Macau : Charles partira troisième

C'est la dernière course de l'année mais également la plus prestigieuse. Tous les pilotes rêvent de remporter au moins une fois le mythique Grand Prix de Macau et cette année ils sont 23 à se battre en piste.
Le week-end est assez inhabituel en terme de programme puisqu'il démarre le jeudi avec une séance d'essais libres et une séance d'essais qualificatifs. Même chose pour le vendredi alors que le samedi ne compte qu'une course qualificative où l'ordre d'arrivée détermine la grille de départ de la course du dimanche.

On démarre donc avec les essais libres 1. Les pilotes bouclent entre 6 et 11 tours de piste et trois d'entre-eux goûtent déjà au goût amer du rail de sécurité. C'est le cas pour Alexander Sims mais surtout de Jake Dennis et de Callum Illot, responsables de deux drapeaux rouges.
Dans le même temps, Felix Rosenqvist signe le deuxième temps et a joué le rôle de poisson pilote pour Lance Stroll sur plusieurs tours.

Du côté de Charles, tout va bien. Même s'il ne signe que le treizième temps à plus de trois secondes du meilleur temps d'Antonio Giovinazzi, le pilote Monégasque prend son temps pour apprendre le circuit, savoir où attaquer et où être prudent. Il a longtemps été devant mais ce n'est évidemment pas le moment de pousser à fond et de risquer de détruire sa monoplace. Signalons les deux tours parcourus par Daniel Juncadella, victime d'un problème de boîte de vitesse.

En qualification 1 c'est une nouvelle fois Felix Rosenqvist le plus rapide. Le Suédois boucle un tour en 2'11''841, soit trois dixièmes moins rapide que sa pole position de l'an dernier. Le Champion d'Europe en titre devance un surprenant Callum Illot de huit dixièmes et Antonio Giovinazzi victime de problèmes de freins.

Plus loin, Charles ne signe que le onzième temps, ce qui ne veut pas dire grand chose. En effet, le Monégasque aura une autre chance en qualification 2 puisque c'est le meilleur temps de chaque pilote qui est retenu pour la grille de départ de la manche qualificative.

Tout se jouera donc pour lui lors de la deuxième séance qualificative mais avant celle-ci, Charles dispose des essais libres 2 pour montrer sa pointe de vitesse. Après avoir pris le temps d'apprendre la piste sans prendre trop de risques, le Monégasque signe le troisième temps de cette séance, à moins d'une demi-seconde du meilleur temps de Markus Pommer et à deux dixièmes de Felix Rosenqvist. Les trois pilotes sont plus rapides que la pole position d'hier alors qu'en fin de classement, Dorian Boccolacci et Martin Cao ont fait connaissance avec les rails de sécurité.

La qualification 2 réserve son lot de surprises et non des moindres. D'abord avec Callum Illot qui écrase sa monoplace dans le rail de sécurité après seulement quatre minutes. A la reprise, Charles et Rosenqvist se livrent à une bataille sans merci pour la pole position.

A dix minutes du drapeau à damiers et alors que l'on croit Charles intouchable tellement il est impressionnant de facilité, Daniel Juncadella arrive et lui souffle la pole position. A cet instant, l'écart entre l'Espagnol et Rosenqvist (troisième) n'est que de 0''056 et le pilote DTM qui n'a pas touché à une F3 depuis trois ans pense réaliser un très bel exploit. Malheureusement pour lui, Rosenqvist est dans un très bon jour et lui colle plus de deux dixièmes. 2'10''474 c'est la pole positon définitive pour le Champion d'Europe en titre.

Alors qu'il ne reste que trois minutes, Charles est un très bon troisième et s'élance dans un tour rapide où il est stoppé dans son élan à cause d'Antonio Giovinazzi qui termine sa qualification dans les rails de sécurité alors qu'il était quatrième. La séance ne repart pas et c'est donc deux anciens vainqueurs du Grand Prix de Macau qui partiront depuis la première ligne lors de la course qualificative puisque Rosenqvist l'a remporté l'an dernier et Daniel Juncadella a fait de même en 2011.
Et si Charles nous réservait un gros week-end pour la dernière course de l'année ?
Se qualifier troisième en étant rookie, c'est exceptionnel !

Signalons la belle performance d'Alessio Lorandi (seul équipier de Charles ce week-end) puisqu'il s'élancera depuis une très bonne neuvième place, alors qu'il est fiévreux et souffre d'une otite et les très mauvaises qualifications de Jake Dennis, seulement quatorzième.

Bien que Rosensvist soit favori, il faut souligner qu'il n'est pas forcément bon de partir en pole position à Macau, puisque la distance entre le départ et le deuxième virage est infiniment longue. L'aspiration et un bon placement à l'entrée de ce virage tant redouté des pilotes seront la clé du départ.

Déclaration de Charles en conférence de presse :
"Je suis content d'être troisième parce que j'ai fait quelques erreurs dans mon tour le plus rapide. Felix était trop rapide pour moi, c'était impossible pour moi de le rattraper. Je remercie mon équipe pour la voiture incroyable qu'ils m'ont préparée. Je suis d'autant plus content que j'ai deux anciens vainqueurs de Macau devant moi. Je vais me donner à 100%."