F1 - Silverstone : Ferrari en difficulté avec les pneus !

Deux semaines après un autre week-end très solide de la part de Charles, l'objectif reste le même : battre Vettel et se rapprocher de lui au championnat. Si le Monégasque n'est que cinquième, il compte une pole de plus que Vettel et autant de podiums que lui. Depuis le Castellet, Charles en a aligné trois de suite et compte continuer sur cette lancée !

Les essais libres 1 démarrent avec un petit coup d’œil chez McLaren puisque le duo Norris-Sainz a été reconduit pour l'année prochaine.
En revanche, chez Haas tout va mal. Si Magnussen reste sur la voiture la plus évoluée, Grosjean a choisi de revenir à la spécification de Melbourne, ce qui est un véritable aveu d'impuissance de la part de l'écurie Américaine. D'ailleurs, le Français se fait remarquer dès les premiers instants de la séance puisqu'il part en tête à queue à la sortie de la voie des stands, cassant ainsi son aileron avant...

Du côté de Charles, il faut attendre le premier tiers de la séance pour le voir signer son premier tour chrono en 1'30''894. Quelques instants plus tard, le drapeau rouge est agité puisque Räikkönen est arrêté en bord de piste, boite de vitesse cassée.

Après l'averse et le temps que la piste sèche, Charles améliore en 1'28''621 mais il reste à une bonne seconde des Mercedes et à trois dixièmes de Vettel, tandis que la pluie refait une courte apparition. Dans son dernier tour, le Monégasque améliore en 1'28''253 et repasse devant Vettel qui reste en 1'28''304.

Comme souvent, les essais libres 2 laissent surtout place aux simulations de course. En début de séance, Charles signe son premier chrono en 1'27''810 puis en 1'27''731. Il est à cet instant un dixième plus rapide que Vettel mais malheureusement une seconde moins vite que Bottas. Sur un deuxième run, le Monégasque se rapproche à deux dixièmes du Finlandais grâce à un tour en 1'26''929.

Le reste de la séance est consacrée aux simulations de course et même si la Ferrari semble plus rapide que la Red Bull sur un tour, elle l'est moins que la Mercedes. Sur les longs relais, l'écart avec la marque à l'étoile est plus grand et la dégradation des pneus trop importante. Néanmoins, il est encore trop tôt pour juger de la performance des uns et des autres. Espérons que les rouges seront capables de s'améliorer d'ici à demain comme ils en ont l'habitude.

Déclaration de Charles au soir de cette première journée :
"Je m’attendais à ce que Mercedes soit l’équipe à battre ce week-end et ils ont confirmé qu’aujourd’hui, ils le sont bien. Ils ont été très, très rapides en longs relais, en conditions de course
. Je pense que notre rythme sur un tour n’est pas si mauvais, mais notre rythme de course est loin du compte. Sur les longs relais, nous avons beaucoup lutté avec la tenue de nos deux pneus avant, l’avant gauche était particulièrement marqué. Nous devons donc travailler là-dessus."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *