F1 - Baku : Ferrari clairement pas au niveau !

Après une bonne nuit de sommeil, la déception des qualifications est passée et nous sommes persuadés que Charles parviendra à faire une très belle course. Même s'il ne s'élance que huitième à cause de son erreur en Q2, il a une belle carte à jouer en matière de stratégie.

Avant de nous tourner vers Baku et l'avant Grand Prix, nous faisons un petit détour par Oschersleben et la Formule 4 ADAC. Parti en douzième position de la course, le petit frère de Charles a profité de la Safety Car pour troquer ses pneus intermédiaires contre des slicks.
Lorsque la course a repris, Arthur est remonté comme une météorite. Dans le dernier virage du dernier tour, il a tenté de prendre la tête par l'extérieur mais la manœuvre n'a pas fonctionné. Il termine finalement troisième mais conserve un super podium. Même s'il a fait une petite erreur, il ne faut surtout pas commencer à le comparer à Charles.
Arthur n'a qu'une année d'expérience en F4 et une année en kart.
Au même age, Charles était déjà en F3. Il avait 2 années d'expérience en monoplace et 10 en karting. Rien à voir donc !

De retour à Baku, l'heure est déjà à la F1, au tour de formation et à la découverte des différents choix de gommes :
En tendres (rouges) : Tout le monde sauf 5 pilotes.
En médiums (jaunes) : Charles, Grosjean, Gasly et les Williams.
En durs (blancs) : Personne.

A l'extinction des feux, Bottas garde le bénéfice de sa pole position même si Hamilton tente de le chatouiller lors des premiers virages.
De son côté et avec des pneus plus longs à chauffer, Charles perd deux places au profit de Kvyat et Ricciardo.

Entre le troisième et le dixième tour, le Monégasque repasse Ricciardo, Kvyat, Sainz, Norris, Perez et Verstappen pour le gain de la quatrième place. A cet instant, le Monégasque est le plus rapide en piste et de loin ! Il est une seconde plus vite que les Mercedes et 1''2 plus vite que Vettel qui n'est plus qu'à 4 secondes. Deux tours plus tard, il remonte troisième en profitant de l'arrêt de Vettel.

Au quinzième tour, le voilà en tête après l'arrêt des deux Mercedes.
Il mène avec 8 secondes d'avance sur Bottas et 13.5 sur Hamilton.

Au trentième tour, Bottas dépasse le Monégasque pour la tête de course. Hamilton fait de même au tour suivant tandis qu'il demande à son équipe quand est-ce qu'ils pensent l'arrêter. L'équipe attend 5 tours de plus et au trente-cinquième, Charles repasse par les stands pour chausser les tendres.

Notons que Ferrari a mal calculé son coup, puisqu'il ressort derrière Gasly et qu'il perd un tour complet avant de le dépasser. Alors qu'il ne reste plus que 15 tours, Bottas est maintenant en tête avec moins de deux secondes sur Hamilton, 3''8 sur Vettel, 7''7 sur Verstappen et 28 sur Charles qui ne reviendra jamais à moins de reprendre deux voir trois secondes par tour aux Mercedes.

A quatre tours de l'arrivée, Ferrari rappelle Charles vers les stands pour changer ses pneus et chasser le meilleur tour en course. Deux tours plus tard et grâce à une aspiration parfaite sur Hulkenberg, le Monégasque rempli sa mission en chipant le meilleur tour aux Mercedes.
Il marque un point de plus au championnat mais ce n'est qu'une, maigre consolation.

Sous le drapeau à damiers, Bottas remporte sa deuxième victoire de la saison tandis que Hamilton complète le doublé pour Mercedes. Si Ferrari est rapide sur un tour, les rouges ne sont clairement pas au niveau des gris en version course. Vettel termine à 11 secondes, bien trop loin pour tenter quelque chose. Une fois encore, tant que les planètes ne seront pas parfaitement alignées pour Ferrari, elle sera derrière Mercedes gère tout à 100% et ne fait absolument aucune erreur. S'ils sont champions depuis quatre saisons, preuve que ce n'est vraiment pas pour rien.

Au championnat constructeurs, on a déjà envie de dire que c'est fini. Ferrari a déjà 74 points de retard sur Mercedes. Sauf cataclysme, elle ne reviendra jamais. La seule véritable chose à regarder reste l'écart entre Vettel troisième et Charles cinquième qui n'est que de 5 points.

