F1 - Interlagos : une journée encourageante malgré la pluie !

Deux semaines après un Grand Prix d'Austin très compliqué pour Charles, celui du Brésil s'annonce également difficile en raison de ses dix places de pénalité sur la grille en raison d'un changement de moteur. Si la troisième place du championnat reste en jeu et que ni Vettel ni Verstappen se disent interessés par celle-ci, une fois dans la voiture, leur but sera le même : être devant ses deux rivaux !

La journée démarre avec les essais libres 1 mais cette séance n'est pas très productive en raison de la forte pluie qui s'est abattue quelques minutes avant la séance. Si les pilotes n'ont qu'une moyenne de 12 tours chacun, c'est Albon qui signe le meilleur temps devant Bottas, Vettel et Charles. A cinq minutes du drapeau à damiers, les pilotes tentent de passes aux pneus slicks grâce à une trajectoire allant en s'asséchant. Malheureusement pour lui, Albon sort de la piste dans le dernier virage après avoir mis une roue sur la partie humide. Sans ne rien pouvoir faire, le pilote Red Bull a bloqué ses roues sur l'herbe et a gentiment surfé jusque dans le mur de pneus, cassant ainsi sa suspension avant-droite et son aileron avant.

Deux heures plus tard, les pilotes sont au rendez-vous des essais libres 2 et cette fois, la piste est totalement sèche. Après dix minutes d'activité, Kubica déclenche un drapeau rouge après avoir démoli sa monoplace dans le rail à la sortie extérieure du "S" de Senna. Le Polonais a eu le malheur de mettre une roue sur la ligne blanche encore humide et a été envoyé dans le mur. C'est une bien piètre nouvelle pour Williams que l'on sait en manque de pièces de rechange...

A la reprise, Charles prend rapidement le meilleur temps en 1'09''820 mais Vettel améliore tout de suite en 1'19''570. Les deux Ferrari sont en médiums (jaunes), tout comme Hamilton à trois dixièmes et Verstappen à quatre. A cet instant, seul Bottas est en durs (blancs) mais c'est normal puisqu'il est le seul parmi les gros bras à avoir deux trains de cette gomme contre un seul pour ses rivaux.

A l'entame de la dernière demi-heure, Vettel améliore le meilleur temps en 1'09''217 mais Charles se rapproche dangereusement, en 1'09''238. Les deux Ferrari ne sont séparées que de 2 centièmes mais elle en compte un d'avance sur Verstappen et deux sur les Mercedes.

Dans la dernière partie de la séance, les pilotes se concentrent sur des simulations de course. Si Vettel, Hamilton et Verstappen sont en tendres (rouges), Charles est pour sa part en médiums (jaunes). Bottas utilise pour sa part son deuxième train de pneus durs (blancs), ce qui veut dire qu'il ne pourra plus en utiliser pour le reste du week-end.

Enfin, les pilotes Toro Rosso font grise mine avec une casse mécanique pour chacun de leur pilote. La journée ayant été écourtée à cause de la pluie et de la piste humide, aucune équipe n'a pu terminer son travail du jour, ce qui nous laisse de belles incertitudes pour le reste du week-end !

Déclaration de Charles après cette première journée :
"C’était une bonne journée même si les conditions étaient difficiles. C’est pareil pour tout le monde et nous étions compétitifs, vivement demain. Nous devrons anticiper l’évolution de la piste par rapport aux réglages et être aussi forts que possible dimanche."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *