F1 – Mexico : avec Charles septième, Sauber passe devant Toro Rosso !

Après une belle qualification, les deux Sauber s’élancent à la neuvième et dixième place de cet antépénultième Grand Prix de la saison.
Sur le papier, elles ne sont pas favorites par rapport aux Force India qui ont délaissé les qualifs pour avoir une bien meilleure chance en course.
En effet, elles sont en super tendres (rouges) alors que les Sauber et les Renault devant elles sont en hyper tendres (roses), une gomme qui ne devrait pas faire plus de 7 ou 8 tours.

Dans sa bataille qui l’oppose à Toro Rosso pour la huitième place du championnat, Sauber devra surveiller Hartley (en ultra tendres) et le retour de Gasly, même s’il s’élance en fond de grille.

Le tour de formation lève le voile sur le choix pneumatique de chacun.
En hyper tendres : Renault, Sauber et Gasly.
En ultra tendres : Red Bull, Mercedes, Ferrari, McLaren et Williams.
En super tendres : Force India, Haas et Hartley.

A l’extinction des feux, Ricciardo prend un très mauvais départ, il est tout de suite croqué par Verstappen qui entre en tête dans le premier virage devant Hamilton et le pauvre Ricciardo.
Derrière, Charles garde sa neuvième place et profite du bouchon Ocon et son aileron avant cassé pour bouclé le premier tour avec presque 3 secondes d’avance sur son équipier.

Au quatrième tour, Alonso s’arrête en bord de piste et abandonne. L’Espagnol avait un morceau de l’aileron avant d’Ocon coincé dans les pontons de sa McLaren.

Au onzième passage, Charles est toujours en piste alors que ses pneus n’étaient pas censés en faire plus de huit. Il possède presque 8 secondes d’avance sur son équipier qui est aux prises avec Perez et qui le retient autant qu’il le peut. Le Suédois joue parfaitement la course d’équipe pour Sauber.

Trois tours plus tard, c’est le moment pour Charles de changer de pneus. Le Monégasque monte les super tendres et repart quinzième, deux secondes derrière Ocon qui s’est arrêté au premier tour mais donc les pneus vont s’user bien avant les siens.

Après la première vague d’arrêts aux stands, Charles est onzième après avoir dépassé Ocon, Hartley et Grosjean mais bien sur la piste.
En 8 tours, il établit le contact avec Magnussen qu’il dépasse sans difficulté grâce au DRS. Cette fois, le Danois est resté sagement à sa place et n’a pas bougé au dernier moment !

Au vingt-sixième tour, Charles est revenu à la dixième place. Il est à 6 et 10 secondes des Renault qui reviennent sur la Force India de Perez qui ne s’est toujours pas arrêté. Quatre tours avant la mi-course, Sainz stoppe sa Renault sur le bord de la piste sur problème de batterie.
L’Espagnol offre une place de mieux à Charles qui se retrouve neuvième. La Virtual Safety Car est activée et les Force India en profitent pour repasser par les stands et elles repartent en hyper tendres qui ne vont pas durer longtemps.

A la reprise, Charles est sous la pression de Perez et ses hyper tendres tout neufs. Le Mexicain croit un instant prendre l’avantage sur le Monégasque mais il se fait décroiser au virage suivant. Belle passe d’arme ! L’ordre des deux pilotes s’échange à nouveau au tour suivant mais quatre tours plus tard, les pneus de Perez sont déjà en fin de vie. Charles n’a même pas besoin de forcer pour le dépasser puisqu’une rupture mécanique vient obliger le Mexicain à revenir vers les stands pour abandonner. Il ne marquera pas de point devant son public.

A 20 tours de l’arrivée, Charles est toujours huitième. Il compte 15 secondes de retard sur la Renault d’Hülkenberg et en possède 3 d’avance sur la McLaren de Vandoorne. A cet instant précis, avec Charles huitième, Ericsson dixième, Sauber prend virtuellement la huitième place du championnat des constructeurs à Toro Rosso !

Alors qu’il ne reste plus que 10 tours, on tremble un peu pour Charles puisque son avance sur Vandoorne vacille entre une et trois secondes, au grès des premiers qui leur prennent un tour. Néanmoins, on fait confiance au Monégasque qui sait parfaitement ce qu’il fait.

A 8 tours de l’arrivée, le pauvre Daniel Ricciardo casse son embrayage, ce qui provoque son huitième abandon de la saison. Vraiment, c’est le pilote le plus poissard de cette saison ! Peut-être que c’est aussi la raison de son mauvais départ.

Loin devant, Max Verstappen passe le premier sous le drapeau à damiers et remporte une course qu’il a menée de bout en bout ! Derrière lui, Vettel termine deuxième et c’est la première fois depuis longtemps qu’il n’a pas fait d’erreur ! Malheureusement et la troisième place de Räikkönen ne change rien, l’Allemand en a fait beaucoup trop cette saison et la quatrième place de Lewis Hamilton lui suffit pour être Champion du Monde pour la cinquième fois !

En terminant septième, Charles marque 6 nouveaux points et n’en compte plus que deux de retard sur Gasly ! Le Français marque le point de la dixième place mais la neuvième d’Ericsson permet, aussi, à Sauber d’enfin prendre l’avantage sur Toro Rosso au championnat des constructeurs !

La prochaine mission de Charles ? Aider Sauber a garder ses trois points d’avance sur Toro Rosso lors des deux derniers Grand Prix de la saison !

Classement de la course : 
01. M.Verstappen (Red Bull) Vainqueur
02. S.Vettel (Ferrari) + 17 »316
03. K.Räikkönen (Ferrari) + 49 »914
04. L.Hamilton (Mercedes) + 1’18 »738
05. V.Bottas (Mercedes) + 1 tour
06. N.Hülkenberg (Renault) + 2 tours
07. C.Leclerc (Sauber) + 2 tours
08. S.Vandoorne (McLaren) + 2 tours
09. M.Ericsson (Sauber) + 2 tours
10. P.Gasly (Toro Rosso) + 2 tours
11. E.Ocon (Force India) + 2 tours
12. B.Hartley (Toro Rosso) + 2 tours
13. L.Stroll (Williams) + 2 tours
14. S.Sirotkin (Williams) + 2 tours
15. K.Magnussen (Haas) + 2 tours
16. R.Grosjean (Haas) + 2 tours
17. D.Ricciardo (Red Bull) OUT
18. S.Perez (Force India) OUT
19. C.Sainz (McLaren) OUT
20. F.Alonso (McLaren) OUT

TOP 5 du championnat pilote :
01. L.Hamilton : 358 points (Champion du Monde)
02. S.Vettel : 294 points
03. K.Räikkönen : 236 points
04. V.Bottas : 227 points
05. M.Verstappen : 216 points

15. C.Leclerc : 27 points
17. M.Ericsson : 9 points

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 585 points
02. Ferrari : 530 points
03. Red Bull : 362 points
04. Renault : 114 points
05. Haas : 84 points
06. McLaren : 62 points
07. Force India : 47 points
08. Sauber : 36 points
09. Toro Rosso : 33 points
10. Williams : 7 points

Déclaration de Charles après la course : 
« C’était vraiment une course de malade ! Notre rythme en fin de course était impressionnant puisque nous roulions dans les mêmes temps que le trois ou quatre premiers. Vu l’état de nos pneus, on ne s’est pas souvent trouvé dans une situation comme celle-ci où nous étions aussi compétitif donc c’est vraiment un point très positif pour nous. »

2 réflexions au sujet de « F1 – Mexico : avec Charles septième, Sauber passe devant Toro Rosso ! »

  1. Oui , il était le meilleur des autres sur la fin , les chronos attestent . Belle gestion de pneus en tous cas . Un regret perso , Charles est encore trop  » policé » avec les drapeaux bleus , il perd bcp de temps semble t il pour laisser passer les 6 premiers . Avec un zeste de chance il peut encore gagner 2 places au championnat . Belle perf d’Ericsson.

    1. Il reste deux courses « pour le plaisir », ensuite, on passe aux choses sérieuses ! ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *