F1 - Austin : quand les bosses posent problème !

Une semaine après le Mexique, place à l'Amérique et au Grand Prix d'Austin. Si Charles a prévenu qu'il se concentrerait plus sur la stratégie, on espère que cela portera ses fruits car il est déjà l'heure de penser à l'année prochaine, même si la troisième place du championnat est encore jouable.

La journée démarre avec les essais libres 1 et l'arrivée d'un train de pneus supplémentaire dédié à la préparation de 2020. Si la température ambiante et celle de la piste sont assez basses, celle à l'intérieur du casque de Charles doit être déjà élevée puisqu'il se plaint dès son tour d'installation d'un problème moteur. Signalons que de nombreuses bosses ont fait leur apparition cette année sur le tracé et que la majorité des pilotes s'en plaignent.

La première partie de cette séance ne donne pas grand chose puisque la majorité des équipes sont occupées à tester différentes choses, principalement basé sur l'aéro. Ainsi, on peut voir les Renault et les Mercedes avec des sondes (en forme de râteau) à différents endroits de la voiture. Au tiers de la séance, seules les Red Bull sont en haut de la feuille des temps même si Verstappen a vu l'un de ses chronos annulé après avoir été trop large au virage 14. Il faut attendre 45 minutes pour revoir Charles en piste, avec ses pneus 2020 et c'est avec ce train-là qu'il effectue son meilleur temps en 1'35''380.

Au terme de cette séance, Verstappen signe le meilleur temps en 1'34''057. Vettel termine à deux dixièmes et Albon à trois. De son côté, Charles termine septième à 1''323 mais puisqu'il avait les pneus de 2020, on ne peut pas réelement juger sa performance. Les Mercedes étaient sur le même programme que le Monégasque puisque Hamilton termine huitième (+1''382), Bottas dix-septième à plus de deux secondes.

Lors de la deuxième séance, Charles a tout juste le temps de se porter en tête (1'34''742) qu'elle est interrompue au drapeau rouge à cause de l'accident de Romain Grosjean. Le pilote Haas a perdu l'arrière de sa voiture sur une des nombreuses bosses des esses rapides du premier secteur et il est venu casser sa suspension avant-gauche dans le rail de sécurité du virage 5. La séance est dors-et-déjà terminée pour lui.

A la reprise, Hamilton vient se placer à la deuxième place, un dixième derrière Charles mais contrairement au Monégasque qui est en médiums, le Britannique est en durs (blancs). A 30 minutes du drapeau à damiers et tandis que les pilotes se tournent vers une simulation de course, Hamilton mène en 1'33''232, trois dixièmes devant Charles et Verstappen. Vettel est à six, Bottas à huit.

Sur les longs relais, on voit clairement que Hamilton est celui qui a le plus de rythme en durs (blancs) devant Verstappen et Vettel. Charles a roulé en médiums (jaunes) et a été régulièrement plus rapide que son équipier mais il l'a moins été que les deux premiers cités. Enfin, Bottas a roulé en tendres (rouges) et a effectué les mêmes chronos que son équipier. La hiérarchie serait donc dans l'ordre : Hamilton, Bottas, Verstappen, Charles et Vettel mais attendons de voir les essais libres 3 pour avoir une meilleure vue d'ensemble.

Déclaration de Charles après cette première journée :
"Dans l’ensemble, ça a été une journée positive. Malgré les petits soucis des essauis libres 1 où mon tour le plus rapide a été effacé et où j’ai eu un problème avec l’accélérateur, la voiture était bonne, surtout dans les tours rapides. La piste était bosselée, ce qui est un peu inhabituel en Formule 1 mais nous allons nous y adapter ce week-end."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *