F1 - Abu Dhabi : Une fin de saison plus que décevante !

Pour la dernière course de l'ère actuelle avant une refonte en profondeur du règlement technique, tous les regards sont tournés vers le championnat des pilotes. Hamilton et Verstappen se disputent le titre à Abu Dhabi, sur un circuit légèrement modifié. De son côté, Charles aborde l'ultime rendez-vous de l'année avec la motivation de préserver la cinquième place au classement devant Norris, la lutte entre Ferrari et McLaren étant quasiment entérinée en faveur des Rouges.

Vendredi, la caméra embarquée dans le casque de Charles passionne et permet de voir dans ses yeux. La journée est très positive pour le Monégasque qui indique avoir bien travaillé le rythme de course en vue du Grand Prix dimanche.

Samedi matin, les deux pilotes Ferrari sont, à l'image de la saison, dans les mêmes temps. Les dernières qualifications de l'année débutent avec une tension plus que palpable, dans la nuit d'Abu Dhabi.

En Q1, Charles prend la décision de chausser des pneumatiques jaunes (medium) pour son premier tour rapide dans l'espoir d'économiser un train de pneus rouges. Ce choix n'est pas fructueux puisqu'il décide à la fin de la session de passer des gommes tendres afin d'assurer son passage en Q2. C'est chose faite, Charles termine sixième, Sainz neuvième.

En Q2, Ferrari ne souhaite pas parier sur un potentiel départ en pneus jaunes dimanche et fait sortir les deux monoplaces avec des pneus tendres. Les chronos sont très bons et placent Charles quatrième pendant que Sainz se classe premier. Finalement, seuls les deux Mercedes et Tsunoda parviennent à franchir le cap de la Q2 avec des mediums. La Q3 est compliquée pour Charles qui n'arrive pas à boucler un tour complet sans glisser du train arrière. Il se positionne septième sur la grille, quand ses deux concurrents pour le championnat, Sainz et Norris, héritent de la cinquième et de la troisième place.

Charles déclare après les qualifications : "Je ne suis pas très heureux parce que les deux premiers secteurs étaient très bons et que je pense que je pouvais prendre la troisième place. J'ai perdu trois dixièmes dans le dernier secteur à cause des pneus qui ont surchauffé. C'est dommage mais c'est comme ça. Je crois que nous avons un rythme de course élevé donc j'espère qu'on pourra tout mettre bout à bout demain pour la course. Cela va être compliqué pour garder la cinquième place au championnat demain mais on va tout faire pour."

Dimanche matin, la journée commence par l'annonce du retrait de Mazepin. Le Russe est positif au Covid-19 et en a terminé de sa saison à l'arrière du peloton. A noter une tache d'huile présente sur l'emplacement de Charles sur la grille, ce qui a le don de l'agacer, avec toutefois l'espoir de résorber le problème avant l'extinction des feux.

Au départ, Charles parvient à dépasser Bottas et se mêle à la lutte avec Norris pour la cinquième place. Devant, le combat fait rage entre Hamilton et Verstappen. Rapidement, un monde se creuse entre Pérez et Sainz. Charles appartient à un groupe de pilotes composé de son coéquipier, de Tsunoda, et de Bottas pour la P4.

Devant, Hamilton réussit à laisser Verstappen à cinq secondes derrière lui. Au moment de la sortie des stands du Néerlandais, il gêne peut-être visuellement Charles qui fait un travers au virage 2. Cela n'est pas préjudiciable pour lui, bien heureusement. Il entre aux stands dans la foulée pour passer des gommes blanches, et ressort seizième.

Au vingt-huitième tour, Kimi Räikkönen et George Russell abandonnent tout les deux pour des problèmes mécaniques. La course devient légèrement monotone pour le Monégasque mais le premier événement de la course intervient au tour 36 lorsque Giovinazzi abandonne. Une Virtual Safety Car est enclenchée et Charles en profite pour repasser aux stands et mettre des pneus mediums. Alonso, Gasly et les deux Red Bull rentrent également. Charles sort douzième, juste derrière Ricciardo. Le pari de Charles est assez fou, au tour 39 il est septième au championnat. Devant, Verstappen revient vite sur Hamilton mais pas suffisamment. A quinze tours de l'arrivée, Hamilton est le grand favori. Charles est revenu sur un groupe allant d'Alonso neuvième à Ricciardo onzième. Le choix n'est pas le bon pour lui, qui perd sa place au championnat des pilotes car il ne revient pas dans la zone des points. La crevaison lente de Norris redonne un infime espoir mais très vite, la fin de saison va entrer dans une autre dimension...

Latifi tape ensuite le rail et provoque une Safety Car à cinq tours de la fin de la course ! La direction de course a une nouvelle fois fait parler car elle n'a pas laissé les pilotes intercalés doubler la voiture de sécurité pour reprendre leur tour. Puis, à deux tours du drapeau à damier, Michael Masi change d'avis et Charles double la voiture de sécurité. Finalement, sa course ne change pas radicalement, contrairement à celle de Verstappen qui dépasse Hamilton dans le dernier tour !

Charles finit dixième de la course, loin de Sainz qui accroche un quatrième podium cette saison et de Norris qui termine septième. Le Monégasque chute à la septième place du championnat, derrière Sainz et Norris. Cela ne change pas grand chose au final, mais cela prouve le niveau de l'Espagnol. Mattia Binotto console Charles en lui disant à la fin de la course qu'il va pouvoir s'amuser en 2022.

Nous ne pouvons que féliciter Verstappen pour son titre de champion du monde, même si, par plus d'une fois, il s'est montré plus qu'agressif face à Hamilton.

La saison s'achève (enfin), et nous sommes impatients de voir les essais hivernaux en février 2022, pour découvrir la machine que Charles aura entre les mains ! Merci à vous pour votre soutien, nous allons continuer à vivre avec vous notre passion à travers notre site et nos réseaux sociaux.

TOP 5 du championnat des pilotes :
01. M. Verstappen : 395,5 points
02. L. Hamilton : 387,5 points
03. V. Bottas : 226 points
04. S. Perez : 190 points
05. C. Sainz : 164,5 points
...
06. L. Norris : 160 points
07. C. Leclerc : 159 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 613,5 points
02. Red Bull : 585,5 points
03. Ferrari : 323,5 points
04. McLaren : 275 points
05. Alpine : 155 points
06. Alpha Tauri : 142 points
07. Aston Martin : 77 points
08. Williams : 23 points
09. Alfa Romeo : 13 points
10. Haas : pas de point

Déclaration de Charles à l'arrivée :

"Pas très content, c'est comme ca, on a essayé de faire un coup avec la VSC, mais on a pas gagné tant que ça, on a perdu à ce moment le championnat et on a fait une mauvaise course. J'espère qu'on aura une bonne voiture et une bonne saison en 2022. Félicitations à Carlos pour la cinquième place. Cette saison est folle jusqu'au dernier tour. Bravo à Max pour son championnat et à Lewis également."

 

 

 

 


Photo : ferrarimedia.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *