Imola : Un weekend compliqué pour Charles

Enfin nous-y voilà ! Imola, première manche de la saison ALPS et premier weekend de course en monoplace pour un Charles Leclerc qui nous a déjà prouvé être en bonne forme lors des essais hivernaux.

Vendredi :

Les Essais Libres 1 se déroulent sous la pluie. Alors que l'ensemble des pilotes prennent la piste dès l'ouverture de la pitlane, Charles attend les dix premières minutes avant de s'élancer. Son premier tour le plaçant dixième (1'58''804), Charles enchaine avec un autre tour rapide qui le place quatrième en 1'57''518. En fin de séance et grâce à des pneus neufs, le Monégasque signe le meilleur temps provisoire (1'56''427), avant de laisser sa place à Nick de Vries (Koiranen GP/1'56''305) puis Bruno Bonifacio (Prema Powerteam/1'56''148).

La piste est encore bien humide lorsque débute la seconde séance d'Essais Libres. Les pilotes s'élancent pour un court instant, puisque Jack Aitken (Fortec Motorsports) finit dans le bac à graviers de la chicane Villeneuve. Drapeau rouge, puis vert, et de nouveau rouge, le temps de dégager la monoplace du jeune Chinois, Sun Zheng (China BRT by JCS Team).

La séance reprend et Charles signe le meilleur temps provisoire en 1'55''397 avant d'être stoppé par un autre drapeau rouge, cette fois causé par Patric Armand (Tech1 Racing). Deux autres suivront.
Finalement, une fois débarrassé de toute perturbation, le pilote Fortec conclu cette seconde séance d'Essais Libres à la troisième place, grâce à un tour bouclé en 1'55''397, à seulement 0''146 du meilleur temps d'Andrew Tang et sa Koiranen GP.

Samedi :

La journée du Samedi débute par les qualifications, qui se déroulent dans les mêmes conditions que la seconde séance d'Essais Libres : piste humide, mais pas de pluie.

Lors du Groupe A, c'est Anthoine Hubert (Tech1) qui signe le premier temps de référence (en 1'55''131), avant de laisser sa place à Bruno Bonifacio (Prema Powerteam) en 1'54''234, puis 1'53''874, 1'53''516; 1'53''192. En fin de séance, les pilotes montent de nouveaux pneus alors que la piste devient de plus en plus rapide. Les deux pilotes Fortec, Jack Aitken et Sébastien Morris sont en 1'53''779 et 1'53''842, signant le deuxième et troisième temps. Le Groupe A se termine donc avec le meilleur temps de Bruno Bonifacio, devant les Fortec d'Aitken et Morris.

Le Groupe B met directement aux prises Nyck de Vries, Charles Leclerc et Matt Parry. Le premier temps de référence est d'ailleurs à mettre au crédit de ce dernier, en 1'53''680, mais Nyck de Vries (Koiranen GP) puis Matt Parry (Fortec Motorsports) se placent déjà en haut de la feuille des temps. Après un tour de lancement (en 1'56''405), Charles améliore ses chronos, en 1'54''175 et 1'53''223, c'est le deuxième temps provisoire.

Pendant ce temps, son équipier Matt Parry signe un 1'52''724, le plaçant en pole position provisoire, puisqu'il est déjà plus rapide que Bruno Bonifaccio  qui a signé le meilleur temps du Groupe A. Pendant ce temps, Egor Orudzehv range sa Tech1 dans la ligne droite des stands, moteur explosé.

A un peu moins d'un quart d'heure du drapeau à damiers, Matt Parry et Charles améliorent sensiblement, passant même sous la barre des 1'52 ! 1'51''666 pour le Britannique, 1'51''865 pour le Monégasque. Nyck de Vries arrive à son tour et met tout le monde d'accord en 1'50''842, 1'49''135 et 1'48''042 !

A moins de 5 minutes du drapeau à damiers, Charles n'est que septième en 1'50''773. Beaucoup de pilotes améliorent, mais ils sont tous coupés dans leur élan à cause d'un drapeau rouge. Nyck de Vries termine la séance avec le meilleur temps, certes, mais avec plus de deux secondes d'avance sur le deuxième !

Le pilote Koiranen GP colle plus d'une seconde aux autres, rien que dans le deuxième secteur. Incroyable !

Principe des qualifications :

Celui effectuant le meilleur temps au total des deux groupes part en pole position. Le premier du groupe opposant part en première ligne.

Exemple : Si le meilleur temps total est obtenu dans le Groupe A, le deuxième sur la grille de départ sera le premier du Groupe B, le troisième sera le deuxième du Groupe A, le quatrième sera le deuxième du Groupe B, etc... Selon ce principe, Charles partira loin, en milieu de peloton même, soit vingt-et-unième.
Une course difficile s'annonce, mais elle lui servira d'apprentissage.

Course 1 :

La piste est sèche lorsque les voitures entrent en piste pour le tour de formation. Au feut vert, Nyck de Vries (Koiranen GP) prend un excellent départ, de même que Bruno Bonifacio (Prema Powerteam).
A la chicane Villeneuve, c'est le carambolage : King Lang (Koiranen GP) se met en tête à queue de même que Matteo Cairoli (GSK) également. Luke Chudleigh (Tech 1 Racing) arrivait lancé et n'a rien pu faire pour éviter la monoplace du jeune Italien. Le choc est très violent, la voiture de Cairoli est détruite et le pilote est bon pour un petit tour à l'infirmerie. Malheureusement pour lui, le jeune pilote GSK ne pourra pas reprendre le volant de sa monoplace pour la Course 2, sa voiture étant trop endommagée.

A la fin du premier tour, la Safety Car entre en piste et lorsqu'elle en ressort au sixième tour, Charles est douzième. Il a profité de tout ce remu ménage pour se faufiler, et gagner 8 places. Il effectue un beau début de course, et dépasse Akash Nandy (Tech1 Racing) pour le gain de la onzième place.
Malheureusement, à quatre tours du drapeau à damiers, Dario Capitanio  (BVM Racing) tente un dépassement impossible à Rivazza et les deux monoplaces entrent en collision. C'est l'abandon pour les deux pilotes. C'est dommage pour Charles, qui effectuait une très belle remontée et qui pouvait entrer dans le TOP 10.

La course a été difficile pour les pilotes Fortec, puisque Sébastien Morris ne termine que douzième, après avoir été pris dans un incident alors qu'il était troisième. Thiago Vivacqua termine 22ème, suite à un contact avec un autre pilote et Martin Rump a abandonné dès les premiers mètres de course.

La victoire revient donc à l'intouchable Nyck de Vries (Koiranen GP), devant Bruno Bonifacio (Prema Powerteam) et le Français Simon Gachet pour Arta Engineering.

Course 2 :

La deuxième course est nettement plus courte que la première pour celui qui espérait marquer quelques points. Parti quinzième, Charles boucle le premier tour en quatorzième position, avant d'abandonner dans le tour qui suit. Au moment où nous écrivons cet article nous ne connaissons pas la cause de cet abandon.

Quoi qu'il en soit, s'il n'a terminé aucune course, Charles a montré un très beau potentiel, qui, nous l'espérons, lui permettra d'obtenir rapidement de très bons résultats.

3 réflexions au sujet de « Imola : Un weekend compliqué pour Charles »

  1. accroche toi tu sera tres vite bientot et avec un peu de reussite en plus tu as un tres bon conseil pres de toi je parle d hervé bien sur bisous a tout la famille

  2. c est deja pas mal le pin' s a roulettes bravos continue je suis fiere de toi
    jean-louis

  3. Petite précision sur le résultat des qualifs, la piste séchait et plusieurs pilotes ont passé les slicks tôt dans la séance, Charles a été rappelé trop tard et n'a fait qu'un tour lancé avant de prendre le drapeau rouge au moment ou il signe le 2 sème temps dans le secteur 1.
    On peut penser sans trop de risques que cela méritait très largement mieux qu'un 21 ième temps.
    Manquait un peu de réussite et d'expérience !!!

Les commentaires sont fermés.