F1 2021 - Silverstone : Charles nous a fait rêver !

Après trois courses terminées derrière Sainz, Charles veut et doit se reprendre. Le nouveau format de ce week-end pourrait lui être favorable car à partir des qualifications du vendredi après-midi, elles ne peuvent plus changer de réglages de tout le weekend ! Le simulateur aura plus que jamais une importance capitale, ici.

Vendredi : 
La journée démarre avec la première séance libre et elle se passe bien pour les Ferrari. Charles est quatrième en pneus médiums (jaunes), Sainz septième en durs (blancs). Une fois cette première heure d'essais effectuée, le nouveau format entre en vigueur avec les qualifications. Rappelons que chaque pilote a l'obligation de rouler en pneus tendres (rouges) et que cette séance sert à établir l'ordre de la grille de départ de la qualification sprint. Là encore, Charles termine devant Sainz et avec panache, puisqu'il signe un superbe quatrième temps ! L'Espagnol n'est que huitième, apparemment gêné par un vent plus fort qu'en Q2.

Image

Samedi :
La séance d'essais libres 2 permet aux pilotes de tester les pneus pour la course mais là encore, les réglages sont figés. Ainsi, chacun y va de son choix entre les trois types de gommes. Sur la feuille des temps, les Ferrari sont une nouvelle fois devant, Charles terminant deuxième devant Sainz.

Bien que nouvelle, la qualification sprint se déroule sans le moindre problème pour Charles. Il garde sa quatrième place dès l'extinction des feux et profite du bouchon créé par Alonso pour s'offrir une marge de 8 secondes sur Norris, qui a mis plus de 10 tours pour dépasser l'Espagnol. Au fil des tours, on s'aperçoit que Charles est régulièrement plus rapide de 2 à 3 dixièmes par rapport à Norris et il est également plus rapide que Ricciardo de 5 à 6 dixièmes. On se dit déjà que le Grand Prix pourrait rapporter de gros points au Monégasque, à condition que la dégradation ne vienne pas jouer les troubles fêtes. De son côté, Sainz a effectué une belle course. Parti dans le peloton, Russell l'a sorti et l'a forcé à aller hors piste. Reparti dernier, il est remonté jusqu'à la onzième place, prouvant ainsi que les Ferrari ont un gros rythme !

Image

Dimanche :
A 16h, l'heure tant attendue du Grand Prix a sonné. Au départ, la lutte est très musclée entre Verstappen et Hamilton et ce qui devait arriver arriva : le Britannique touche le Néerlandais et l'envoie s'écraser dans le mur de pneus. Le choc est énorme et la Red Bull est détruite ! Fort heureusement, Max s'en tire sans mal apparent. Opportuniste, Charles en profite pour prendre la tête de la course juste avant un drapeau rouge qui permet aux commissaires de réparer le mur de pneus.

Au deuxième départ, Charles garde la tête de course devant Hamilton qui reçoit une pénalité de 10 secondes suite à l'incident avec Verstappen. Il devra l'exécuter lors de son premier arrêt aux stands. Au dix-septième tour, alerte rouge chez Ferrari, Charles se plaint de coupures moteur ! Il faut deux tours et demi au Monégasque pour régler le souci sur son volant et fort heureusement, Hamilton a plus dégradé ses pneus, ce qui l'empêche de prendre la tête de course. La malchance de Charles nous a fait très peur et on pensait déjà à Bahreïn 2019 !

Au trentième tour, Charles s'arrête aux stands et repart en pneus durs (blancs) comme l'ensemble des autres pilotes. Il compte 7 secondes d'avance sur Bottas, 12 sur Norris et Hamilton qui revient déjà très fort. En fin de course, Bottas reçoit l'ordre de laisser passer son équipier. L'avance de Charles fond alors comme neige au soleil et dans l'avant-dernier tour, le Monégasque ne peut rien faire contre le DRS du septuple champion du monde. Néanmoins, on y aura cru jusqu'au bout et ça fait du bien de voir Ferrari dans cette position !

Sous le drapeau à damier, Hamilton remporte une victoire qui risque de faire parler puisqu'on n'évitera pas les commentaires affirmant qu'il a sorti Verstappen pour gagner. Derrière lui, Charles termine à une superbe deuxième place ! Les coupures moteur ne l'ont sûrement pas aidés mais d'un autre côté, qui aurait pu parier un podium et même une  bataille pour la victoire d'une Ferrari ce week-end ?

Classement de la course : 
Image

TOP 5 du championnat : 
01. M. Verstappen : 185 points
02. L. Hamilton : 177 points
03. L. Norris : 113 points
04. V. Bottas : 108 points
05. S. Perez : 104 points
...
06. C. Leclerc : 80 points
07. C. Sainz : 68 points

Classement des constructeurs :
01. Red Bull : 289 points
02. Mercedes : 285 points
03. McLaren : 163 points
04. Ferrari : 148 points
05. Alpha Tauri : 49 points
06. Aston Martin : 48 points
07. Alpine : 40 points
08. Alfa Romeo : 2 points
09. Haas : pas de points
10. Williams : pas de points

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"C’est difficile d’en profiter à 100%. C’était une course incroyable. Je n’ai pas donné 100%, j’ai donné 200% ! J’ai donné toute ma personne mais ce n’était pas assez dans les deux derniers tours. Félicitations à Lewis, il a fait un travail incroyable. L’équipe a très bien travaillé, je suis incroyablement fier d’eux. On ne s’attendait clairement pas à ça. On s’est battus pour la victoire, ce qui est incroyable. Tout ça c’est de la motivation et des encouragements pour nous, quelle journée !"

 


Photo : nicematin.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *