Essais de pré-saison à Jerez : Charles dans le TOP10, même sous la pluie !

Une semaine après avoir signé le meilleur temps des essais de pré-saison à Barcelone, Charles était présent jeudi et vendredi sur la piste de Jerez. Comme ce fut le cas à Barcelone, le Monégasque était à nouveau en lutte avec les pilotes de l'Eurocup. Pour ces deux journées d'essais, les équipiers de Charles étaient Matt Parry et Martin Rump, auxquels il faut ajouter un nouveau venant : Jack Aitken.

Signalons les retrouvailles avec son plus grand rival : Max Verstappen, pilote Manor pour deux jours. Le fils de Jos Verstappen (qui a débuté en F1 il y a 20 ans jour pour jour) a préféré s'engager en Formule 3, contrairement à beaucoup de ses camarades du karting mondial, alignés en Eurocup 2.0. La première journée s'est déroulée sur piste sèche, alors que la seconde s'est déroulée sous la pluie.

Jeudi :

Dès le feu vert, l'ensemble des pilotes se ruent en piste. Certains pour y effectuer un tour d’installation, d'autres pour y faire un run de quelques tours. C'est par exemple le cas pour Charles, qui doit apprendre la piste qu'il ne connaît qu'à travers le simulateur.
Le pilote Fortec aligne 4 tours avant de devoir rentrer aux stands, à cause d'un drapeau rouge provoqué par Denis Korneev qui a stoppé sa monoplace en bord de piste. C'est le premier d'une longue série, puisqu'à 10.30, le drapeau rouge est déployé pour la troisième fois.
Ce n'est qu'une vingtaine de minutes plus tard que Charles peut enfin s'exprimer, grâce à un tour en 1'40''208, synonyme du sixième temps provisoire. A la pause de 13.00, le pilote Fortec termine avec le septième temps en ayant parcouru 27 tours du circuit de Jerez. Max Verstappen a coulé une bielle en milieu de matinée, ce qui explique sa modeste quinzième place. C'est pire pour George Russell, seulement vingt-neuvième.

La session de l'après-midi est plus calme puisqu'il faut attendre une bonne demi-heure pour voir les premières monoplaces en piste. Anthoine Hubert entre en piste à 14.30, avant d'être rejoint cinq minutes plus tard par ses deux équipiers : Vasily Romanov et Egor Orudzhev.
Autrement dit, après une demi-heure d'essais, seuls les trois pilotes Tech 1 sont en piste. Ils sont rejoints quelques instants plus tard par d'autres pilotes, mais il faut attendre 15.08 (un peu comme à Barcelone) pour voir le Monégasque entrer en piste, juste derrière son équipier Marr Parry.
Le nouveau détenteur du record de la piste de Barcelone signe son meilleur temps en 1'42''358, mais ce temps ne veut rien dire, la température de la piste étant bien plus élevée que la matinée. Charles ne fait que 4 tours avant de retourner aux stands. Il faut dire qu'à 16.00, le meilleur temps provisoire est plus lent de plus d'une seconde par rapport à celui effectué le matin par Bruno Bonifacio.

Revenu aux stands vers 15.15, il faut attendre 16.50 pour revoir le pilote Fortec en piste, mais pas pour longtemps puisque Jordan Perroy (RC Formula) a stoppé sa monoplace en piste, après être resté aux stands pendant une grosse partie de l'après-midi. Selon nos sources, le Français a souffert d'un petit problème nécessitant le démontage complet de toute la partie arrière de la voiture, celui-ci étant situé derrière le moteur.

La séance reprend pour la dernière demi-heure et l'ensemble des pilotes rentrent en piste munis de pneus neufs. Charles les rejoint à moins d'un quart d'heure du drapeau à damiers et signe 1'40''408, ce qui le place provisoirement cinquième. Malheureusement, le pilote Fortec ne pourra pas améliorer, la faute à son équipier Matt Parry, qui a fini sa course dans le bac à graviers à seulement trois minutes du drapeau à damiers.
La séance ne redémarre pas et c'est à la neuvième place que Charles termine sa première journée sur le circuit de Jerez. Le Monégasque a été gêné par le drapeau rouge certes, mais beaucoup d'autres pilotes ont eu cette même contrariété. La classement de cette journée n'est donc pas très significatif.

Vendredi :

Pour la dernière journée des essais de pré-saison, les pilotes ont une invitée de marque : la pluie !
Présente depuis le milieu de la nuit, cette dernière ne cesse de faire des caprices. C'est donc sur une piste bien mouillée que démarre la séance, ce qui promet d'être intéressant après la journée assez monotone de la veille. Charles s'élance pour un premier run de 9 tours et signe le dixième temps en 1'55''332, puis 1'55''068, 1'54''945 et 1'54''865. Quelques minutes plus tard, intervient le premier drapeau rouge de la journée afin de dégager la monoplace de Jordan Perroy (RC Formula) qui est en difficulté, coincée dans le bac à graviers.

De retour en piste vers 10.45, le pilote Fortec effectue un run de 8 tours avant de rentrer calmement à son stand. Les temps n'ont pas évolué depuis la première demi-heure, la pluie s'intensifiant peu à peu.
A la pause-déjeuner, le Monégasque est toujours dixième, avec un total de 27 tours. Notons que les deuxièmes et troisièmes drapeaux rouges interviennent à 11.30 et 11.55, cette fois pour dégager les deux monoplaces de Nicholas Surguladze (Koiranen) puis celle d'Ignazio d'Agosto (KTR) arrêté en bord de piste. Le quatrième et dernier drapeau rouge de la matinée est à mettre au crédit de Vasily Romanov, le pilote Tech 1 Racing ayant lui aussi fini sa course dans le bac à graviers.

La session de l'après-midi démarre à 14.00 et le soleil refait une timide apparition. C'est la dernière occasion pour Charles et ses rivaux de l'ALPS de prendre leurs marques sur piste mouillée, et pour faire corps avec leur monoplace. Le Monégasque entre en piste à 14.25 et boucle son premier vrai tour chronométré en 1'55'379 puis en 1'55''323, 1'55''097 et le dernier en 1'54''161, le plaçant ainsi à la troisième place provisoire à six dixièmes du leader George Russell (Koiranen).
De retour en piste peu avant 15.00, le pilote Fortec signe un 1'53''564 puis 1'52''981 et un très bon 1'52''218 le plaçant à la deuxième place provisoire, à deux dixièmes de Max Verstappen. Le temps de passer un nouveau train de pneus et le Monégasque repart à l'assaut du chronomètre en signant 1'50''745, puis 1'48''768, synonyme du cinquième classement provisoire. Au même instant, et alors que plusieurs pilotes passent enfin les pneus slicks, Nicholas Surguladze (Koiranen) part à la faute et heurte les rails de sécurité.

Bonne pioche en revanche pour les pilotes équipés de pneus slicks à ce moment-là, puisqu'ils ont pu considérablement améliorer leur temps, avant que la pluie ne tombe à nouveau.
C'est par exemple le cas de George Russell (Prema Powerteam/1'46''256), qui occupe une très confortable première place, loin devant Max Verstappen et sa KTR, en 1'47''087. Charles est septième, en 1'48''768.
Le temps de repartir pour dix minutes et le drapeau rouge est de nouveau déployé, en raison de la sortie de piste d'Anthoine Hubert. La piste reste très glissante ! D'ailleurs, celle-ci n'évoluera plus et c'est donc George Russell qui signe le meilleur temps, devant Max Verstappen et Matt Parry.

Notons que cette journée a été productive pour Charles, puisqu'il a enfin pu effectuer ses premiers tours sous la pluie. Avant cela, il n'avait jamais fait le moindre tour sur piste humide. Rappelons que la piste a été rapide pendant un très court instant, le temps de mettre les pneus slicks, de faire un tour lancé, avant d'être ralenti par une nouvelle apparition de la pluie. Même chose problème hier, lorsque Matt Parry a déclenché un drapeau rouge alors qu'il ne restait plus que trois minutes.
Tous les pilotes qui amélioraient (dont Charles qui a terminé neuvième) n'ont pas pu aller au bout de leur tour chrono. Les classements des deux journées ne reflètent donc pas grand-chose. Sachez aussi que le circuit
espagnol accueillera la finale de l'ALPS et il était donc très important pour Charles d'y prendre ses marques !

Prochain rendez-vous avec Charles dès le week-end prochain, pour la première manche de l'ALPS à Imola !