F1 - Austin : quatrième et une course en solitaire !

Après une bonne qualification dont la position sur la grille ne reflète pas forcément la réalité, Charles est au premières loges pour assister à un premier virage qui promet d'être très chaud entre Vettel et Verstappen.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus et il est assez simple car la majorité est en médiums (jaunes). Seuls Albon, Ricciardo, Gasly et Räikkönen sont en tendres (rouges) tandis que Hülkenberg et Kvyat sont les deux seuls à partir en pneus durs (blancs).

A l'extinction des feux, Bottas garde le bénéfice de sa pole position tandis que Verstappen, Hamilton et Charles prennent l'avantage sur Vettel dans les premiers virages. Visuellement, la SF90 de l'Allemand a un énorme sous-virage, ce qui explique des chronos médiocres mais du côté de Charles, le rythme n'est pas beaucoup plus flagrant.

Au huitième tour, la réponse aux soucis de Vettel vient de sa suspension arrière-droite qui casse net au beau milieu du virage 10. L'Allemand est contraint à l'abandon, le deuxième cette saison.

Au quatorzième tour, Verstappen ouvre le bal des arrêts aux stands et il repart avec les pneus durs (blancs). Au tour suivant, Bottas fait la même chose et il ressort juste derrière Charles, c'est dire le rythme très lent des Ferrari en rythme de course. D'ailleurs quelques instants plus tard, le Finlandais dépasse le Monégasque qui se fait également dépasser par Verstappen une boucle plus tard.

Au vingt-et-unième tour, Charles repasse (enfin) par les stands afin de chausser les durs. Ferrari avait volontairement retardé son arrêt pour qu'il puisse ressortir hors du trafic mais c'est peine perdue. Avec un arrêt calamiteux en plus de 7 secondes, la malchance vient encore se pencher au-dessus de la Ferrari n°16. A l'inverse, Hamilton s'arrête lui aussi trois tours plus tard et ses pneus sont changés en à peine plus de deux secondes.

Entre le vingt-neuvième et le trente-deuxième tour, nous assistons à une situation assez cocasse à la radio de Charles. Dans un premier temps, son ingénieur lui indique qu'il a un bon rythme et qu'il est plus rapide que Ricciardo derrière lui. Charles demande alors celui de Verstappen et après un léger blanc, on lui indique qu'il est 0''4 plus rapide que lui sans toutefois lui dire que son rival pour la troisième place du championnat à des pneus deux fois plus vieux. Ils ajoutent que Hamilton le devance de 25 secondes.

Au trente-sixième tour, Verstappen revient une deuxième fois dans les stands pour passer les médiums (jaunes) mais il a tellement d'avance sur Charles qu'il repart avec toute la ligne droite d'avance sur le Monégasque. Vraiment, il n'y a rien à espérer aujourd'hui.

A 13 tours de l'arrivée, il revient une deuxième fois aux stands, cette fois pour chausser les tendres (rouges). Deux tours plus tard, il réalise le meilleur tour en course en 1'36''169 et marque pour l'instant un point bonus au championnat.

En fin de course, Bottas a rejoint Hamilton grâce à ses pneus frais. Si le Finlandais tente une première attaque à six tours de l'arrivée, le Britannique prend bien soin de l'emmener gentiment hors piste. Au tour suivant, il ne peut rien faire contre le DRS du Finlandais qui reprend sa première place.

Sous le drapeau à damiers, le Finlandais remporte la dix-septième victoire de sa carrière mais elle est toute de suite éclipsée par le sixième titre mondial de Lewis Hamilton. Le Britannique est plus fort que jamais, même chose pour son équipe qui est sur le toit du monde depuis 2014. Si Ferrari veut grimper jusque là-haut, il va falloir continuer à travailler !

Loin derrière, à presque une minute, Charles termine quatrième après une course en solitaire au volant d'une voiture indigne de son talent. Il y a aura des jours meilleurs. Le seul point positif reste le fait qu'il garde la troisième place du championnat et que Verstappen ne lui a repris que deux petits points. Il reste deux courses et 14 points à défendre !

Classement de la course :
01. V. Bottas (Mercedes) Vainqueur
02. L. Hamilton (Mercedes) + 4''148
03. M. Verstappen (Red Bull) + 5''002
04. C. Leclerc (Ferrari) + 52''239
05. A. Albon (Red Bull) + 1'18''038
06. D. Ricciardo (Renault) + 1'30''366
07. L. Norris (McLaren) + 1'30''764
08. C. Sainz (McLaren) + 1 tour
09. N. Hülkenberg (Renault) + 1 tour
10. D. Kvyat (Toro Rosso) + 1 tour
11. S. Perez (Racing Point) + 1 tour
12. K. Räikkönen (Alfa Romeo) + 1 tour
13. L. Stroll (Racing Point) + 1 tour
14. A. Giovinazzi (Alfa Romeo) + 1 tour
15. R. Grosjean (Haas) + 1 tour + 1 tour
16. P. Gasly (Toro Rosso) + 1 tour
17. G. Russell (Williams) + 1 tour
18. K. Magnussen (Haas) + 2 tours
19. R. Kubica (Williams) OUT
20. S. Vettel (Ferrari) OUT

TOP 5 du championnat pilotes :
01. L. Hamilton : 381 points (Champion du Monde)
02. V. Bottas : 314 points
03. C. Leclerc : 249 points
04. M. Verstappen : 235 points
05. S. Vettel : 230 points

Classement des constructeurs :
01. Mercedes : 695 points
02. Ferrari : 479 points
03. Red Bull : 366 points
04. McLaren : 121 points
05. Renault : 83 points
06. Racing Point : 65 points
07. Toro Rosso : 63 points
08. Alfa Romeo : 35 points
09. Haas : 28 points
10. Williams : 1 point

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé avec les pneus du départ car nous n'étions nulle part en terme de rythme. Je ne me sentais pas à l'aise avec eux dès le début de la course et lorsqu'on a mis les durs, ce n'était pas facile non plus car nous n'avions pas de grip du tout. En fin de course nous avons mis les tendres et le rythme n'était pas trop mauvais. Malheureusement, je devais éviter beaucoup de vibreurs à cause de la casse mécanique de Sebastian, ce qui n'a pas aidé non plus. Globalement, c'était une journée très difficile aujourd'hui. En tout cas, je tiens à féliciter Hamilton pour son titre car c'est le meilleur qui a gagné. Il le mérite amplement."

Une réflexion sur « F1 - Austin : quatrième et une course en solitaire ! »

  1. ..Pourvu qu'on ne vienne pas de vivre le championnat 2020....-)

    "Çà craint " ...
    Qui va vouloir dėvelopper une auto pour quelques mois seulement ?
    La bonne nouvelle c'est que Charles ne partira pas avec un statut de n°2 .
    Allez Charles ...! -)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *