F1 - Sotchi : Charles confirme sa bonne forme pour notre 500ème article !

Lancé sur une très bonne dynamique après deux victoires et une deuxième place en trois courses, Charles est bien décidé à continuer sur sa lancée. Signalons que cet article est le cinq-centième que nous publions sur notre site et nous en profitons pour vous remercier de vos commentaires, vos lectures et vos partages. Chaque année depuis 2012, vous êtes de plus en plus nombreux à venir nous lire et nous en sommes très honorés.

Côté piste, le nouvel aileron avant des Ferrari a fait des merveilles à Singapour et nous espérons qu'il en fera tout autant ici. Même s'il est bien trop tard pour jouer le titre mondial des constructeurs, l'important est d'avoir bien identifié d'où venaient les faiblesses de la SF90 et de les avoir résolues pour ne pas les retrouver sur la voiture de l'année prochaine.

La première séance démarre avec l'entrée en piste des deux Racing Point mais il faut quasiment attendre son premier tiers pour voir Charles en piste avec les pneus tendres (rouges). Si le Monégasque signe son premier temps en 1'37''593, Kvyat voit son moteur s'éteindre subitement.

A 30 minutes du drapeau à damiers, Vettel prend le meilleur temps en 1'35''005 mais Charles améliore sensiblement, en 1'34''462, soit une demi-seconde de mieux ! Dans les deux dernières minutes, les choses s'accélèrent puisque Bottas casse son DRS tandis que Ricciardo part en tête à queue et casse l'intégralité de son aileron arrière dans les pneus.

Pour Ferrari, la deuxième séance démarre sept minutes après le feu vert puisque Vettel et Charles prennent la piste en pneus médiums (jaunes). Si le Monégasque signe le meilleur temps provisoire en 1'34''148, Vettel bloque sa roue sur son premier tour rapide et signe un 1'34''306 après un deuxième tour rapide. Un quart d'heure plus tard, Bottas vient se placer troisième mais il n'est qu'en 1'34''752 à cause de ses pneus durs (blancs). C'est pire pour Hamilton (1'34''917) puisqu'il (en médiums) n'est que quatrième.

A 50 minutes du drapeau à damiers, Charles améliore son meilleur temps (1'33''497) grâce à ses pneus tendres (rouges). Seul Verstappen est plus rapide (1'33''162) mais le pilote RedBull sera pénalisé de 5 places sur la grille de départ pour un changement de moteur.

A la fin de cette première journée, Charles semble être dans le rythme et même un peu devant ses adversaires. Vettel qui a loupé son tour chrono n'est que cinquième. Les Ferrari encadrent les Mercedes qui semblent en perte de rythme mais il faut quand même s'en méfier. N'oublions pas que vendredi dernier, les Ferrari étaient loin le vendredi avant de se réveiller le samedi et le dimanche.

Avant de conclure cet article du vendredi, sachez qu'Arthur partira cinquième de la course 1 et septième de la course 2, demain au Sachsenring. Théo Pourchaire a signé les deux poles positions tandis que Dennis Hauger partira de la quatrième place à deux reprises.

Déclaration de Charles au soir de cette première journée :
"C’était une bonne journée. Red Bull est assez solide mais nous nous concentrons sur nous-mêmes. Nous pouvons encore trouver beaucoup de temps au tour. L’équilibre n’était pas exactement comme je le voulais, surtout en simulation de qualifications. Par contre, le rythme de course semblait très solide et c'est une bonne chose. Il nous faudra trouver un équilibre parfait en qualifications car c’est une piste où les pneus arrières souffrent un peu dans le dernier secteur. Il faudra peut-être faire des compromis dans le premier secteur, pour être meilleur dans le troisième. Nous avons encore du travail à faire mais je suis plutôt confiant."