F1 – Mexico : Dans l’attente de faire mieux

Après deux abandons en deux courses à cause des pilotes Haas, Charles a maintenant posé ses valises au Mexique avec pour but de marquer à nouveau des points et aider Sauber à prendre l’avantage sur Toro Rosso.

Malheureusement, il ne roule pas lors des essais libres 1 puisque c’est sur futur remplaçant, Antonio Giovinazzi, qui a pris sa place dans la Sauber. Le Monégasque n’est pas le seul « piéton » puisque Norris remplace Alonso et Latifi remplace Ocon.

Au cours de ces 90 minutes, on s’aperçoit que les pneus hyper tendres (roses) se dégradent très vite, puisqu’ils ne tiennent même pas trois tours. Dans la lutte avec Toro Rosso, Sauber a un petit avantage puisque Gasly partira de nouveau dernier ce dimanche, après un énième changement de moteur.

La deuxième séance voit le retour de Charles au volant de la Sauber.
Le Monégasque est l’un des premiers en pistes et il signe son premier tour en 1’21 »990 avec des pneus super tendres (rouges). Rappelons que le Monégasque découvre le circuit. S’en suivent trois tours rapides en 1’21 »202, 1’20 »142 et 1’19 »899, Sur ce premier run, Charles est un dixième plus lent que Grosjean et deux dixièmes plus lent que Sainz.
Il n’empêche qu’il est déjà dans le coup malgré le manque de roulage ce matin. L’écart avec Ericsson avoisine déjà les six dixièmes !

Après un petit quart d’heure aux stands, Charles repart en hyper tendres (roses) et signe le premier tour chrono de son run en 1’19 »024.
Le deuxième est plus lent de deux secondes, peut-être dû à un blocage de roue ? Quoi qu’il en soit, il rentre aux stands après 5 petits tours et à la treizième place.

Pour son deuxième run en hyper tendres, il n’améliore toujours mais il semblerait qu’au plus la piste chauffe, moins les pneus sont performants. Ce problème n’embête pas seulement Charles mais il touche tous les pilotes. Décidément, les pneus roses ne devraient servir qu’à faire un temps mais on ne devrait pas les voir en course. Avec une vie de 5 ou 6 tours, le pneus est entre 5 et 10 secondes plus lent que lorsqu’il est neuf. Incroyable !

Pour le dernier quart d’heure, Charles repart avec un train de pneus super tendres (rouges) déjà usagé. Logiquement, il travaille pour la course alors que Verstappen range sa Red Bull sur le bord de la piste, victime d’un problème mécanique.

La séance se termine avec le meilleur temps pour le rival de toujours de Charles et l’excellente performance des Renault qui entrent toutes les deux dans les cinq premiers. Les voitures françaises étaient déjà rapides ce matin, elles le confirment cette après-midi.
Plus loin, Charles est treizième à trois dixièmes de Grosjean mais devant Ericsson d’autant de temps.

Déclaration de Charles après cette première journée :
« Je n’ai fait qu’une séance aujourd’hui,elle était assez difficile et nous avons un gros travail à faire pour demain. J’espère que nous allons pouvoir faire nos progrès habituels entre le vendredi et le samedi pour améliorer nos performances sur cette piste. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *