F1 - Abu Dhabi : un podium pour finir la saison 2019 !

La journée commence avec une nouvelle inquiétante : la FIA a remarqué une différence significative entre la quantité d'essence déclarée par Ferrari pour la voiture de Charles et la quantité qu'elle a mesurée. Par conséquent, l'incident sera étudié après la course et l'on espère déjà que Charles ne risque pas une disqualification.

Côté stratégie, rappelons qu'il devait initialement démarrer la course en tendres mais qu'il a lui-même pris son destin en main en choisissant les médiums. Vettel a pour sa part décidé de rester sur sa stratégie de base. Peut-être que cette différence pourrait être favorable au Monégasque au cas où Vettel parviendrait à dépasser Verstappen et à le bouchonner pour favoriser Charles qui se bat pour la troisième place du championnat.

Le tour de formation lève le voile sur le choix des pneus :
En tendres (rouges) : Vettel, McLaren, Renault et Giovinazzi.
En médiums (jaunes) : Charles, Red Bull, Racing Point, Haas, Gasly et Räikkönen. En durs (blancs) : Kvyat et les Williams

A l'extinction des feux, Hamilton garde le bénéfice de sa pole position devant Verstappen mais Charles prend l'aspiration du Néerlandais et passe en deuxième position au bout de la longue ligne droite. Derrière, Vettel met une pression de tous les instants sur la Red Bull mais ça ne passe pas. Cela fait les affaires de Charles qui termine le premier tour avec plus d'une seconde et demie d'avance sur son rival pour la troisième place du championnat.

Au treizième tour et tandis que Hamilton est déjà loin depuis longtemps, Charles qui comptait 2 secondes d'avance sur Verstappen rentre aux stands pour monter les pneus durs (blancs). Vettel fait de même mais son arrêt est beaucoup plus long, il a perdu 4 secondes. Signalons que lors de ces arrêts, le mécanicien chargé de retirer la roue avant droite de Charles a eu la malchance de voir son gant droit resté accroché au pneu bouillant (environ 100°C) qu'il venait d'enlever. Ainsi, lorsque Vettel est arrivé quelques secondes plus tard pour son arrêt, il n'a pas eu le temps de faire un aller-retour pour en mettre un nouveau. Du coup, il a été contraint de retirer la roue avant droite avec la main droite nue et grâce à la caméra embarquée, on voit clairement qu'il s'est brûlé. Nous espérons que ce ne soit pas trop grave, bien que Ferrari risque une belle amende pour cela.

Au tour suivant, Albon couvre la stratégie des Ferrari et rentre aussi pour passer les durs. Malgré le temps perdu par Vettel, il ressort quand même devant lui. Pendant ce temps, Charles gagne beaucoup de temps sur Verstappen qui est contraint de continuer sur cette gomme puisque il a été victime de l'undercut.

Au vingtième tour, Charles est à 17 secondes de Verstappen quand un arrêt en coûte 22 sans compter le passage dans le tunnel. Les deux pilotes ont le même rythme depuis quelques tours mais le Monégasque est entrain de gérer la dégradation de ses pneus qui, sur le papier, devrait l'emmener jusqu'à l'arrivée.

Six tours plus tard, Verstappen revient vers les stands pour monter les durs. Charles repasse deuxième avec 5 secondes d'avance mais ses pneus sont plus usés de 13 tours. Logiquement, le Néerlandais n'a aucun mal à revenir (même s'il se plaint de son moteur) et au trente-deuxième tour, la Red Bull ne fait qu'une bouchée de la Ferrari même si son pilote ne s'est pas laissé faire.

Au trente-quatrième tour, Charles impose à son ingénieur de passer au plan C, synonyme d'un deuxième arrêt. Trois tours plus tard, il revient aux stands pour monter les pneus tendres (rouges) tandis que Vettel fait de même mais avec les médiums (jaunes).

Charles ressort avec un peu plus de deux secondes d'avance sur Bottas et se dirige tout vers vers un podium qui lui tend les bras. Il devance Bottas de 5 secondes mais le Finlandais va perdre du temps avant d'en reprendre dans les derniers tours.

Sous le drapeau à damiers, Hamilton remporte une course qu'il a menée de bout en bout. Il en a fait de même avec le championnat des pilotes. Sa saison 2019 a été incroyable, sans aucune erreur, ou presque, et des points inscrits à chaque course. C'est ce qu'on appelle un vrai champion.

Deuxième, Verstappen obtient la place qu'il mérite amplement, tout comme la troisième place du championnat. Bien que nous ne soyons pas de fervents supporters de la personne, il faut avouer que le pilote est très talentueux. Avec une voiture moins efficace, il a su tirer profit des multiples erreurs des Ferrari pour obtenir ce très bon résultat.

Troisième, Charles termine la saison avec un nouveau podium, à la quatrième place du championnat. Avant le début de la saison, nous avions dit qu'il la terminerait devant Vettel et nous avions vu juste ! Même s'il n'est pas troisième du championnat, il a su continuer à monter en puissance et en expérience. La preuve, il a lui-même choisi sa stratégie et il a eu raison puisqu'elle l'a emmené jusqu'au podium.

