Interview : Charles Leclerc

Après l'interview de Frits van Amersfoort que nous vous avons proposée il y a 10 jours, en voici une nouvelle, et de Charles cette fois.
Le Monégasque a pris quelques instants pour nous répondre après la course 1 d'Hockenheim. Il revient sur sa saison mais aussi sur le Grand Prix de Macao qui se déroulera dans une semaine.

(Vidéo disponible ici : https://youtu.be/8-1HQ0LF70Q)

CLF : Cette année tu n'es pas passé très loin du titre. Pourtant Rosenqvist et Giovinazzi ont une très grosse expérience de la F3. Qu'est-ce qu'il t'a manqué pour remporter le championnat ?

CL : "Nous étions rapides en début de saison puisque nous nous battions pour gagner le championnat. En revanche, la deuxième partie s’est mal passée, nous avons des problèmes avec la voiture, elle est très compliquée à conduire. Je ne dis pas non plus que je suis parfait, mais lorsqu’on dispose d’une voiture difficile à piloter ça n’aide pas. Ce qui nous manque c’est de trouver le bon réglage mais nous allons nous battre jusqu’à la fin pour tenter de reprendre la deuxième place du championnat."

CLF : Le principe de la F3 c’est de faire courir des voitures identiques. Par conséquent, comment fais-tu la différence sur la piste ?

CL : "Au final, les voitures ne sont pas vraiment identiques puisqu'il y a beaucoup de réglages possibles. Ils sont donc très importants pour être performant. Bien sûr le pilote peut faire la différence dans une certaine mesure, mais en fonction des réglages l'écart entre deux voitures peut être énorme."

CLF : Ta première partie de saison a été excellente, la deuxième un peu moins. Tu termines quand même Champion Rookie et tu te bats pour la deuxième place du championnat. Est-ce que tu as rempli tes objectifs cette année ?

CL : "Oui, puisque la première partie de saison a été très bonne et qu'on a obtenu les résultats qu'on méritait. En revanche je ne m'attendais pas du tout à une deuxième partie comme celle-là. C'est vraiment dommage, mais on va continuer à travailler pour retrouver les positions qu'on occupait en début d'année.

CLF : Est-ce que tu as été approché par des équipes de F1 pour rejoindre leurs académies ?

CL : "Pour l’instant pas vraiment. L’important est de faire de bons résultats et si c’est le cas cela ne peut être que positif pour ma carrière et peut-être être repéré par une équipe de F1. Tu as complètement écrasé le championnat rookie en le remportant à 4 courses de la fin de saison."

CLF : Est-ce un championnat important pour toi ?

CL : "Oui c’est important puisqu’il regroupe tous les débutants du championnat. Je suis très heureux de l’avoir remporté même si ce qui m’intéressait vraiment c’était le titre général."

CLF : Le mois prochain, tu prendras part au mythique Grand Prix de Macau. As-tu hâte ?

CL : "Ah oui ! J’adore les circuits en ville, on ne peut jamais faire d’essais avant la course donc je n’attends que ça !" 

CLF : Dernière question : cela fait maintenant 10 ans que tu as débuté ta carrière. Quels sont tes meilleurs souvenirs, qu’est-ce que tu aimerais changer et est-ce que tu regrettes certaines choses ?

CL : "Je ne changerais pas ma carrière car c’est grâce à elle que je suis là aujourd’hui. Pour ce qui est de mes meilleurs souvenirs c’est le Championnat du Monde 2011 (KF3) et le Championnat WSK Euro Series (2012) que j’ai remportés. En début de saison 2015 j'ai connu les meilleurs moments de ma carrière en monoplace mais la deuxième partie de saison est la plus mauvaise de ma carrière, donc c’est une année un peu bizarre."