F1 - Styrie : quel gâchis !

Au lendemain d'une qualification (sous la pluie) très difficile pour les pilotes Ferrari, le soleil fait son retour et pourrait redistribuer certaines cartes même si on se doute déjà que ça ne changera pas grand chose pour les Mercedes et les Red Bull. Néanmoins, cela pourrait être une aubaine pour les Ferrari qui partent en milieu de peloton et qui ont beaucoup travaillé sur le rythme de course.

Du côté des pneus, tout le monde s'élance en tendres (rouges) sauf Ricciardo, Latifi et les Alfa Romeo qui partent en médiums (jaunes).

A l'extinction des feux, Hamilton garde facilement le bénéfice de sa pole position tandis que Verstappen se retrouve un temps menacé par Sainz. Derrière, les Ferrari sortent du premier virage en douzième et quatorzième position mais à l'amorce du troisième virage, Charles vient harponner la monoplace de Vettel. Résultat : double abandon des Ferrari puisque l'Allemand y laisse son aileron arrière et le Monégasque la moitié de son fond plat. Les déclarations des deux pilotes sont à lire en bas de notre article.

Après avoir visionné plusieurs fois les images, il est clair que la faute est à mettre au crédit de Charles qui a été beaucoup trop optimiste. Il a cru déceler une ouverture qui n'en était pas une. La déception est très clairement visible chez les rouges puisqu'en plus d'abandonner dès le premier tour, le travail acharné des mécaniciens n'a même pas été récompensé. Nous n'avons même pas pu voir si les évolutions introduites ce week-end étaient positives et c'est peut-être ce qui nous déçoit le plus. Quoi qu'il en soit, Charles assume son erreur et semble encaisser un énième coup dur pour lui et son équipe. Il est vraiment temps que les choses bougent à Maranello !

Le reste de la course est assez monotone puisque rien d'intéressant ne se passe jusqu'à l'avant-dernier tour, moment où Norris dépasse Ricciardo, poussé hors-piste par Stroll. Le pilote McLaren ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'il dépasse Perez dans le dernier virage, victime d'un aileron avant cassé.

Sous le drapeau à damier, Lewis Hamilton remporte une quatre-vingt-cinquième victoire en Formule 1 tandis que Bottas signe le doublé pour Mercedes. Verstappen termine troisième avec un petit morceau d'aileron avant endommagé. Suivent Albon, Norris, les Racing Point de Perez et Stroll (sous enquête), Ricciardo, Sainz et Kvyat qui marque un point pour Alpha Tauri.

Au championnat, les Mercedes font la course en tête puisque Verstappen (leur plus proche rival sur le papier) n'a pas marqué de point la semaine dernière et ne compte que 15 points quand Charles en totalise 18, Hamilton 37 et Bottas déjà 43.

Classement de la course :
01. L.Hamilton (Mercedes) Vainqueur
02. V.Bottas (Mercedes)
03. M.Verstappen (Red Bull)
04. A.Albon (Red Bull)
05. L.Norris (McLaren)
06. S.Perez (Racing Point)
07. L.Stroll (Racing Point)
08. D.Ricciardo (Renault)
09. C.Sainz (McLaren)
10. D.Kvyat (Alpha Tauri)
11. K.Raikkonen (Alfa Romeo)
12. K.Magnussen (Haas)
13. R.Grosjean (Haas)
14. A.Giovinazzi (Alfa Romeo)
15. P.Gasly (Alpha Tauri)
16. G.Russell (Williams)
17. N.Latifi (Williams)
18. E.Ocon (Renault) OUT
19. C.Leclerc (Ferrari) OUT
20. S.Vettel (Ferrari) OUT

TOP 5 du championnat des pilotes : 
01. V.Bottas : 43 points
02. L.Hamilton : 37 points
03. L.Norris : 26 points
04. C.Leclerc : 18 points
05. S.Perez : 16 points
...
15. S.Vettel (Ferrari) : 1 point

Classement des constructeurs : 
01. Mercedes : 80 points
02. McLaren : 39 points
03. Red Bull : 27 points
04. Racing Point : 22 points
05. Ferrari : 19 points
06. Renault : 8 points
07. Alpha Tauri : 7 points
08. Alpha Romeo : 2 points
09. Williams : 0 point
10. Haas : 0 point

Déclaration de Charles :
"C'est clairement de ma faute et il n'y a aucune excuse. Aujourd'hui, je dois avouer que j'ai fais le con et il n'y a pas d'autre mot pour expliquer ça. D'autant plus que ce n'est pas le moment de faire des choses comme ça. La semaine dernière, je disais qu'il fallait prendre chaque opportunité, aujourd'hui aurait pu en être une, même si je ne pense pas que nous avions la performance pour marquer de gros points. Chaque point est important et nous aurions peut-être pu en avoir aujourd'hui. J'ai fais n'importe quoi et j'ai mis l'équipe dans une mauvaise position avec un double abandon. J'ai cru voir une opportunité qui n'en était même pas une. J'ai été stupide et j'apprendrai de mon erreur. Mes excuses ne suffiront pas, les points se sont maintenant envolés et j'essayerai de faire mieux la prochaine fois."

Sebastian Vettel :
"J'ai revu l'accident et je n'avais aucun endroit où aller. C'est vraiment dommage que nous soyons obligés d'abandonner aussi tôt en course. J'espère que je vais bientôt me réveiller de ce cauchemar qu'est ce début de saison. Pour l'instant les choses ne se passent pas bien mais nous devons continuer à pousser pour que l'on sorte de cette situation."

Mattia Binotto : 
"Je crois qu'il n'y a pas grand-chose à dire aux pilotes. C'est une manière douloureuse de conclure une course, après seulement deux tours. Je crois que c'est la pire conclusion pour un très mauvais week-end, qui fût très difficile pour nous. Je crois que ce n'est pas le moment de chercher des responsables ou d'accuser qui que ce soit car c'est le moment d'être unis. Nous avons les bonnes personnes à l'usine pour progresser dès que possible. Malheureusement, quand on part en milieu de grille, beaucoup de choses peuvent se passer."

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *