F1 2020 : en route pour Silverstone !

Deux semaines après un Grand Prix de Hongrie désastreux pour Charles, l'heure est au Grand Prix de Grande-Bretagne, disputé sur le circuit de Silverstone. Si Vettel a noté quelques changements positifs en rythme de course, les pilotes, comme les fans savent pertinemment que ce sera un week-end difficile. Avec ses grandes lignes droites, la piste chère à Lewis Hamilton est l'une des plus propices aux performances liées au moteur. En moyenne, 65% du tour se fait à fond et avec un déficit annoncé d'environ 60 chevaux, difficile pour les hommes de Maranello d'espérer un podium.

Si Mercedes devrait une nouvelle fois faire la course en tête, les Racing Point et les Red Bull devraient se battre pour la troisième marche du podium. Derrière, la lutte entre les McLaren et les Ferrari devraient nous offrir un beau spectacle, même si nous aimerions voir les rouges plus haut au niveau du classement.

John Elkann, le Président de Ferrari, s'adresse aux fans :
"Cette année, nous ne sommes pas compétitifs en raison d'erreurs de conception et nous avons également perdu en puissance moteur. La réalité est que notre voiture n'est pas compétitive. On l'a vu en piste et on le verra à nouveau. Aujourd'hui, nous posons les bases pour être compétitifs et retrouver la victoire quand la réglementation changera en 2022. J'en suis convaincu. J'ai confiance en Mattia Binotto, qui est à la tête de la Scuderia depuis un an. Il a toutes les compétences et caractéristiques nécessaires pour lancer un nouveau cycle victorieux. Il était chez Ferrari avec Todt et Schumacher. Il sait comment gagner et à partir de l'an prochain, il travaillera avec deux pilotes jeunes et ambitieux comme nous. Les fans souffrent autant que nous mais nous savons qu'ils restent proches. C'est pourquoi il est important d'être clair et honnête avec eux. La route va être longue. Quand Jean Todt a lancé ce cycle historique en 2000, nous sortions d'une période où nous ne gagnions plus rien depuis plus de 20 ans, depuis 1979. Lorsque Jean Todt est arrivé à Maranello en 1993, ça a pris du temps pour que Ferrari retrouve le succès. L'important, comme à l'époque, est de travailler en piste et en dehors dans la cohésion, de construire pas à pas la Scuderia que nous voulons."

Le circuit :
Berceau de la Formule 1 depuis qu'il a accueilli le tout premier Grand Prix de l'histoire, Silverstone a connu 11 modifications de sa piste pour en arriver à celle que l'on connait depuis 2011. Long de 5,891km, le circuit comporte 18 virages dont l’enchaînement mythique : Maggots, Becketts, Chapel qui devrait se passer plus vite que jamais.

Zone DRS :
Comme l'année dernière, il n'y aura pas trois mais seulement deux zones de DRS. Celle devant les stands et jusqu'au virage 3 a été supprimée en raison des accidents de Grosjean et Ericsson liés à l'ouverture/fermeture du DRS que l'on a pu voir en 2018. En revanche, pas de changement pour les deux autres zones qui seront toujours au même endroit, c'est à dire entre les virages 5 et 6 puis entre le 14 et le 15.

Les horaires de ce week-end : 
Vendredi 31 juillet : 
11h00 : Essais Libres 1
15h00 : Essais Libres 2

Samedi 1er août : 
12h00 : Essais Libres 3
15h00 : Qualifications

Dimanche 2 août : 
15h10 : Course