F1 – Austin : quand une Haas en cache une autre !

Le soleil est bel et bien de mise pour ce dix-huitième Grand Prix de la saison. En partant neuvième, Charles doit absolument marquer des points pour maintenir le suspens entre Toro Rosso et Sauber au championnat. Rappelons que les deux équipes ne sont séparées que de trois points mais en partant depuis la dernière ligne, les monoplaces Italiennes ont clairement un désavantage.

Le tour de formation nous montre le choix pneumatique de chaque pilote. Ainsi, les Mercedes, Ricciardo et Vettel sont en super tendres (rouges). Les autres pilotes du TOP 10 sont en ultra tendres (violets) dont Räikkönen qui part deuxième. Dans l’autre moitié du tableau, tout le monde est en ultra tendres sauf Ericsson et Verstappen qui sont en pneus tendres (jaunes).

A l’extinction des feux, Räikkönen prend un super départ et il passe devant Hamilton ! La mission de Ferrari est réussie pour le moment.
Au bout de la longue ligne droite du deuxième secteur, Charles se fait sortir par la Haas de Grosjean qui l’envoie en tête à queue avant d’abandonner. Le Monégasque peut repartir mais il est dernier et doit passer aux stands pour changer son aileron avant cassé.

Juste après l’incident Charles-Grosjean, c’est Vettel qui part une nouvelle fois en tête à queue après s’être frotté à Ricciardo. C’est la catastrophe pour le line-up 2019 de Ferrari !

Au dixième tour, Ricciardo stoppe sa voiture en bord de piste à cause d’une énième panne mécanique. On a vraiment de la peine pour cet homme si triste, qui pourtant, est connu pour son superbe sourire. Malheureusement, ce n’est que la Virtual Safety Car qui est activé mais la voiture, elle, ne sort pas.

Hamilton en profite pour s’arrêter aux stands et repartir en tendres (jaunes), ce que ne fait pas Ferrari, que ce soit avec Räikkönen ou Vettel. Le Britannique repart troisième, loin devant Vettel péniblement sixième et avec un arrêt de moins.

Lorsque la course reprend ses droits et pour une fois, ce sont Hartley (P11) et Ericsson (P12) qui peuvent penser aux points alors que Gasly est quinzième, 20 secondes devant Charles.

A la mi-course, le Français de Toro Rosso vient tout juste de dépasser Perez mais Charles accuse désormais 25 secondes de retard sur ces derniers. A cet instant, ça ne sert pratiquement à rien de continuer sauf pour engranger de l’expérience dans des moments difficiles et très frustrants.

Au trente-troisième tour, Sauber le rappelle logiquement vers les stands pour abandonner. C’est le deuxième abandon pour Charles en deux courses pour le Monégasque et les deux fois, à cause d’un pilote Haas. Entre temps, Grosjean s’est excusé au micro de Canal + mais la déception reste énorme.

Sous le drapeau à damiers, Räikkönen remporte ENFIN une course depuis le Grand Prix d’Australie 2013 ! Ferrari a piégé Mercedes en obligeant Hamilton à basculer sur une stratégie à deux arrêts et empêche le Britannique d’être Champion du Monde dès ce soir.

Le championnat est quasiment plié mais avec Charles chez Ferrari dès l’an prochain, Hamilton a du souci à se faire pour le futur mais nous pensons réellement que c’est surtout Vettel qui va avoir de grosses goûtes de sueur !

Derrière le Finlandais, Verstappen a résisté jusqu’au bout aux attaques d’Hamilton et ils terminent dans cet ordre là. Après avoir tout perdu au premier tour, Vettel termine quatrième après avoir dépassé Bottas à deux tours de l’arrivée.

Dans la lutte à la huitième place du championnat constructeurs, ni Sauber ni Toro Rosso ne marque de points. Les deux écuries repartent dos à dos et se donnent rendez-vous le week-end prochain au Mexique.

Classement de la course : 
01. K.Räikkönen (Ferrari) Vainqueur
02. M.Verstappen (Red Bull) + 1 »281
03. L.Hamilton (Mercedes) + 2 »342
04. S.Vettel (Ferrari) + 18 »222
05. V.Bottas (Mercedes) + 24 »744
06. N.Hülkenberg (Renault) + 1’27 »210
07. C.Sainz (Renault) + 1’34 »994
08. E.Ocon (Force India) + 1’39 »288
09. K.Magnussen (Haas) + 1’40 »657
10. S.Perez (Force India) + 1’41 »080
11. B.Hartley (Toro Rosso) + 1 tour
12. M.Ericsson (Sauber) + 1 tour
13. S.Vandoorne (McLaren) + 1 tour
14. P.Gasly (Toro Rosso) + 1 tour
15. S.Sirotkin (Williams) + 1 tour
16. L.Stroll (Williams) + 2 tours
17. C.Leclerc (Sauber) OUT
18. D.Ricciardo (Red Bull) OUT
19. R.Grosjean (Haas) OUT
20. F.Alonso (McLaren) OUT

TOP 5 du championnat pilotes :
01. L.Hamilton : 346 points
02. S.Vettel : 276 points
03. K.Raikkonen : 221 points
04. V.Bottas : 217 points
05. M.Verstappen : 191 points

15. C.Leclerc : 21 points
18. M.Ericsson : 6 points

Championnat des constructeurs : 
01. Mercedes : 563 points
02. Ferrari : 497 points
03. Red Bull : 337 points
04. Renault : 106 points
05. Haas : 86 points
06. McLaren : 58 points
07. Force India : 48 points
08. Toro Rosso : 30 points
09. Sauber : 27 points
10. Williams : 7 points

Déclaration de Charles après la course :
« Je n’ai pas encore revu les images de l’accident avec Romain mais ce qui est sûr c’est que je n’ai rien vu arrivé. Il était dans mon angle mort, il m’a heurté et c’était fini. C’est dommage parce que nous avions du potentiel pour bien faire mais nous avions beaucoup trop de dégâts à l’arrière-gauche pour espérer quelque chose. Nous avons essayé de continuer pendant 10 tours mais nous étions trop lents. »

Une réflexion sur « F1 – Austin : quand une Haas en cache une autre ! »

  1. Dans les ..si… j’avais oublié Grojean…-) il en aura sorti qquns ..-) Frustrant et qui ne permet pas à Charles de s’affirmer encore plus à l’inverse d’un Verstap .
    Mag et Ocon disqualifiés permettent à Ericsson et Hartley de mettre des points .
    Au passage Arrivabene ne voit pas Charles au niveau de Vettel en 2019 . Eh bien ,on espère tout le contraire , surtout avec une voiture leader !
    Allez ça va le faire à Mexico , si Charles reste à l’interieur tout le premier tour ..-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *