F1 - Abu Dhabi : une dernière course dans les points avant Ferrari !

Cette fois nous y sommes. C'est la dernière course de la saison et Charles veut à tout prix la réussir avant de partir chez Ferrari et de passer aux choses sérieuses. Il s'agit aussi du dernier Grand Prix de Fernando Alonso qui clôt un beau chapitre en Formule 1, long de 17 ans.
C'est simple, quand Charles a assisté à première course en tant que spectateur, l'Espagnol était déjà là !

En s'élançant depuis la huitième position, le Monégasque peut grappiller une place au championnat des pilotes puisque Romain Grosjean n'a que trois points d'avance. S'il termine huitième et que le Français n'en marque pas, ce sera bon.

Chez Sauber, on a Force India en ligne de mire. Bien que la huitième place du championnat constructeurs soit pratiquement en poche, l'écurie de Charles aimerait pourrait coiffer l'écurie de Perez et Ocon au poteau. Si les Sauber marquent 7 points de plus qu'elle, ce sera bon !

A 14h10, l'heure est au dernier tour de formation et à la révélation des différents choix de pneus.
Hyper tendres (roses) : Verstappen, Grosjean, Charles, Hülkenberg, Ocon.
Ultra tendres (violets) : Mercedes, Ferrari, Ricciardo, Sainz, Perez, Alonso.
Super tendres (rouges) : Ericsson, Magnussen, Gasly, Vandoorne, Williams.

Le départ de Charles est exceptionnel puisqu'il dépasse Verstappen, Ricciardo et Grosjean en trois virages mais au bout du premier secteur, Ricciardo reprend l'avantage sur le Monégasque. Alors que Charles se replace pour reprendre son bien, Grosjean envoie Hulkenberg en tonneaux et provoque l'entrée en piste de la Safety Car juste après que Charles ait repris la cinquième place à Ricciardo ! Fort heureusement, l'Allemand s'en tire sans le moindre mal.

Au restart, Verstappen dépasse Perez mais la Red Bull n'a tout simplement pas de puissance et se fait manger par les deux Force India en pleine ligne droite. Alors que le pilote Hollandais modifie sa cartographie moteur pour palier au problème, il profite de l'aspiration d'Ocon pour nous offrir une belle passe d'armes avec le Français dont il ressort finalement vainqueur.

Quelques secondes plus tard, Charles affole le tableau d'affichage puisqu'il pointe quatrième devant Räikkönen. En fait, le Finlandais est en proie à des coupures moteur et finalement, il s'immobilise juste devant les stands. A bord de la Ferrari que pilotera Charles mercredi tout s'est éteint.

La voiture de sécurité virtuelle est activée le temps de dégager la Ferrari et Charles en profite pour s'engouffrer dans la voie des stands comme Hamilton et Grosjean juste derrière lui. Le Monégasque ressort quatorzième, Grosjean quatre places plus loin

Au dixième passage, Charles a déjà dépassé Stroll et Magnussen grâce à sa phénoménale vitesse de pointe, même sans DRS. Par contre, ses pneus super tendres (rouges) ne semblent pas être aussi performants que les hyperb tendres (roses), ce qui le pousse à rester à bonne distance d'Alonso pour ne pas endommager sa gomme.

Au vingt-sixième tour, tout s'accélère. Ericsson revient vers les stands pour abandonner à cause d'une perte totale de puissance. Charles en profite pour remonter huitième après avoir dépassé Alonso et profité de l'arrêt de Perez qui est ressorti à moins de trois secondes.

Au trente-quatrième tour, il possède toujours le même avantage sur le Mexicain et à cet instant de la course, il est même un peu plus rapide que le pilote Force India qui a pourtant des pneus 20 tours plus jeunes que ceux du Monégasque.

Les chronos de Charles et Perez entre les tours 37 et 40 :
CL : 1'44''476, 1'44''510, 1'44''834, 1'44''281
SP : 1'44''795, 1'44''987, 1'44''445, 1'44''362.

Au quarantième tour, Sainz ressort des stands deux secondes devant Charles et cinq devant Perez. Tandis que l'Espagnol s'envole vers la sixième place, on commence à faire les calculs au championnat pilote pour savoir qui de Grosjean ou de Charles termine treizième.

A 8 tours de l'arrivée, Ocon casse son moteur et termine sa course à l'entrée de la voie des stands. Cela permet à Grosjean de remonter neuvième juste devant Gasly mais le pilote Toro Rosso qui allait marqué un dernier point pour Toro Rosso est victime du même souci, deux tours après la Force India.

Sous le drapeau à damiers, Hamilton remporte une victoire tranquille devant Vettel et Verstappen.

Derrière, Charles termine septième et marque des points pour la dixième fois de la saison ! C'est quasiment une course sur deux !

Signalons que la gestion des pneus de Charles a une nouvelle fois été exceptionnelle. Lorsqu'on la compare avec celle de Grosjean qui s'est arrêté en même temps que lui et qu'on voit le Français terminer avec 35 secondes de retard sur le Monégasque, on reste sans voix. Hallucinant !

Petit clin d’œil à Alonso qui termine sa carrière en Formule 1 à la onzième place, le signe qu'une nouvelle ère commence avec des Leclerc et des Gasly dans des top teams dès l'an prochain. Messieurs Hamilton et Vettel faites bien attention car les petits jeunes arrivent et ils ont faim !

On a longtemps dit que la bataille de cette saison se situait entre Hamilton et Vettel mais nous devons bien admettre qu'il y a moins d'écart entre Vettel et Räikkönen au championnat pilote qu'entre Vettel et Hamilton ! Avec Charles comme équipier en 2019, l'Allemand aura intérêt à retrouver son niveau d'antan !

Enfin, signalons que Charles est le seul pilote du championnat 2018 à n'avoir écopé d'aucune réprimande ni de points en moins sur sa Super Licence.

Classement de la course :
01. L.Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. S.Vettel (Ferrari) + 2''581
03. M.Verstappen (Red Bull) + 12''706
04. D.Ricciardo (Red Bull) + 15''379
05. V.Bottas (Mercedes) + 47''957
06. C.Sainz (Renault) + 1'22''548
07. C.Leclerc (Sauber) + 1'30''789
08. S.Perez (Force India) + 1'31''275
09. R.Grosjean (Haas) + 1 tour
10. K.Magnussen (Haas) + 1 tour
11. F.Alonso (McLaren) + 1 tour
12. B.Hartley (Toro Rosso) + 1 tour
13. L.Stroll (Williams) + 1 tour
14. S.Vandoorne (McLaren) + 1 tour
15. S.Sirotkin (Williams) + 1 tour
16. P.Gasly (Toro Rosso) OUT
17. E.Ocon (Force India) OUT
18. M.Ericsson (Sauber) OUT
19. K.Räikkönen (Ferrari) OUT
20. N.Hülkenberg (Renault) OUT

TOP 5 du championnat pilotes :
01. L.Hamilton : 408 points
02. S.Vettel : 320 points
03. K.Räikkönen : 250 points
04. M.Verstappen : 249 points
05. V.Bottas : 247 points
...
13. C.Leclerc : 39 points
17. M.Ericsson : 9 points

Classement du championnat des constructeurs :
01. Mercedes : 655 points
02. Ferrari : 571 points
03. Red Bull : 419 points
04. Renault : 122 points
05. Haas : 93 points
06. McLaren : 62 points
07. Force India : 52 points
08. Sauber : 48 points
09. Toro Rosso : 33 points
10. Williams : 7 points

Déclaration de Charles après la course :
"Je préfère parler de la saison en général car je ne suis pas du tout content de la course d'aujourd'hui. D'après moi, nous nous sommes arrêtés beaucoup trop tôt et c'était très difficile pour moi de garder mes pneus jusqu'à la fin. Je suis juste très heureux de mon départ et de mon début de course. Il n'empêche que c'est une saison extraordinaire qui se termine et je n'aurais pas pu rêver mieux que Sauber pour démarrer ma carrière. Ils m'ont énormément aidé et je leur en serait éternellement reconnaissant."

3 réflexions au sujet de « F1 - Abu Dhabi : une dernière course dans les points avant Ferrari ! »

  1. Quel regret que la stratégie pit early n'ait pas marché ! Oui gestion des pneus topissime, sans faute . Il va devenir un très très grand , et meme physiquement il me semble qu'il a pris qq centimètres cette année--)) .
    Seb et Charles paraissent les plus assidus dans le travail de par leur caractère et leur ambition . Je suis convaincu que le championnat constructeur sera pour Ferrari .Verstap en retrait because honda , ne reste qu'Hamilton qui fera tout pour
    déstabiliser ( médiatiquement ) le duo , pour le titre pilote .

    Maintenant , Franck , après toutes ces années d' intense travail de suivi , et etre si proche du possible Graal , pourquoi ne pas passer à l'étape suivante , la création d'1 club ( asso ) de supporters ( fans !! ? ) afin de suivre sur site plusieurs courses ? Il me semble que l'adhésion à l'épopée Charles explose et qu'elle sera durable vu son charisme naturel .
    Idée à murir et réponse en MP si souhaitée.
    A+

    1. Bonjour Pascal, nous sommes d'accord pour dire que Charles est déjà très grand, dans tous les sens du terme ;)
      Nous avons le même avis pour Verstappen mais Hamilton sera très difficile à battre. Néanmoins, Charles a tout l'avenir avec lui, ce que n'ont plus un Vettel ou un Hamilton justement.

      Pour le club/association de supporters, je préfère vous répondre par mail :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *