ALPS 2014 : c'est reparti pour Spa-Francorchamps !

Trois jours après son meeting de l'Eurocup complètement désastreux tant les soucis ont été nombreux, voici Charles fin prêt pour la quatrième manche de l'ALPS et motivé comme jamais !
Ce circuit est considéré par bon nombre de pilotes comme le plus beau du monde, le raidillon de l'eau rouge étant redouté par tous les pilotes, bien que celui-ci passe à fond sur piste sèche.

A cette occasion, signalons l'arrivée de 3 nouveaux pilotes et 2 nouvelles équipes :

La première, MGR Motorsport, est toute Britannique et n'aura qu'un seul pilote engagé, en la personne de Pietro Fittipaldi, qui n'est autre que le petit-fils d'Emerson, Champion du Monde de Formule 1 en 1972 et 1974.
Le petit Brésilien aura le numéro 22.

Deuxième équipe à faire son apparition, le Mark Burdett Mortosport, Britannique elle aussi et principalement connue pour sa participation au NEC, le Championnat d'Europe du Nord.
Raoul Owens sera le seul pilote et l'équipe et aura le numéro 66.
Enfin, Jorge Cevallos rejoindra les trois pilotes Fortec + Ben Barnicoat et aura le numéro 72.

Histoire :

Le tracé du Spa Francorchamps, situé sur la commune de Stavelot et long de 7.004km, comporte 20 virages.
Au fil du temps, il a connu de nombreuses modifications, puisque lors de sa conception (en 1921), le "toboggan des Ardennes" était initialement long de 14.981km. Il a depuis, été réduit de moitié.
A l'époque, le circuit Belge était réputé pour sa rapidité, certes, mais surtout parce qu'il était très dangereux, certaines portions passant même juste devant des habitations. Imaginé par des aristocrates liégeois dans un triangle entre Francorchamps, Malmedy et Stavelot, le tracé Ardennais a puisé, dans une nature grandiose, une force de caractère qui a défié le temps.

Sorti de terre en 1939 le Raidillon de l'eau rouge allait devenir l'un des plus célèbres virages dans le monde entier, le circuit étant adulé par tous les pilotes. Ces trois petits virages (gauche, droite, gauche) sont un défi pour les pilotes, puisqu'ils doivent supporter une force latérale de 2.4G pour le premier gauche, 4G pour le virage à droite et 2G pour le dernier gauche. En phase avec l’évolution du temps et la vitesse des voitures, il s’est toujours adapté aux exigences de la FIA en terme de sécurité, ce qui fait de ce virage l'atout majeur de ce circuit.

En résumé, ce tracé représente un défi unique pour les pilotes, car contrairement à certains autres tracés, il a du caractère et est l'un des plus vieux circuits routiers du monde.
Les virages rapides exigent d'un pilote qu'il soit courageux et qu'il prenne des risques, favorisant ainsi les courses animées et à rebondissements.

Ce qu'il s'est passé en 2013 :

La pole position a été signée par Bruno Bonifacio (Prema Powerteam) en 2'18''231. C'est également lui qui a gagné la première course. La seconde ayant été remportée par son équipier et futur Vice-Champion 2013, Lucas Ghiotto, qui signera également le meilleur tour en course du week-end, en 2'19''684.

Les horaires de ce week-end :

Vendredi 6 Juin 2014 :
09.00 - 11.00 : Essais Libres
16.45 - 17.15 : Qualifications Groupe B
17.20 - 17.50 : Qualifications Groupe A

Samedi 7 Juin 2014 :
11.15 : Course 1 (25min + 1 tour)

Dimanche 8 Juin 2014 :
10.30 : Course 2 (25min + 1 tour)