Traduction complète de la radio de Charles à Bahrein

Une fois remis de nos émotions du Grand Prix de Bahreïn, nous avons eu la chance de tomber sur la conversation radio Charles et Jock Clear. Si l'audio traite l'intégralité de la course, nous nous sommes concentrés sur la partie la plus délicate : les 11 derniers tours.

Très intéressés par ce document qui nous immerge dans la course de Charles à un moment critique, nous avons décidé de vous en présenter une retranscription, qui montre la complexité de la F1, aujourd'hui.

Retranscription :
Leclerc : "Il y a quelque chose de bizarre avec le moteur."
BOX : "Reçu, on s'en occupe."
Leclerc : "IL Y A QUELQUE CHOSE DE BIZARRE AVEC LE MOTEUR !"
BOX : "Passe en mode Driver Default 46. Driver default 46."
BOX : "Passe en mode sock 9 et mode moteur 12. Sock 9 et moteur 12."

LEC : "Il reste combien de tours ?"
BOX : "Passe en mode Multifunction Straight 6. Straight 6. 11 tours."

LEC : "QU'EST-CE QU'IL SE PASSE ?!"
BOX : "Non n'avons plus de récupération d'énergie. Hamilton est 5 secondes derrière toi. On continue jusqu'au bout. On continue jusqu'au bout. Hamilton est 5 secondes derrière toi."

BOX : "Active le mode Driver Defaut D15, active le D15."
BOX : "Désactive le mode Driver Default D15. Désactive le D15."
BOX : "Ré-active le Driver Default D15. Ré-active le D15."
BOX : "Bascule sur le mode problème en course et désactive le D15."

Charles se fait déposer par Hamilton alors qu'il ne reste plus que 9 tours.

BOX : "Il reste 9 tours. Bottas est à 30 secondes. L'écart est bon et on pourrait finir à cette place."
BOX : "Ok, tu dois suivre le numéro qui s'affiche sur l'écran de ton volant. Tu dois suivre ce numéro."

BOX : "On a besoin d'un lift off. Continue à suivre l'indication du volant."
LEC : "Oui mais... Je ne peux pas... OH MON DIEU ! (il soupire). J'essaye.
BOX : "Garde ton calme, on doit amener la voiture jusqu'à l'arrivée."
LEC : "Je vais essayer, je reste calme."
BOX : "Bien reçu."

En faisant ces ajustements, une plus grande quantité de carburant arrive sur les 5 cylindres qui fonctionnent encore. Par contre, le Monégasque consomme plus que prévu et il est urgent d'intervenir.

LEC : "Combien de tours jusqu'à l'arrivée ?"
BOX : "Il reste 8 tours. Essaye de rouler en 1'38''0. En 1'38''0."

LEC : "Je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas.
Parce qu'en allant aussi lentement je perd énormément de temps en ligne droite et ça devient compliqué d'économiser du carburant."
BOX : "Bien reçu. Mode sock 7, sock 7. Driver Defaut B57. Driver Default B57. Ton rythme semble bon pour maintenir la troisième place."

Le calcul de Ferrari n'est toujours pas le bon puisque Bottas le dépasse à 3 tours de l'arrivée et sans la moindre difficulté. Il ne lui faut que 6 tours pour revenir alors qu'il était à 30 secondes. Le déficit de Charles est de 5 secondes au tour.

LEC : "On est comment avec le carburant ?"
BOX : "Pas bien pour l'instant."
LEC : "Qu'est-ce que je peux faire ?"
BOX : "Un gros lift off, un gros lift off en fin de ligne droite."

LEC : "Où est le cinquième ?"
BOX : "A 38 secondes."
LEC : "Et le quatrième ?"
BOX : "11 secondes mais pour l'instant, on doit penser au carburant."

La situation avec le carburant est vraiment critique. Charles risque de ne pas finir la course s'il continue de résister autant à ses adversaires.
Il doit énormément ralentir en bout de ligne droite (c'est le "lift off") s'il veut éviter la panne sèche ou même la disqualification pour avoir trop consommé. A cet instant, seul un miracle pourrait le sauver.

BOX : "Regarde le numéro de l'essence sur l'écran. Actionne le bouton d'huile. Actionne le bouton d'huile. Tu fais du bon travail avec l'essence."
BOX : "Il reste 4 tours, 4 tours. Verstappen est 6.5 secondes derrière toi."

BOX : "Drapeau jaune au virage 1 et 2. Drapeau jaune, virage 1 et 2."
BOX : "Double drapeau jaune maintenant."
LEC : "Il reste combien de tours ?"
BOX : "3 tours avec celui-ci."
LEC : 'Donc 2 tours après celui-là."

Et le miracle se produit !

BOX : "Safety Car ! Safety Car !"
LEC : "Le tour après celui-ci sera le dernier c'est ça ?."
BOX : "Exact."
LEC : "On va finir la course derrière la Safety Car ?."
BOX : "C'est pas encore sûr. C'est pas encore sûr."

BOX : "La course finira derrière le Safety Car."
(il soupire fortement)

BOX : "C'est le dernier tour."
LEC : "Je ne vois plus Verstappen derrière moi... Ah si pardon."
BOX : "Reçu."
LEC : "Je ne sais pas pourquoi mais Bottas à l'air beaucoup plus loin."
BOX : "Tu fais ce qu'on t'a dit de faire, c'est bien."
LEC : "Et le carburant, ça va ?"
BOX : "Tout va bien."

Charles passe la ligne d'arrivée en troisième position, c'est son premier podium en F1 et il y en aura beaucoup d'autres.

LEC : "Ouf !"
LEC : "Aah…! (il soupire). Bravo les gars, je suis désolé, je ne sais pas quoi dire. C'est vraiment dommage, on a fait une course magnifique mais parfois c'est comme ça. Ça fait aussi partie de la F1 et du sport mécanique. J'imagine à quel point vous êtes... et... ouais, c'est vraiment dommage. Pour moi aussi c'est très dur mais on reviendra plus fort j'en suis sûr. Merci beaucoup pour la voiture, elle a été très bonne jusqu'au problème. Je vous remercie beaucoup et je sais qu'on reviendra plus fort."

BOX : "Mode Multifunction Turbo 6, Turbo 6. Tu as fait un merveilleux travail et on a fait ce qu'on a pu. On reviendra encore plus fort."
LEC : "Oui, merci, j'en suis sûr !"

BINOTTO : "Bravo quand même Charles. Tu as raison, on reviendra plus fort. Tu as quand même bien mérité ce podium. Tu a été super aujourd'hui !"
LEC : "Merci Mattia, merci."

BOX : Les positions à l'arrivée, P1 Hamilton, P2 Bottas, toi P3, Verstappen P4 et Sebastian P5."

LEC : "Reçu. Je pense qu'il faut voir le côté positif et même s'il n'y en a pas beaucoup aujourd'hui, on avait quand même le rythme aujourd'hui. Peut-être que nous avons... Peut-être que j'ai quelqu'un qui veille sur moi là-haut avec cette Safety Car. On a été très chanceux dans cette situation compliquée."
BOX : "Oui c'est vrai."

BOX : "Tu as le meilleur tour en course."
LEC : "Reçu. Je dois aller sur la grille ? Je ne me souviens plus ce que je dois faire. Je n'ai jamais été à cette position. Je crois qu'ils vont me donner des indications."
BOX : "Continue jusque dans les stands, dans les stands."

Cette conversation donne une petit idée de la complexité du pilotage en Formule 1, aujourd'hui. Nul doute que tout cela demande une force mentale et une capacité de concentration très importantes.

Pour écouter la conversation de la course entière (en anglais) :
https://www.youtube.com/watch?v=G4oEn3B8rSI

Espérons qu'en Chine, la belle histoire aille jusqu'au bout !
Et si Charles remportait son premier Grand Prix pour la millième course de l'histoire ?

4 réflexions au sujet de « Traduction complète de la radio de Charles à Bahrein »

  1. Excellent pour la traduction. En audio et en anglais , cela donne un coté apollo 13 mode survie .Beau travail å la fois de Charles et de Frank .
    Je sais par pour vous , mais j'ai l'impression que Charles va se présenter comme ultra favori pour le w.end.

  2. et apres qui peut douter que charles est deja un grand champion
    competences calme sereinité et le talent en plus pour couronner tt ca forza charles
    on taime

Les commentaires sont fermés.