F3 FIA - Spa Francorchamps : Des qualifications bien compliquées !

Après trois semaines d'une attente interminable, les pilotes de la F3 FIA reprennent enfin du service et pas n'importe où. Les voici cette fois à Spa-Francorchamps, considéré comme le plus beau circuit du monde !

Il y a trois semaines, le monde de la F3 quittait le circuit de Monza en crise. En effet, les commissaires ont arrêté les courses 2 et 3 à cause de nombreux accidents. Après une réunion extraordinaire avec la FIA à Genève, il a été demandé aux commissaires d'être plus stricts et de ne pas lésiner sur les pénalités. Nous attendons donc de voir où cela nous mènera et si le drapeau rouge restera bien tranquillement à sa place.

La journée du Vendredi débute avec une seule séance d'essais libres. En effet, certains membres du personnel de la piste exercent leur droit de grève pendant une bonne heure et demie. Par conséquent, tout le programme est bousculé et les deux séances de deux fois 40 minutes se transforment en une seule séance de 60. Les pilotes perdent donc 20 minutes de roulage, ce qui a son importance avant les qualifications.

Au terme de cette séance assez spéciale, Felix Rosenqvist signe le meilleur temps en 2'11''362 (18 tours) devant Antonio Giovinazzi (2'11''593, 19 tours). Charles, qui accuse près de trois dixièmes de retard, occupe le troisième rang en 2'11''639 et avec un total de 22 tours. Signalons que seuls 33 pilotes sont présents, puisque l'équipe EuroInternational a déclaré forfait, faute d'aligner un pilote pour les trois prochains meetings.

La qualification 1 débute sous une pluie légère.
Durant la majeure partie de la séance, Charles occupe l'avant-dernière place, une position dont il ne nous a fort heureusement jamais habitué, ralenti par le trafic. Finalement, à cinq minutes du drapeau à damiers, le Monégasque trouve un peu de piste claire, ce qui lui suffit pour se placer sixième, juste derrière Pietro Fittipaldi et Brandon Maïsano.

Dans les dernières secondes de la séance, Charles améliore légèrement son temps mais le drapeau à damiers est déjà là et ses chances de bien figurer sur la grille de départ de la Course 1 s'arrêtent-là.

Contrairement à lui, Rosenqvist, Dennis et Giovinazzi ont juste le temps d'effectuer un dernier tour lancé et en profitent pour se placer aux trois premières places ! Pas de chance pour Charles, qui n'échoue pourtant qu'à 0''157 de Giovinazzi, mais le pilote Italien devra surveiller ses rétroviseurs car il aura à faire à un Monégasque revanchard !

La qualification 2 démarre avec 20 minutes de retard.
Dès les premières minutes, un premier drapeau rouge est déployé. Alexander Albon est sorti de la piste dans le deuxième secteur.
A la reprise, Rosenqvist signe le meilleur temps provisoire, mais Charles fait mieux. Quelques instants plus tard, le Suédois reprend son bien tandis que le Monégasque n'améliore plus.
En fin de séance, il signe un troisième temps qui lui est tout de suite retiré, puisqu'un nouveau drapeau rouge a été déployé quelques secondes plus tôt à la suite d'une sortie de piste de Callum Illot.

Le règlement stipule qu'un pilote améliorant son meilleur temps sous drapeau rouge voit son chrono immédiatement annulé.

Malheureusement, la séance ne reprend pas et bon nombre de pilotes se font piégés ! Felix Rosenqvist sauve les meubles en signant le quatrième temps, même chose pour Jake Dennis qui signe le septième. Dorian Boccolacci signe une très encourageante neuvième place, mais plus loin, c'est la soupe à la grimace pour les deux leaders du championnat ! Antonio Giovinazzi est seulement douzième et il devance Charles, pas content du tout !

Du coup, la pole position revient à Mikkel Jensen, devant le surprenant Brandon Maïsano ! Ils réalisent donc leurs meilleures qualifications cette année.

Pour ce qui est de la Course 3, sachez que Jake Dennis partira en pole devant Mikkel Jensen. Rosenqvist s'élancera septième, Charles treizième et Giovinazzi seulement dix-huitième !

Même si Rosenqvist a toutes les cartes en mains pour repartir de Spa-Francorchamps en tant que leader du championnat, les deux dernières courses du week-end promettent d'être riches en rebondissements et le Safety Car aura surement son rôle à jouer !