F1 - En route pour Melbourne !

Le compte à rebours est presque terminé ! Dans 48 heures, Charles sera au volant de la Sauber C37 et participera à son tout premier Grand Prix de Formule 1. C'est un rêve qui se réalise grâce à un énorme travail accompli, et à de gros sacrifices. Nicolas Todt, All Road Management, Formula Medicine et la Ferrari Driver Academy ont fait grandir Charles en tant qu'homme et en tant que pilote. Sans eux, il ne fait aucun doute que notre pilote préféré ne serait pas là aujourd'hui.

Le circuit :
Melbourne a souvent été le théâtre de belles courses et de gros rebondissements. De plus, les voitures n'étant peut-être pas encore toutes fiables, cela pourrait favoriser l'entrée dans les points de petites équipes, comme par le passé Minardi, Toyota, Force India ou encore Sauber. Le circuit de l'Albert Park tire son nom du lac situé en son centre. Il n'est qu'à trois kilomètres au sud de la ville de Melbourne et la F1 y fait étape chaque année depuis 1996. La piste comporte 16 virages pour une longueur de 5,303 km. Le Grand Prix comporte 57 tours ce qui fait une distance totale de 302,271 km. Au total des 22 éditions, 13 vainqueurs sont devenus Champion du Monde la même année. Six d'entre eux le sont devenus lors des 10 dernières années.

Sauber :
En 2015, les deux pilotes Sauber avaient réussi 'exploit d'entrer dans les points puisque Felipe Nasr avait terminé à la cinquième place et Marcus Ericsson à la huitième. Les pilotes de l'écurie suisse avaient profité de plusieurs abandons pour entrer dans les points et on espère que le duo 2018 sera capable de faire de même cette année, même si Charles découvrira le circuit.
Pour lui, il s'agit d'abord d'engranger de l'expérience et l'idéal pour cela serait de finir la course. Une arrivée dans les points serait un gros bonus mais il faut tenir compte du fait que l'écurie était très en retrait lors de ces dernières années et que le processus qui consiste à rattraper le peloton n'en n'est qu'à son début. Le partenariat d'Alfa Romeo et l'arrivée du moteur Ferrari 2018 vont remettre Sauber sur de bons rails, certes, mais nous pensons qu'il est encore trop tôt pour que cela fonctionne tout de suite.
Face à Sauber, l'écurie Williams ne peut désormais plus compter sur l'expérience et le talent de Felipe Massa qui a souvent sauvé les meubles de l'équipe de Grove. Avec un duo de pilotes composé de Lance Stroll et Sergey Sirotkin, la bataille entre les deux équipes pourrait être assez serrée même si elle se déroulera loin de la tête de course et des caméras.

Le choix pneumatique de Charles :
Pour ce Grand Prix d'Australie, Charles a choisi 3 trains de pneus tendres (jaunes), 2 trains de super-tendres (rouges) et 8 trains d'ultra-tendres (violets). Marcus Ericsson aura pour sa part 2 trains de tendres, 3 de super-tendres et 8 d'ultra-tendres.

Zone DRS :
Jusqu'à cette année, les pilotes disposaient de deux zones d'activation du DRS. En 2018 il y en aura finalement trois. Les deux premières restent inchangées (devant les stands et entre les virages 2 et 3) alors que la troisième est située un peu avant la fin du deuxième secteur, après la chicane rapide des virages 11 et 12.

Programme du week-end (Heure Française) :

Vendredi 23 mars : 
02h00 : Essais Libres 1
06h00 : Essais Libres 2

Samedi 24 mars : 
04h00 : Essais Libres 3
07h00 : Qualifications

Dimanche 25 mars : 
07h10 : Course (57 tours)