Virtual GP - Shanghai : Deuxième course et deuxième victoire !

Après le championnat "Race For The World" qu'il a remporté vendredi dernier, Charles remet le couvert et participe à son deuxième "Virtual GP", organisé par la F1. Rappelons que la dernière fois, le Monégasque avait remporté le Grand Prix d'Australie avec une aisance digne de ses heures de gloire en Formule 2. Cette fois, il ne fait pas équipe avec son frère mais avec Callum Illot. Vainqueur de la course d'ouverture à Bahreïn, Guanyu Zhou est présent après avoir manqué la précédente.

Les engagés :
Mercedes : Stoffel Vandoorne et Esteban Gutierrez
Ferrari : Charles et Callum Illot
Red Bull : Alex Albon et Thibaut Courtois
McLaren : Lando Norris et Carlos Sainz
Renault : Guanyu Zhou et Ian Poulter (golfeur)
Toro Rosso : Liam Lawson et Ciro Immobile (footballeur)
Racing Point : Anthony Davidson et Jimmy Broadbent (Youtubeur)
Alfa Romeo : Antonio Giovinazzi et Juan Manuel Correia
Haas : Pietro Fittipaldi et Louis Deletraz
Williams : George Russell et Nicholas Latifi

Qualifications - 18 minutes :
Pour ces qualifications, il n'y a qu'une seule séance de 18 minutes pour déterminer l'ordre des pilotes sur la grille de départ. Rappelons que les réglages des voitures sont identiques, les limites de piste désactivées et que seuls l'ABS et l'antipatinage peuvent être activés.

Dès son premier tour, Charles claque le meilleur temps (1'29''607), loin devant Vandoorne (1'30''310) et Deletraz en 1'30''311. Dans sa deuxième tentative, il commet une légère erreur mais malgré l'amélioration des uns et des autres, personne ne parvient à le déloger. Le Monégasque signe donc une deuxième pole position en deux courses puisqu'il avait bénéficié d'une pénalité de Lundgaard en Australie pour partir en tête.

Course :
Au départ, Charles exploite le bénéfice de sa pole position à 100% puisqu'il entre en tête dans le premier virage. Il est suivi d'Alex Albon, Guanyu Zhou et les deux Mercedes de Vandoorne et Gutierrez.

Au huitième tour, le Monégasque entre aux stands pour couvrir la stratégie d'Albon qui s'est arrêté au tour précédent. Si l'arrêt se passe bien, il doit en revanche attendre qu'un autre pilote s'arrête, ce qui le contraint à perdre deux bonnes secondes. A son retour en piste, il est deuxième juste derrière Albon et une grosse bataille s'engage alors.

Au onzième tour et tandis qu'ils dépassent les premiers qui ne se sont pas encore arrêtés, Charles trouve enfin l'ouverture sur Albon. Le Monégasque a mis deux roues dans l'herbe et a trouvé un trou de souris pour s'y engouffrer. Il passe avec autorité mais sa sur-vitesse l'oblige à emmener le Thaïlandais en dehors de la piste. Dans la réalité, il aurait été pénalisé pour ça mais ce soir, c'est la F1 qui décide des règles. Chaque pilote sait jusqu'où il peut aller même si c'est déjà plus loin que d'habitude. Vous pouvez voir l'action ici.

Au seizième passage, l'horizon s'éclaircit pour Charles. Il a sorti Albon de la zone DRS et peut commencer à économiser un peu de carburant car il en a plus dépensé que son rival du jour. Plus loin, la bataille pour la troisième place entre Zhou et Vandoorne donne un peu plus de marge aux deux leaders de la course.

A cinq tours de l'arrivée, Charles n'a plus qu'à dérouler. Albon est à presque trois secondes et la victoire lui tend les bras. Il ne faut pas commettre d'erreur.

Sous le drapeau à damiers, le Monégasque remporte sa deuxième victoire en deux courses ! Sa bataille avec Albon était superbe mais il faut avouer que la performance de ces deux grands amis était très proche l'une de l'autre. Charles a enfin trouvé un adversaire de son niveau et qui a du répondant !

Après une bataille qui a duré toute la course, c'est finalement Zhou qui monte sur la troisième marche du podium. Bien que quatrième sur la ligne d'arrivée, le pilote Renault a profité d'une pénalité de Vandoorne pour marquer 3 points de plus. Il devance Russell, Vandoorne seulement cinquième et Deletraz. Très attardé, Callum Illot, (coéquipier de Charles ce soir) ne termine qu'à une décevante douzième place.

Classement de la course :
01. C.Leclerc (Ferrari) Vainqueur
02. A.Albon (Red Bull) + 2''512
03. G.Zhou (Renault) +  6''815
04. G.Russell (Williams) + 10''999
05. S.Vandoorne (Mercedes) + 11''524
06. E.Gutierrez (Mercedes) + 14''335
07. L.Deletraz (Haas) + 16''473
08. L.Lawson (Toro Rosso) + 19''125
09. N.Latifi (Williams) + 22''864
10. C.Sainz (McLaren) + 27''433
11. P. Fittipaldi (Haas) + 34''824
12. C.Illot (Ferrari) + 36''422
13. J.Broadbent (Racing Point) + 46''854
14. J.M.Correia (Alfa Romeo) + 49''480
15. T.Courtois (Red Bull) + 50''598
16. A. Davidson (Racing Point) + 1'16''273
17. C.Immobile (Toro Rosso) + 1'30''675
18. I.Poulter + 1 tour
19. A.Giovinazzi (Alfa Romeo) OUT
20. L. Norris (McLaren) n'a pas participé à cause de soucis de connexion 

S'il devait y avoir des classements par points, voici ce qu'ils seraient :
Pilotes :
01. C.Leclerc : 51 points
02. G.Zhou : 40 points
03. S.Vandoorne : 37 points
04. G.Russell : 27 points
05. A.Albon : 22 points
06. C.Lundgaard : 18 points
07. P.Eng : 15 points
08. J.Broadbent : 14 points
09. A.Leclerc : 12 points
10. L.Deletraz : 12 points
11. L.Norris : 11 points
- N. Latifi : 11 points
13. A.Giovinazzi : 10 points
14. E.Gutierrez : 8 points
15. L.Salvadori : 6 points
16. P.Chaloner (Redeye) : 4 points
17. L.Lawson : 4 points
18. D.Beganovic : 2 points
19. N. Hülkenberg : 1 point
20. C.Sainz : 1 point

Constructeurs :
01. Ferrari : 65 points
02. Renault : 58 points
03. Mercedes : 45 points
04. Williams : 38 points
05. Red Bull : 19 points
06. Haas : 16 points
07. Racing Point : 14 points
08. McLaren : 12 points
09. Toro Rosso : 10 points
- Alfa Romeo : 10 points