F1 - Interlagos : Sauber renforce sa position grâce à Charles !

Avec une qualification exceptionnelle hier, les deux Sauber sont en très bonne position (sixième et septième) pour marquer des points et pour prendre de l'avance sur Toro Rosso. Même si Gasly est dixième sur la grille, son rythme de course devrait être moins rapide que celui de Ericsson et de Charles. Sur le papier, le Français ne pourra même pas être aidé par son équipier, trop loin et pas assez performant. Néanmoins, il pourrait être aidé par la perte d'une dérive sur la voiture d'Ericsson pendant le tour de mise en grille, puisque le Suédois devrait plus dégrader ses pneus sans celle-ci.

Le tour de formation permet de voir les différents choix de pneus. 
En super tendres : Mercedes, Red Bull, Sauber, Grosjean, Gasly, Perez.
En tendres : Ferrari, Renault, Williams, McLaren, Magnussen, Ocon.
En médiums : Hartley.

Au départ, Hamilton prend un bon départ mais celui de Charles est exceptionnel puisqu'il dépasse, par l'extérieur, Ericsson et Grosjean qui se touchent. La Haas du Français perdant plusieurs éléments de carbone dans le contact.

A la fin du premier tour, le Monégasque est sixième et doit maintenant sortir Grosjean de la zone DRS. Deux tours plus tard, Ricciardo parti onzième à cause de sa pénalité, dépasse Charles pour le gain de la sixième place. C'est logique.

Au huitième passage, Charles peut commencer à respirer car il enfin sorti Grosjean de la zone DRS. Au onzième, l'écart est même de deux secondes et au dix-huitième, il est même de trois !

Au vingt-deuxième tour et alors qu'il roulait avec une voiture très endommagée, Ericsson part en tête à queue au virage 8 alors qu'il venait de changer de pneus. Le Suédois rentre aux stands pour abandonner et c'est dommage parce que la Sauber a un très bon rythme.

Au trente-troisième tour et tandis que Hülkenberg abandonne à son tour, Grosjean entre dans les stands et repart onzième avec des médiums (blancs). Trois tours plus tard, soit à la mi-course exactement, Charles passe par les stands pour repartir lui aussi en médiums.
Il ressort neuvième et conserve ses 4 secondes d'avance sur Grosjean.

Au quarantième tour, il reprend la huitième place à Perez qui ne s'est toujours pas arrêté. Maintenant, on surveille sa remontée sur Magnussen qui ne s'est toujours pas arrêté et qui pourrait le ralentir afin de favoriser le retour de Grosjean.

Trois tours plus tard, Ocon envoie Verstappen en tête à queue alors qu'il tentait de se dédoubler. Le Français a pris un risque inconsidéré, totalement inutile et qui aurait pu ruiner la course de l'Hollandais qui pour une fois, est bien la victime et non pas le fautif. Tout ça profite à Hamilton qui n'en demandait pas tant et reprend la tête pour 6 secondes tandis que le font plat de Verstappen est déchiqueté sur sa partie droite.

Pendant ce temps, Magnussen s'est arrêté et a redonné sa septième place à Charles qui devance maintenant Grosjean de plus de 7 secondes. Il est pour le moment le meilleur des autres et son rythme est encore très bon.
La preuve, après cinquante tours, il n'est qu'à 15 secondes de Vettel qui le précède alors que la voiture de son futur équipier est censée être plus rapide d'au moins une seconde au tour ! C'est à cet instant que l'Allemand est rappelé vers les stands pour monter les super tendres.

A dix tours de l'arrivée, la septième place est confortablement verrouillée par Charles qui a près de 6 secondes d'avance sur Grosjean. La bonne nouvelle c'est qu'il n'y a aucune Toro Rosso dans les points. Celle de Gasly est onzième à 30 secondes du dernier point disponible. Sauf catastrophe, ce soir Sauber aura 9 points d'avance sur sa rivale au championnat des constructeurs.

Sous le drapeau à damiers, Hamilton remporte une victoire qui lui tombe du ciel où plutôt qu'il doit à Ocon que l'on pressent pour être son équipier en 2020.

Verstappen, malgré sa deuxième place est le grand malheureux du jour car c'est lui le vainqueur moral de cette course. L'écart entre les deux pilotes n'est que d'une secondes alors qu'il était de six après son tête à queue.

En troisième position, Räikkönen a résisté à la pression de Ricciardo mais le Finlandais a surpassé un Vettel complètement transparent.

Septième et meilleur des autres, Charles offre 6 nouveaux points à Sauber qui en compte désormais 9 d'avance sur Toro Rosso.
La huitième place du championnat constructeurs est pratiquement sécurisée. Si l'écurie Italienne souhaite reprendre son bien, elle devra terminer cinquième à Abu Dhabi en espérant que Sauber ne marque pas de point.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, sachez qu'au championnat pilote, il prend la quatorzième place à Gasly et n'est plus qu'à deux points de Grosjean qui roule pourtant avec une Haas ayant beaucoup plus de moyens financiers.

Avant de passer aux choses sérieuses, il reste encore un Grand Prix et il est programmé dans 15 jours à Abu Dhabi ! En attendant, un grand bravo à Charles et Sauber !

Classement de la course : 
01. L.Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. M.Verstappen (Red Bull) + 1''469
03. K.Räikkönen (Ferrari) + 4''764
04. D.Ricciardo (Red Bull) + 5''193
05. V.Bottas (Mercedes) + 22''943
06. S.Vettel (Ferrari) + 26''997
07. C.Leclerc (Sauber) + 44''199
08. R.Grosjean (Haas) + 51''230
09. K.Magnussen (Haas) + 52''857
10. S.Perez (Force India) + 1 tour
11. B.Hartley (Toro Rosso) + 1 tour
12. C.Sainz (Renault) + 1 tour
13. P.Gasly (Toro Rosso) + 1 tour
14. S.Vandoorne (McLaren) + 1 tour
15. E.Ocon (Force India) + 1 tour
16. F.Alonso (McLaren) + 1 tour
17. S.Sirotkin (Williams) + 1 tour
18. L.Stroll (Williams) + 1 tour
19. N.Hülkenberg (Renault) OUT
20. M.Ericsson (Sauber) OUT

TOP 5 du championnat pilotes : 
01. L.Hamilton : 383 points (Champion du Monde)
02. S.Vettel : 302 points
03. K.Räikkönen : 251 points
04. V.Bottas : 237 points
05. M.Verstappen : 234 points
...
14. C.Leclerc : 33 points
17. M.Ericsson : 9 points

Classement du championnat constructeurs :
01. Mercedes : 620 points (Champion du Monde)
02. Ferrari : 553 points
03. Red Bull : 392 points
04. Renault : 114 points
05. Haas : 90 points
06. McLaren : 62 points
07. Force India : 48 points
08. Sauber : 42 points
09. Toro Rosso : 33 points
10. Williams : 7 points

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"Nous sommes encore une fois les meilleurs des autres, c'est incroyable. On ne pouvait pas espérer mieux même si dans le casque, j'y croyais lorsque j'ai vu que j'étais sixième à 15 tours de l'arrivée.
J'avoue qu'en bloquant un peu Sebastian sur un tour, j'ai un peu pensé à l'année prochaine mais bon, il était en pneus neufs et le bloquer d'avantage n'aurait servi à rien car j'avais plus à y perdre qu'à y gagner. En tout cas je suis très content de l'ensemble de notre week-end."

2 réflexions au sujet de « F1 - Interlagos : Sauber renforce sa position grâce à Charles ! »

  1. Verstap patron de la 1ere division et Charles patron de la 2eme .
    Mais se profile l'inversion des roles pour l'année prochaine .Le tour complet osé de Charles devant Seb en dit beaucoup ...En tous cas (au risque de me tromper ), sa gestion des pneus progresse car cela fait deux courses ou il creuse l'écart sur ses poursuivants directs dans les derniers tours . Et bravo à Sauber qui offre dorénavant la meilleure des autres autos .Place à
    Abu dhabi ou l'on a en mémoire le fabuleux dépassement du dernier tour race 2 de Charles le "grand " --)))

    1. Oui, c'est vrai que nous avons aussi remarqué qu'il gère mieux ses pneus en fin de course et c'est très bon pour la suite !
      Plus qu'une course, après on passe chez les grands ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *