F1 2020 : bilan de la première semaine de tests

La Formule 1 est enfin sortie de son hibernation et les premiers essais se sont déroulés cette semaine sur le circuit de Barcelone. Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que l'écart entre Ferrari et Mercedes ne sera pas simple à combler, mais il est certain que la Scuderia met tout en son pouvoir pour y arriver.

La semaine commence avec une déclaration de Charles selon laquelle son seul objectif de l'année est de "pouvoir regarder derrière moi en fin de saison et de ne pas voir d'opportunités manquées. Quand je regarde l’année 2019, il y en a eu quelques unes que ce soit de mon côté ou de celui de l’équipe. Fin 2020, je veux que ce soit beaucoup moins le cas. Ce sera l’objectif principal".

Mercredi :
Si Vettel devait initialement prendre le volant de la SF1000, c'est finalement Charles qui l'a remplacé au pied levé parce que l'Allemand ne se sentait pas bien. Au volant de son nouveau "bébé", comme il s'est amusé à l'appeler sur les réseaux sociaux, Charles a effectué un total de 131 tours, soit un peu plus que la distance totale de deux Grand Prix d'Espagne. A cette occasion, les caméras ont montré un pilote très assidu, prenant des notes sur un cahier : simple mais efficace. L'approche de Ferrari étant totalement différente par rapport à l'année dernière, cela explique pourquoi le Monégasque n'a signé que le onzième temps (1'18''289) quand les Mercedes sont déjà en 1'16''976. Encore une fois, le chrono ne veut rien dire et ce n'est que lors de la deuxième semaine que nous y verrons plus clair. Notons que pour cette première journée, l'aileron avant de la Ferrari était déjà différent de celui vu lors de la présentation de la nouvelle monoplace. Celui-ci était plus chargé. Nous avons également beaucoup vu Charles aux stands mais c'est normal puisqu'il a essayé plusieurs réglages de suspension arrière.

Signalons la jolie performance de la Williams, déjà neuf dixièmes plus rapide que lors de ses propres qualifications de 2019 mais surtout, en piste dès le premier jour, contrairement à l'année dernière.

Jeudi :
La deuxième journée a été marquée par une incroyable nouveauté signée Mercedes. En effet, l'équipe de Brackley a utilisé un système très ingénieux qui porte le nom de "DAS" pour Dual Axis Steering. En Français : direction à deux axes. Cette nouveauté permet au pilote de modifier la position de son volant mais sera interdite dès 2021. Grâce aux différentes caméras embarquées, nous avons pu voir que Hamilton pousse ou tire son volant ce qui a pour effet de changer le pincement des roues avant. Notons que l'équipe championne du monde a connu un problème électrique mettant un terme à sa journée une heure avant le drapeau à damiers.
Chez Ferrari, Charles a pris le volant le matin avant de le laisser à Vettel l'après-midi. A eux deux, ils ont complété un total de 122 tours sans le moindre problème apparent et sont d'accord sur le fait que cette voiture semble meilleure que celle de l'an dernier car elle offre plus de flexibilité dans les réglages. Bien que les rouges aient choisi de rouler avec plus d'appui, beaucoup d'essence et sans le DRS en ligne droite.

Vendredi :
Pour la dernière journée, Mercedes a encore accéléré le rythme puisque Bottas a signé le meilleur chrono de la semaine en 1’15"732 : une demi-seconde plus rapide par rapport à l'an dernier. Du côté de chez Ferrari, on a la tête des mauvais jours. Vettel a dû s'arrêter en bord de piste au bout de 40 tours pour problème moteur. Les mécaniciens n'ont pas eu le temps de le changer avant la pause déjeuner mais l'Allemand à tout de même pu reprendre la piste à 14h20. Les images proposées par la F1 TV PRO nous montrent des capteurs présent ça et là sur la SF1000, ce qui indique que les ingénieurs travaillaient sur le flux d'air à différents endroits de la voiture.

La semaine prochaine, Ferrari devrait apporter la SF1000 qui courra à Melbourne. Pour le moment, Mattia Binotto juge Mercedes et Red Bull en avance dans leur développement par rapport à Ferrari mais cela peut très bien être de l'intox. Encore une fois, attendons la semaine prochaine pour y voir plus clair en espérant que la SF1000 sera nettement meilleure que la SF90.

Déclarations de Charles de la semaine :
"Nous ne nous sommes pas concentrés sur les performances, mais plutôt sur le fait d’essayer de connaître la voiture. Pour l’instant il est difficile d'évaluer sa compétitivité car nous ne nous sommes pas du tout attachés à voir ce qu'elle a dans le ventre. La SF1000 reste une évolution de la SF90 et nous voulons juste voir jusqu’où nous pourrons la pousser quand elle sera optimisée. Il est vrai que nous changeons un peu notre approche par rapport à l’année dernière car les essais étaient excellents mais la première course l’était beaucoup moins. Nous en avons tiré quelques enseignements et cette année, nous avons décidé de nous concentrer davantage sur nous-mêmes afin d’apprendre la voiture autant que possible dans les premiers jours. Ce n'est qu'un peu plus tard que nous nous concentrerons sur les performances et nous verrons si cela porte ses fruits".

Déclaration de Mattia Binotto :
"Ces trois journées ont été très importantes car au moins, nous avons collecté des données et nous avons une idée plus claire et une meilleure compréhension. Ce qui sera plus important, ce sera de développer la voiture dans la bonne direction. La saison est longue avec potentiellement 22 courses, et il y aura le temps de se rattraper, le cas échéant. Mais attendons la semaine prochaine et l’Australie avant de juger les vraies performances de chacun."

Même s'ils ne veulent rien dire, voici le meilleur chrono de chaque pilote :
01. V.Bottas (Mercedes) 1'15''732 (C5*)
02. L.Hamilton (Mercedes) 1'16''516 (C5)
03. K.Raikkonen (Alfa Romeo) 1'17''091 (C5)
04. E.Ocon (Renault) 1'17''102 (C4)
05. L.Stroll (Racing Point) 1'17''338 (C4)
06. S.Perez (Racing Point) 1'17''347 (C3)
07. D.Kvyat (Alpha Tauri) 1'17''427 (C4)
08. A.Giovinazzi (Alfa Romeo) 1'17''469 (C5)
09. M.Verstappen (Red Bull) 1'17''516 (C3)
10. D.Ricciardo (Renault) 1'17''574 (C4)
11. P.Gasly (Alpha Tauri) 1'17''783 (C4)
12. C.Sainz (McLaren) 1'17''842 (C3)
13. A.Albon (Red Bull) 1'17''912 (C2)
14. S.Vettel (Ferrari) 1'18''154 (C4)
15. G.Russell (Williams) 1'18''168 (C3)
16. C.Leclerc (Ferrari) 1'18''289 (C3)
17. R.Grosjean (Haas) 1'18''380 (C3)
18. N.Latifi (Williams) 1'18''382 (C3)
19. R.Kubica (Alfa Romeo) 1'18''386 (C3)
20. L.Norris (McLaren) 1'18''454 (C3)
21. K.Magnussen (Haas) 1'18''466 (C3)

*Les pneus C1 étant la gomme la plus dure et C5 la plus tendre.

Les tours parcourus par chaque équipe :
01. Mercedes : 494
02. Red Bull : 471
03. Alfa Romeo : 424
04. McLaren : 423
05. Alpha Tauri : 384
06. Renault : 380
07. Racing Point : 369
08. Ferrari : 354
09. Williams : 324
10. Haas : 314