F1 - Austin - Essais Libres 1 : Charles juste derrière Ericsson !

La séance démarre sur une piste humide, comme c'était déjà le cas en Malaisie. Pour sa deuxième sortie au volant de la Sauber, Charles s'élance tout de suite en piste. Notons que pour le tour d'installation, son équipier du jour (Marcus Ericsson) teste le Halo, obligatoire dès 2018 dans toutes les catégories sous licence FIA et que tous les pilotes sont en intermédiaires (verts).

Après le premier tour rapide, le Monégasque signe le quatorzième temps en 1'54''446 mais il ne cherche pas le chrono. Il semblerait que son programme soit basé sur la dégradation des pneus puisqu'au moment où Ericsson signe un premier chrono en 1'54''221, Charles boucle déjà son neuvième tour d’affilée avec les pneus de 2018 puisqu'il n'a pas les bandes vertes sur les flancs.

Après un long relais de 20 minutes, il revient aux stands pour continuer son travail avec les ingénieurs. La piste est pratiquement sèche mais elle est encore glissante par endroits. C'est d'ailleurs assez étonnant de voir des intermédiaires tenir aussi longtemps. A cet instant de la séance, il est seizième en 1'52''688 alors que son équipier n'est que dix-neuvième.

Dans les 20 dernières minutes de la séance, Charles passe les super tendres (rouges). Il signe un premier temps non significatif mais revient à six dixièmes à l'issue du second. Alors que la pluie se remet à tomber, Charles compte virtuellement une demie seconde d'avance sur Ericsson après les deux premiers secteurs. Malheureusement, avec une voiture toujours aussi instable, le Monégasque est obligé de faire beaucoup de corrections de volant. Dans l'avant dernier virage du circuit, il en fait un de trop, celui qui l'envoie au large et lui fait tout perdre. Il passe la ligne en 1'40''828, il améliore son temps mais son erreur le renvoie à 0''380 de son équipier du jour.

Bien qu'il passe la ligne en ayant le temps de faire un dernier tour, les pneus sont trop usés et les batteries pas assez rechargées pour tenter quelque chose. Charles termine donc la séance à la dix-neuvième place mais il a été le plus actif en piste (25 tours) après Stoffel Vandoorne (26). Côté vitesse de pointe, Charles est dix-neuvième, flashé à 311.1 km/h alors que Ericsson est à 320.1. Ceci peut aussi expliquer cela.

La prochaine sortie du Monégasque est déjà programmée pour la semaine prochaine puisqu'il prendra part à la séance d'essais libres 1 du Grand Prix du Mexique !