F1 : en route pour Baku !

Deux semaines après la nouvelle déconvenue de la Scuderia en terme de stratégie (et on ne parle même pas des consignes), nous arrivons à la quatrième course de la saison et pour être francs avec vous, nous sommes dans le flou le plus total.

Trois courses, aucune victoire :
Si les rouges manquaient clairement de rythme en Australie alors qu'ils faisaient office de favoris après l'inter-saison, la superbe course de Charles à Bahrein nous a laissé un espoir : celui de voir une véritable bataille à deux équipes même si Vettel était transparent.
Était-ce un simple coup d'éclat Monégasque ou juste une manque de performance de Mercedes ? Quoi qu'il en soit, les Ferrari étaient de nouveau favorites en Chine mais c'est bien la firme à l'étoile qui a fait la course en tête.

Sur le papier, l'énorme ligne droite de Baku devrait être un avantage pour Ferrari, la performance, la fiabilité et la stratégie seront primordiales pour espérer enfin l'emporter. Une fois encore, nous attendons le miracle Monégasque !

Charles et les circuits urbains : une vieille histoire !
En 2010, il remporte la Monaco Kart Cup avant de réaliser son premier podium en monoplace quatre ans plus tard, cette fois à Pau.
En 2015 et toujours à Pau, il monte trois fois sur le podium en trois courses avant de passer à un cheveu de la victoire à Macao.
En 2017, il réalise la pole position à Monaco en Formule 2 avant de connaître un problème mécanique qui l'empêchera de gagner.
Il se vengera un mois plus tard à Baku avec une pole, une victoire et une deuxième place dans les circonstances tragiques que l'ont sait. Pour sa première année de F1, il marque également ses premiers points avec une incroyable sixième place à Baku, alors en 2019, tout est permis !

Le circuit :
Situé au cœur de la ville, le circuit est le plus récent du calendrier de la F1. Créé en 2016, il compte 20 virages pour une longueur totale de 6,003 km. Mercedes y a gagné deux fois, Red Bull une fois tandis que Ferrari aimerait bien suivre l'exemple.

Le choix pneumatique de Charles :
Pour ce Grand Prix, Charles a choisi 1 train de pneus durs (blancs), 5 trains de médiums (jaunes) et 7 trains d'ultra tendres (rouges) comme c'était le cas en Chine. Vettel est le seul à avoir également opté par ce choix. De leur côté, les Mercedes auront 1 train de médiums mais 4 médiums et 8 tendres.

Zone DRS :
Comme en Chine, il n'y aura que deux zones de DRS ce week-end.
La première se situera dans la ligne droite des stands, et la seconde entre les virages 2 et 3.

Un résumé en retard :
Exceptionnellement, nous ne serons pas en mesure de publier notre article sur la journée du vendredi à temps. Celui-ci sera en ligne samedi matin en début de matinée et nous vous prions de nous en excuser.

Programme du week-end (heure française) :
Vendredi 12 avril :
11h00 : Essais Libres 1
15h00 : Essais Libres 2

Samedi 13 avril :
12h00 : Essais Libres 3
15h00 : Qualifications

Dimanche 14 avril :
14h10 : Course (51 tours)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *