F1 2021 : en route pour le Grand Prix de Styrie !

Avant de commencer cette mise en bouche pour ce nouveau week-end de Grand Prix, nous voulions prévenir nos lecteurs assidus que l'été arrive. Aussi, il se pourrait que sur les quelques courses d'ici à début Septembre, nos résumés paraissent avec un peu plus de délai qu'à l'accoutumé.

Après un Grand Prix de France catastrophique pour Ferrari, la F1 arrive au Red Bull Ring pour le Grand Prix de Styrie (ce week-end) et celui d'Autriche le week-end d'après. Si de base, la température ne devrait pas être aussi élevée qu'en France, la pluie annoncée durant les trois jours pourrait redistribuer les cartes. Malgré les 18 points perdus face à McLaren, l'objectif reste toujours la troisième place du championnat.

Mattia Binotto explique ce qu'il s'est passé au Grand Prix de France :
Le week-end dernier, plusieurs facteurs ont fait que Ferrari a sombré. Avec ses virages rapides, le circuit Paul Ricard rend le contrôle de la température des gommes nettement plus difficile. De plus, la pluie du matin a nettoyé la majeure partie des dépôts de gommes, ce qui a favorisé le graining.

"Je pense que nous pouvons améliorer la situation mais pour la résoudre, nous devons changer notre matériel, comme les jantes par exemple. Malheureusement, ce n'est pas possible en raison du règlement. À ce stade, je pense qu'il est plus important d'essayer de comprendre et résoudre le problème pour l'année prochaine. Je pense que cela pourra se reproduire sur certaines courses mais pas toutes. C'est lié à la piste et aux conditions météorologiques. Nous devons nous préparer à faire face à de telles situations à l'avenir et au moins essayer d'atténuer le problème, car il se reproduira. Nous devons revenir en arrière, analyser les données, faire un brainstorming et faire des simulations car je pense que cela fera partie de nos devoirs."

Pour revenir sur les jantes dont parle Binotto, sachez qu'elles sont homologuées avant le début de la saison et qu'elles ne peuvent pas être changées sans dépenser de jetons. Elles sont très complexes et peut-être que les rouges se sont trompés en privilégiant les gains aérodynamiques au détriment de l'extraction de la chaleur. Cela aurait pour conséquence de chauffer encore plus la gomme et donc, de dégrader le pneu plus vite que prévu.

Zone de DRS :
Ce week-end et comme l'année dernière, il y aura trois zones de DRS. La première devant les stands, la deuxième entre les virages 2 et 3 et la dernière entre les virages 3 et 4.

Les horaires de ce week-end : 
vendredi 25 juin : 
11h30 : Essais Libres 1
15h00 : Essais Libres 2

samedi 26 juin : 
12h00 : Essais Libres 3
15h00 : Qualifications

dimanche 27 juin : 
15h00 : Course


Photo : wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *