Virtual GP - Interlagos : pénalisé, Charles termine troisième !

Après sa très belle victoire obtenue en Chine, Charles remet le couvert pour un quatrième Grand Prix. Si ce week-end nous aurions du commenter la course des Pays-Bas, c'est finalement sur la piste d'Interlagos que s'affrontent les pilotes. En effet, la piste de Zandvoort ne figure pas dans F1 2019 puisqu'elle n'est revenue au calendrier que cette année.

Chez Ferrari, Charles reste bien en place tandis que son équipier change à chaque fois. Au sein de la Ferrari Driver Academy on fait tourner les effectifs puisque après Arthur et Callum Illot, c'est maintenant au tour de Enzo Fittipaldi de prendre place dans la deuxième SF90.

Les engagés :
Mercedes : Stoffel Vandoorne et Esteban Gutierrez
Ferrari : Charles et Enzo Fittipaldi
Red Bull : Alex Albon et Ben Stokes
McLaren : Lando Norris et Jelly (YouTubeur)
Renault : Christian Lundgaard et Petter Solberg
Toro Rosso : Alessio Romagnoli (footballeur) et Stuart Broad (cricket)
Racing Point : David Schumacher et Jimmy Broadbent (Youtubeur)
Alfa Romeo : Antonio Giovinazzi et Juan Manuel Correia
Haas : Pietro Fittipaldi et Louis Deletraz
Williams : George Russell et Nicholas Latifi

Qualifications - 18 minutes :
Dans son premier tour lancé, Charles ne réalise pas un tour parfait mais il lui suffit quand même pour signer la pole provisoire en 1'08''056. Le Monégasque est en passe d'améliorer dans sa deuxième tentative mais une erreur à la sortie du dernier virage le condamne à rentrer aux stands aussitôt. Pendant ce temps, Vandoorne s'empresse de prendre le meilleur temps en 1'07''893 tandis qu'une nouvelle erreur de Charles ne lui permet pas de faire mieux que son premier tour. Bien qu'il ne signe que le sixième temps au final, le Monégasque a largement le rythme pour remonter durant les 36 tours de course.

Course :
A l'extinction des feux, Vandoorne et Russell prennent en sandwich l'équipier de Charles. La Mercedes et la Ferrari partent dans le muret des stands et reviennent en piste mais la moitié du peleton est déjà passé. Retardé, Russell perd également du temps tandis que c'est Albon qui entre en tête dans le premier virage. Le Thaïlandais est suivi de Charles qui est passé à travers les embûches et on imagine déjà une course qui prendra des airs de revanches. Il ne faut pas oublier que lors de la dernière course en Chine, Charles s'était imposé devant Albon après une lutte qui avait duré toute la course.

Au cinquième tour, le pilote Ferrari prend la tête grâce au DRS mais en réalité, les positions s'inversent à chaque tour puisque son bénéfice est impossible à contrer dans la ligne droite des stands. La Red Bull et la Ferrari ne perdent pas de temps et font le trou mais il faut quand même se méfier de Russell qui revient, à moins de six secondes.

Au treizième tour, Charles tente d'undercut sur Albon et ressort sixième à trois secondes de son équipier. Le Monégasque est le premier à s'arrêter tandis que le Thaïlandais attend trois tours de plus pour stopper. Les deux pilotes repartent dans le même ordre et avec le même écart mais malheureusement, Charles a choisi les pneus durs (blancs) tandis que Albon a opté pour les médiums (jaunes) qui sont plus performants.

A la mi-course, la stratégie est du Monégasque est de rester devant le Thaïlandais coûte que coûte puisqu'il n'a pas l'avantage des pneus. Malheuresement, au vingt-quatrième tour, une pénalité de 5 secondes vient ruiner ses espoirs de victoire à cause d'un très léger contact avec Albon.

Sous le drapeau à damiers, c'est donc le pilote Red Bull qui l'emporte mais il faut dire que ce soir, il a été le plus fort. Que ce soit en piste ou en stratégie. Grâce à la pénalité de Charles, Russell termine deuxième, Charles troisième mais il sauve les meubles au championnat.

Après être retombé douzième après son accident du départ, Vandoorne réalise une superbe remontée et termine quatrième ! Il ne lui a manqué que six dixièmes pour monter sur le podium, ce qui veut dire que notre pilote préféré a eu chaud aux fesses !

Classement de la course :
01. A.Albon (Red Bull) Vainqueur
02. G.Russell (Williams)
03. C.Leclerc (Ferrari) 
04. S.Vandoorne (Mercedes)
05. E.Gutierrez (Mercedes)
06. C.Lundgaard (Renault)
07. E.Fittipaldi (Ferrari) 
08. L.Deletraz (Haas)
09. N.Latifi (Williams)
10. L.Norris (McLaren)
11. D.Schumacher (Racing Point)
12. P.Solberg (Renault)
13. B.Stokes (Red Bull)
14. J.M.Correia (Alfa Romeo)
15. A.Romagnolo (Toro Rosso)
16. Jelly (McLaren)
17. S.Broad (Toro Rosso)
18. J.Broadbent (Racing Point) OUT
19. A.Giovinazzi (Alfa Romeo) OUT
20. P.Fittipaldi (Haas) OUT

Voici les classements pas point, en comptant les meilleurs tours :
Pilotes :
01. C.Leclerc : 76 points
02. S.Vandoorne : 49 points
03. A.Albon : 48 points
04. G.Russell : 45 points
05. G.Zhou : 40 points
06. C.Lundgaard : 26 points
07. E.Gutierrez : 18 points
08. P.Eng : 15 points
09. J.Broadbent : 14 points
10. L.Deletraz : 16 points
11. N. Latifi : 13 points
12. A.Leclerc : 12 points
- L.Norris : 12 points
14. A.Giovinazzi : 10 points
15. E.Fittipaldi : 6 points
- L.Salvadori : 6 points
17. P.Chaloner (Redeye) : 4 points
- L.Lawson : 4 points
19. D.Beganovic : 2 points
20. N. Hülkenberg : 1 point
- C.Sainz : 1 point

Constructeurs :
01. Ferrari : 86 points
02. Mercedes : 67 points
03. Renault : 66 points
04. Williams : 58 points
05. Red Bull : 45 points
06. Haas : 20 points
07. Racing Point : 14 points
08. McLaren : 13 points
09. Toro Rosso : 10 points
- Alfa Romeo : 10 points