Sur le podium, l'image de l'avenir est flagrante. Hamilton est sur la première marche tel un roi sur son trône tandis que Verstappen et Charles l'accompagnent avant d'en découdre pour de bon d'ici quelques années que nous espérons les moins lointaines possibles.

Toujours côté champions du monde, Vettel ne termine que sixième, après une course et une saison difficile. Espérons que l'hiver permettra à toute l'équipe de recharger les batteries, comprendre les erreurs du passé et concocter une voiture capable de jouer le titre 2020 !

Nota : Trois heures après la course, la FIA a enfin communiqué sur le souci du relevé d'essence à bord de la voiture de Charles et la différence était de 4.88kg. Si le Monégasque a beaucoup de chance de garder son podium, l'écurie en a moins puisqu'elle devra payer une amende de 50.000€ pour cela.

Classement de la course : 
01. L. Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. M. Verstappen (Red Bull) + 16''772
03. C. Leclerc (Ferrari) + 43''345
04. V. Bottas (Mercedes) + 44''379
05. S. Vettel (Ferrari) + 1'04''357
06. A. Albon (Red Bull) + 1'09''205
07. S. Perez (Racing Point) + 1 tour
08. L. Norris (McLaren) + 1 tour
09. D. Kvyat (Toro Rosso) + 1 tour
10. C. Sainz (Renault) + 1 tour
11.  D. Ricciardo (Renault) + 1 tour
12. N. Hülkenberg (Renault) + 1 tour
13. K. Räikkönen (Alfa Romeo) + 1 tour
14. K. Magnussen (Haas) + 1 tour
15. R. Grosjean (Haas) + 1 tour
16. A. Giovinazzi (Alfa Romeo) + 1 tour
17. G. Russell (Williams) + 1 tour
18. P. Gasly (Toro Rosso) + 2 tours
19. R. Kubica (Williams) + 2 tours
20. L. Stroll (Racing Point) OUT

Classement du championnat du monde pilotes :
01. L. Hamilton : 413 points
02. V. Bottas : 326 points
03. M. Verstappen : 278 points
04. C. Leclerc : 264 points

05. S. Vettel : 240 points

Classement des constructeurs :
01. Mercedes : 739 points
02. Ferrari : 504 points
03. Red Bull : 417 points
04. McLaren : 145 points
05. Renault : 91 points
06. Toro Rosso : 85 points
06. Racing Point : 73 points
08. Alfa Romeo : 57 points
09. Haas : 28 points
10. Williams : 1 point

Déclaration de Charles après l'arrivée :
"Ce n'a pas été une course facile mais j'ai tout donné. La voiture était plutôt bonne mais pas assez rapide. Il faut vraiment que nous comprenions d'ici l'année prochaine pourquoi nous arrivons à sauver les meubles en qualifications et pourquoi nous sommes aussi loin en course. Je suis quand même content de finir cette saison très positive sur le podium. Je n'aurais jamais imaginé faire une saison comme celle-là avec 8 poles, 10 podiums et 2 victoires. C'est une très bonne première saison d'apprentissage. Evidemment j'ai raté quelques occasions comme Bahrein, Baku et Hockenheim mais il y en a aussi eu du côté de l'équipe, comme à Monaco. Il y a beaucoup de choses à en tirer et je pense que ça nous aidera pour l'année prochaine. J'ai beaucoup grandi en tant que pilote et j'ai hâte d'être à 2020. En ce qui concerne l'enquête de la FIA sur ma voiture, je n'étais pas au courant. Je ne l'ai appris qu'après l'arrivée et je n'ai absolument aucune idée de ce qu'il se passe. En tout cas, je remercie Sebastian pour son aide et piloter pour Ferrari a été un rêve d'enfant qui s'est réalisé. J'ai une chance incroyable de faire partie de cette équipe et c'est maintenant à moi de travailler pour leur apporter les résultats qu'elle mérite."

2 réflexions au sujet de « F1 - Abu Dhabi : un podium pour finir la saison 2019 ! »

  1. Derniere course qui pourrait résumer la situation de tous les rouges .Charles devant son équipier tout le w.e., et ferrari boulette et malchance . Ils sont revenus au niveau de la hongrie, après les rappels techniques de la Fia.
    2020 copié collé de 2019 ? A craindre ..à la différence près que Charles pourrait être leader , non déclaré , mais leader qd même .
    Merci Frank pour tous ces reportages (21 gp soit 84 pages !! ) Le temps de souffler et à la saison prochaine !

    1. Merci beaucoup Pascal pour ton grand nombre de commentaires, toujours très sympa à lire !
      On espère vraiment que 2020 sera une meilleure année que celle-ci. Charles n'a pas dit non dernier mot !
      84 pages ? Je n'étais même pas au courant XD On souffle un peu, ensuite bilan de la saison ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *