F1 2020 : en attendant la reprise, les règles changent !

Malgré la pandémie de COVID-19 qui se répand inexorablement à travers le monde, le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA a procédé à un vote (électronique) et a adopté plusieurs changements portants sur les règles de la Formule 1.

Les changements pour 2020 :
Premièrement, il faut savoir que durant toute cette année, Jean Todt (Président de la FIA) aura plus de pouvoir qu’auparavant. Cela lui permettra de prendre n'importe quelle décision urgente et nécessaire concernant l'organisation des compétitions internationales. Durant cette période un peu spéciale, les règles de la F1 n'auront besoin que de l'accord de 60% des équipes alors qu'il fallait l'unanimité jusqu'à maintenant. Les essais privés et/ou hivernaux pourront être modifiés ou supprimés si nécessaire.

Le deuxième changement porte sur l'attribution des composants pour chaque pilote. Ainsi, avec 14 courses (à cette date) contre 21 initialement prévues, chaque pilote aura à sa disposition : 2 moteurs à combustion interne (ICE), 2 MGU-H, 2 turbos, 2 packs de batteries, 2 unités de contrôle électronique et 2 MGU-K. Si le championnat comporte 11 courses ou moins, ce sera la même chose sauf qu'il n'y aura qu'un seul pack de batteries et une seule unité de contrôle électronique. La fiabilité sera plus primordiale que jamais !

Le délais de fermeture minimum des usines des motoristes reste de 21 jours mais une fois atteint, la FIA pourra étendre ce délais. Enfin, sachez que les équipes ont l'interdiction absolue de travailler sur l'aérodynamique (soufflerie) des voitures de 2020 jusqu'au 31 décembre de cette année.

Les changements pour 2021 :
Contrairement à ce que nous avons toujours eu l'habitude de voir, les monoplaces 2021 ne seront pas nouvelles puisque ce ne seront que des évolutions de celles déjà vues en 2020. Il n'y aura par exemple pas une SF1000 succédant à une SF90 comme cette année mais sans doute une "SF1000B" succédant à la SF1000 de 2020. Les équipes n'auront que certaines libertés en termes de développement. A l'heure actuelle, on s'orienterait vers un gel des châssis et de toutes les parties se rapportant à la mécanique. Seule l'aérodynamique serait susceptible d'évoluer, tout cela afin de réduire les coûts au maximum. Côté rumeurs, Ferrari et Red Bull seraient opposées à ce changement afin de pouvoir copier la fixation de la boite de vitesse de la Mercedes qui dispose de 4 écrous contre 6 pour ses rivales.

D’autres mesures seront introduites d'ici quelques temps, notamment concernant les châssis et les éléments à geler pour la prochaine saison. Pour finir, sachez que le DAS de Mercedes est interdit pour 2021 mais légal pour les quelques courses qui se dérouleront en 2020.