Classement de la course :
01. V.Bottas (Mercedes) Vainqueur
02. L.Hamilton (Mercedes) + 1''524
03. S.Vettel (Ferrari) + 10''215
04. M.Verstappen (Red Bull) + 17''493
05. C.Leclerc (Ferrari) + 1'09''107
06. S.Perez (Racing Point) + 1'16''416
07. C.Sainz (McLaren) + 1'23''826
08. L.Norris (McLaren) + 1'40''268
09. L.Stroll (Racing Point) + 1'43''816
10. K.Raikkonen (Alfa Romeo) + 1 tour
11. A.Albon (Toro Rosso) + 1 tour
12. A.Giovinazzi (Alfa Romeo) + 1 tour
13. K.Magnussen (Haas) + 1 tour
14. N.Hulkenberg (Renault) + 1 tour
15. G.Russell (Williams) + 2 tours
16. R.Kubica (Williams) + 2 tours
17. P.Gasly (Red Bull) OUT
18. R.Grosjean (Haas) OUT
19. D.Kvyat (Toro Rosso) OUT
20. D.Ricciardo (Renault) OUT

TOP 5 du championnat pilotes :
01. V.Bottas : 87 points
02. L.Hamilton : 86 points
03. S.Vettel : 52 points
04. M.Verstappen : 51 points
05. C.Leclerc : 48 points

Classement des constructeurs :
01. Mercedes : 173 points
02. Ferrari : 99 points
03. Red Bull : 64 points
04. McLaren : 18 points
05. Racing Point : 17 points
06. Alfa Romeo : 13 points
07. Renault : 12 points
08. Haas : 8 points
09. Toro Rosso : 4 points
10. Williams : 0 point

Déclaration de Charles après la course :
"Je n'ai pris aucun plaisir dans la voiture aujourd'hui. J'étais un peu seul au monde pendant toute la course. J'aurais aimé que l'équipe m'arrête avant de me faire dépasser par les Mercedes car on a perdu pas mal de temps dans l'affaire, même chose avec Sebastian. De toute façon, je ne pense pas qu'il y avait beaucoup mieux à faire aujourd'hui dans tous les cas. Je pense que j'aurais dû être plus agressif au départ mais le gros problème reste mon erreur d'hier mais je reviendrai plus fort.
Même si ça fait quatre week-end que l'on se répète, je ne pense pas que ne performances soient aussi catastrophiques qu'elles en ont l'air.
En qualifications nous sommes proches mais en course c'est vrai que nous sommes assez loin."

2 réflexions au sujet de « F1 - Baku : Ferrari clairement pas au niveau ! »

  1. Quelques commentaires pour la forme:
    *) le truc nouveau c'est.... le nouveau Bottas qui prend des points à tout le monde ( à ham et aux ferraris )
    **) La strat ferrari : quand on voit la perf Gasly et Charles par rapport aux autres en tendres sur le 1er run , on se doute bien qu'ils vont avoir qq soucis lorsqu'eux memes chausseront les tendres . Manque d'imagination à ce stade .
    ***) laisser Charles bien trop longtemps en mediums usés pour ralentir Mercedes et jouer Vettel ...Une fois de plus flop pour les 2.
    ****)en désespoir ils ont tentés le record du tour .ouf . ( serais curieux de savoir si Charles se fait dédoubler volontairement par Hulk pour le reprendre et bénéficier de l'aspi )
    *****) le pompom : les ingés pirelli annonçant 2à3 sec de gain en fin de course pour les tendres sur les médiums ...!!
    ******)Et pour finir , la vague sensation que Charles en a fini de son pain noir . Tous les acteurs pro entendus l'ont donné meilleur que Seb .Il a passė le cap nėcéssaire du crash et la phase " recovery " est là .
    Et puis... 4 courses : 1 pole, 2 records tours , 2 fois driver of the day .
    Combien Seb ?

    Voilà , un peu long ...mais " ça va le faire " ...-))

    1. Tout à fait d'accord avec vous ! L'heure n'est plus au titres mondiaux mais à la comparaison avec Seb.
      Le championnat est encore long et il faudra profiter d'une faiblesse des Mercedes pour l'emporter.
      Reste une chose à faire, battre envers et contre tout :)

Les commentaires sont fermés.