F1 2019 : bilan de la deuxième moitié de saison

La saison 2019 de Formule 1 est maintenant terminée et l'heure est au bilan de sa deuxième moitié. Vous pouvez retrouver celui de la première moitié ici.

Les premières victoires :
La saison reprend à Spa-Francorchamps mais la fête est malheureusement gâchée par le décès d'Anthoine Hubert. Bien décidé à faire honneur à son ami d'enfance, Charles signe la pole position et remporte la course du lendemain en résistant aux assauts de Lewis Hamilton. En Italie, il remporte sa deuxième victoire devant des tifosis, évidemment fous de joie, qui attendaient ça depuis neuf longues années. Charles a donc marqué 50 points en deux courses contre 13 pour Vettel.

L'équipe se tire une balle dans le pied :
En arrivant à Singapour, Charles espère continuer sur sa lancée et il commence bien avec une pole position. En course, il joue la victoire jusqu'au moment où Ferrari décide de tenter un undercut pour favoriser Vettel, qui à ce moment, ne devrait pas pouvoir faire mieux que troisième. L'équipe l'arrête donc en premier et lui donne par la même occasion la tête de la course. Abasourdi, Charles ne comprend pas ce qu'il vient de se passer et Ferrari se justifiera par le fait que cette stratégie lui a permise d'assurer un doublé. Sur le papier, c'était une décision logique. La Formule 1 est un sport d'équipe et une équipe ne peut jamais refuser un doublé. Même si ce n'est pas notre pilote préféré qui a été favorisé.

Vettel rompt le pacte de Ferrari :
C'est après cette frustration que Charles se rend en Russie. Là encore il réalise la pole position (la quatrième de suite) tandis que Vettel est troisième. Au départ, l'Allemand prend l'aspiration de Charles, qui joue parfaitement la carte de l'équipe et passe en tête de la course. Quelques tours plus tard, le Monégasque demande à récupérer la première place mais Vettel ne l'entend pas de cette oreille et n'obéi pas aux multiples demandes de l'équipe. Il continue en tête de la course jusqu'au moment où il doit abandonner sur casse mécanique. La Virtual Safety Car est activée, au détriment de la stratégie de Charles qui ne termine que troisième. La chance n'était pas de son côté.

Un clash prévisible :
Au Japon, Charles se loupe au premier virage et harponne Verstappen. Il ne termine que cinquième. Au Mexique, il est une nouvelle fois en position de gagner mais un arrêt aux stands chaotique lui fait perdre toute chance de podium. Il termine quatrième. Aux Etats-Unis, le rythme des Ferrari n'est pas là. Charles termine de nouveau quatrième tandis que Vettel abandonne sur rupture de suspension. Les deux équipiers arrivent donc au Brésil avec en ligne de mire, la troisième place du championnat tandis qu'il n'y a plus que deux courses à disputer.

Cette fois, Vettel part en pole et Charles en fond de grille après un changement de moteur, mais ce dernier revient dans le match grâce à une Safety Car providentielle. Alors qu'il a des pneus beaucoup plus frais que ceux de son équipier, il l'attaque et prend la troisième position. Vettel double à son tour dans la ligne droite mais il décide de se rabattre (trop tôt) sur son équipier. Résultat : une crevaison pour les deux pilotes et un double abandon. Ce que nous avons toujours redouté vient de se produire.

La saison se termine avec un podium de Charles à Abu Dhabi. Il peut être fier de lui puisqu'il a lui-même influé sur la stratégie pour obtenir le meilleur résultat possible sur cette piste. De son côté, Vettel ne termine que cinquième. Les deux équipiers terminent la saison à égalité en terme de statistiques en course : 10 partout. Charles totalise 10 podiums contre 9 pour Vettel. En qualifications, il a terminé 12 fois devant Vettel. Comme chaque année depuis que nous le suivons (2012) Charles nous surprend et face à un quadruple Champion du Monde il a fait des merveilles.

En 2020, les compteurs seront remis à zéro. Il faudra absolument que Ferrari arrive à être dans le coup dès la première course, aussi bien côté performances que côté stratégie. Chez Mercedes, si Bottas arrive à encore hausser son niveau de début d'année, toutes les circonstances seront là pour une belle saison 2020. Dans le cas contraire, ce sera une nouvelle année frustrante et il faudra attendre les nouvelles règles de 2021 pour espérer un peu de changement. Nous sommes pressés de voir Charles se battre pour le championnat !

2 réflexions au sujet de « F1 2019 : bilan de la deuxième moitié de saison »

  1. Voili voilou .... Charles promu pour 5 ans chez fefe ! Je ne sais pas si par le passé un pilote a été engagé pour 5 ans ( toutes écuries confondues ) ... à vérifier avec le grand mickael...
    Peu importe ... mais quelle reconnaissance ...! De facto leader .

    A charles de bien jouer maintenant ! -)

  2. Charles a prouvé qu'il va être un grand champion malgré tous. Il a un très gros avantage sur les têtes d affiche (la jeunesse et le talent) bonne route à lui.

Les commentaires sont fermés.