous respectons, nous nous disons "bonjour" mais en dehors de la piste, nous nous ne voyons pas souvent.
Dorian Boccolacci : Cela fait très longtemps que nous nous connaissons, depuis 2006, ça fait donc sept ans. Nous sommes copains, mais nous nous ne voyons pas pendant les week-ends de course, parce que nous sommes souvent dans notre structure afin de nous concentrer pour la course. Mais nous avons de bons rapports.
Jérémy Iglésias : Je l’ai connu lorsqu’il était petit, puisqu’il roulait en mini kart avec l’équipe de mon frère. Quand il était petit j’ai dû lui apprendre des choses, mais maintenant c’est un pilote que je respecte, qui roule contre moi, mais c’est avant tout un ami.
Anthoine Hubert : Lorsque j’étais en kart, nous nous côtoyions pas mal mais depuis que je suis passé en monoplace on ne se voit plus trop.
Valentin Moineault : Nous nous sommes beaucoup vus cette année puisque nous étions chez ART GP et nous nous entendons vraiment bien.
Ben Barnicoat : Je pense que Charles et moi sommes de très bons amis. Depuis deux ans maintenant. Je suis même allé chez lui, nous pouvons parler de tout et n’importe quoi.

2. Quelle est son attitude en piste et dans le paddock ?
Paolo de Conto : C’est un garçon tranquille, correct, il ne fait pas de grosse erreur et il est gentil. Dans le paddock je ne sais pas puisque nous sommes sous deux structures diverses et c’est dur de se faire une idée.
Dorian Boccolacci : Dans le paddock, il ne sort pas beaucoup, il reste souvent dans sa structure. Il doit sûrement vouloir être au calme pour se concentrer sur sa course. En piste, il est très rapide et très fair-play. C’est une bonne chose.
Jérémy Iglésias : Dans le paddock c’est un petit garçon de 15-16ans, tout gentil, mais sur la piste c’est un pilote agressif qui sait se défendre et se faire respecter.
Antoine Hubert : Sur la piste, il est assez réglo. Je n’ai jamais eu trop de souci avec lui, pour ne pas dire jamais, alors que nous nous sommes souvent battus pour des championnats. Mais ça s’est toujours bien passé.
Valentin Moineault : Je pense que c’est un pilote qui n’a pas beaucoup de problèmes avec les autres. Comme l’a dit Antoine, il a toujours été réglo.
Ben Barnicoat : En course, je pense qu’il est très agressif, surtout lors des départs. Il est vraiment très bon dans cet exercice. Il est très agressif durant les premiers tours. Je pense que dans le paddock, Charles est quelqu’un de vraiment très marrant. Il est parfois très en colère quand ça ne se passe pas bien sur la piste, mais il reste quand même un très bon ami.

3. Quelles sont ses principales qualités en tant que pilote ?
Paolo de Conto : Je pense que sa principale qualité est sa rapidité, c’est un pilote qui est passé du KF2 au KZ1 et il est très rapide.
Dorian Boccolacci : Je pense qu’il est très rapide et qu’il donne une bonne image de lui.
Jérémy Iglésias : Je pense qu’il a la faculté à faire des tours très rapides, même si au début, il avait du mal à dépasser en course. Maintenant il a rectifié ça et il fait de bons dépassements.
Anthoine Hubert : Il est très rapide et il s’adapte vite, comme nous avons pu le voir à la Winter Cup, puisqu’il l’a gagnée alors que ce n’était que sa deuxième course en KZ. C’est un pilote réfléchi, il ne fait pas n’importe quoi, il est réglo, et je pense que c’est une bonne chose.
Valentin Moineault : Il est régulier, déterminé et je pense que c’est ce qui fait sa force. Il n’a pas eu beaucoup d’accrochages et c’est comme ça qu’il arrive à concrétiser.
Ben Barnicoat : Je pense que sa meilleure qualité est qu’il parvient toujours à tirer le meilleur de lui-même. Si quelque chose ne fonctionne pas bien il arrive à contourner le problème.

4. Comment définiriez-vous, son style de pilotage ?
Paolo de Conto : Je dirais qu’il est agressif.
Dorian Boccolacci : Je pense que sa conduite à changé en passant du KF au KZ puisqu’il faut être un peu plus agressif en KZ. Mais il reste quand même un pilote propre, et très rapide sous la pluie.
Jérémy Iglésias : Agressif.
Antoine Hubert : Il est propre, il est vraiment propre.
Valentin Moineault : Régulier et propre.
Ben Barnicoat : Comme je l’ai dit, je pense que c’est quelqu’un de vraiment agressif.

5. Que pensez-vous de sa saison en KZ ?
Paolo de Conto : Je pense que sa saison a été très bonne, même s’il a eu des hauts et des bas, mais c’est une chose normale puisqu’il est le plus jeune d’entre-nous.
Dorian Boccolacci : Il a fait une bonne course à la Winter Cup, puisqu’il a gagné. Je n’ai pas tout suivi, mais je sais qu’il était souvent très rapide.
Ces premières courses avaient l’air difficiles pour lui puisqu’il découvrait cette catégorie, mais je pense qu’il s’est vite habitué, même si c’est moins facile lorsqu’on affronte des pilotes plus expérimentés.
Jérémy Iglésias : Pour sa première saison, il a démontré ses talents d’entrée de jeu, il a été rapide dès le début de la saison. Maintenant il est au milieu des meilleurs pilotes de kart, et pour moi, il en fait partie.
Anthoine Hubert : Pour une première année en KZ c’est vraiment bien, après c’est sûr que par rapport à un autre pilote comme Max Verstappen qui a tout gagné c’est un peu moins bien, mais ça reste quand même vraiment bien pour une première année.
Valentin Moineault : Moi j’ai pu plus suivre qu’Antoine et c’est vrai qu’il a fait de vrais et beaux coups d’éclats. Après c’est vrai qu’une première année en KZ c’est toujours difficile, mais il s’en est vraiment très bien sorti en gagnant la Winter Cup par exemple, ou encore à la WSK où il a pu faire quelques podiums.
Ben Barnicoat : Je pense que le début de saison a été difficile pour lui, mais une fois qu’il a pris confiance en lui pour les départs par exemple, il s’est vite mis à dépasser et est devenu encore meilleur.

6. Un mot caractérisant Charles ?
Paolo de Conto : Garçon ! (Rires)
Dorian Boccolacci : C’est difficile ! (Après avoir réfléchi une bonne minute) Monégasque !
Jérémy Iglésias : Gamin ! (Rires)
Anthoine Hubert : Déterminé... Parce-que « casse-pieds » c’est en deux mots ! (Rires)
Valentin Moineault : Un mot c’est compliqué, mais "déterminé", comme l’a dit Anthoine, je pense que ça lui convient bien. J’ai hésité à dire "casse-pieds" aussi ! (Rires)
Ben Barnicoat : Fou ! (Rires)

Un grand merci à Paolo de Conto, Dorian Boccolacci, Jérémy Iglésias, Anthoine Hubert, Valentin Moineault et Ben Barnicoat, qui ont pris le temps de nous répondre.

Une réflexion sur « "Joyeux Anniversaire Charles !" »

Les commentaires sont fermés.