Ferrari lève le voile sur sa SF1000 !

Il y a deux heures, la Scuderia Ferrari a levé le voile sur sa "SF1000" en hommage aux mille courses de F1 qu'elle atteindra lors du Grand Prix du Canada. Visuellement, le rouge est plus présent que l'an dernier. On note par exemple la disparition du fond noir au niveau du capot moteur, là où sont apposés les numéros des pilotes. Cette année, ces mêmes numéros sont écrits beaucoup plus gros et un peu avec la même police d'écriture que la Ferrari 312T4 de 1979 pilotée par Gilles Villeneuve et Jody Scheckter.

D'un point de vue technique, cette voiture est une évolution de la précédente mais de nombreux concepts ont été poussés à l'extrême sans que les différents intervenants n'en disent beaucoup plus.

Côté piste, il faudra attendre Melbourne pour voir de quoi cette voiture est capable. Rappelons-nous que l'an dernier, la Scuderia Ferrari avait largement dominé les essais hivernaux avant de se heurter à la réalité des performances de la nouvelle Mercedes une fois la saison lancée.

Les déclarations :
Sebastian Vettel :
"
Cette voiture est une réussite géniale, je l’aime beaucoup. C’est le résultat de beaucoup de travail. J’ai hâte de la conduire car c’est bien évidemment plus intéressant de la piloter que de simplement la regarder. Nous avons eu la possibilité de la comparer un peu à celle de l’an dernier et vous pouvez vraiment voir la différence du point de vue du packaging. Nous avons trouvé certaines solutions intelligentes pour être plus rapides. Pour le reste, il faut être patient."

Charles Leclerc :
"
Nous avons travaillé tous ensemble pour faire mieux et pour être prêts pour cette année. Je connais d'avantage les gens car c’est ma deuxième saison ici. C’est un grand défi qui arrive et j’ai vraiment hâte de piloter. Je me suis préparé physiquement dans les montagnes pour être en forme et psychologiquement, mon approche est très similaire à celle de la saison dernière. Je vais essayer de donner mon meilleur. Nous avons travaillé dur avec l’équipe pour avoir la meilleure voiture possible. J’ai travaillé sur les erreurs que j’ai commises l’an dernier pour ne plus les refaire."

Mattia Binotto :
"Après notre réorganisation, notre équipe est encore jeune et il faut que l’on apprenne de nos erreurs. Il faut capitaliser là dessus et se concentrer sur la fiabilité qui a été l'un de nos points faibles l’an dernier. Parallèlement à ça, il y a le projet 2021 sur lequel on doit travailler, c’est l’un des plus gros changements de l’histoire de la F1 et nous devrons être prêts. Avec un règlement stable pour cette année encore, il est difficile de transformer complètement la voiture. Nous avons poussé le concept à l’extrême autant que possible et avec un appui aérodynamique optimisé. Les suspensions sont plus flexibles afin de permettre des réglages adaptés pour les pilotes selon le circuit. Nous avons beaucoup travaillé sur le moteur. Nous composons également avec la réduction de 50% de la consommation d’huile. Bien qu’elle semble similaire à l’année dernière, la SF1000 est très différente."

Le bal des présentations se poursuivra demain avec Red Bull et Renault puis ce sera le tour de McLaren (jeudi), Mercedes et Alpha Tauri (ex Toro Rosso), vendredi. Lundi prochain, les équipes se dirigeront vers Barcelone, même si c'est ce même jour qu'ont choisi Williams et Racing Point pour présenter leur voiture. Mercredi, Haas et Alfa Romeo seront les deux dernières équipes à dévoiler leur voiture, cette fois dans la voie des stands.

Les essais hivernaux de cette année se dérouleront sur six jours seulement au lieu de huit jusqu'alors. Les pilotes rouleront du 19 au 21 février et du 26 au 28 du même mois. La première manche de la saison se déroulera du 13 au 15 mars à Melbourne avec des voitures déjà évoluées.