F1 2020 - Monza : Pas de miracle à domicile.

Un an après sa première victoire en Formule 1, Charles revient en terres Italiennes dans une toute autre ambiance. La SF1000 ne lui permettra pas de jouer un TOP 10 en qualifications. Néanmoins, d'après Mattia Binotto tout n'est pas perdu pour le Monégasque. "Ces problèmes vont l'aider à se forger un mental d'acier et à s'imposer encore plus en tant que leader de l'équipe." C'est aussi l'avis de Jacques Villeneuve qui cite l'exemple de Schumacher qui a dû beaucoup travailler pour que Ferrari atteigne le niveau qu'elle a eue au début des années 2000 et qui ajoute que maintenant "c'est à Charles de faire ce travail là."

Côté piste, les trois séances d'essais libres n'ont laissé que de maigres espoirs aux hommes de Maranello. Coincés dans la deuxième partie du tableau, Charles et Vettel ont limité la casse sur les simulations qualificatives tandis que celles en version course étaient catastrophiques d'un point de vue équilibre et dégradation des pneus. L'aspiration proposée par Vettel à Charles ne lui a fait gagner que deux dixièmes lors de la dernière séance alors que Gasly (Alpha Tauri) n'a même pas attendu la fin de la ligne droite des stands pour dépasser son camarade. Le constat de contre-performance est flagrant et il va falloir s'y faire. Avec deux courses en deux week-end, il était impossible pour quiconque, d'améliorer sa voiture.

A 15h00, les qualifications confirment nos doutes.

Q1 - 18 minutes :
A la sortie du garage, Charles devance Vettel mais c'est finalement l'Allemand qui offre l'aspiration à son jeune équipier. Après la première tentative, l'Allemand signe un 1'21''151 et le Monégasque un 1'20''970 qui lui est tout de suite retiré à cause des limites de piste. Pour sa deuxième tentative, son 1'20''607 le place onzième tandis que Vettel n'est que dix-septième.

Lors de la dernière tentative, Vettel sort des stands au milieu d'un groupe qui comprend Ocon, les deux Alfa Romeo, Albon et les Williams. Plutôt que de réfléchir un instant, ces 7 pilotes préfèrent se gêner avant et pendant leur tour chrono. Dans l'impossibilité d'améliorer, Vettel est éliminé dès la Q1 ! Bien plus attentif à ce problème, Charles a laissé le groupe s'échapper avant d'améliorer son chrono en 1'20''443. Il parvient à passer en Q2 sans trop de souci.

Les éliminés : Grosjean, Vettel, Giovinazzi, Russell et Latifi.

Q2 - 15 minutes :
Sans aspiration ni aide son équipier, Charles a des espoirs plus minces qu'en Q1. Sur son premier tour, il se loupe légèrement dans le dernier secteur mais il parvient à signer un 1'20''747 qui le place treizième. Difficile de s'attendre à mieux, Albon (dixième) est plus rapide de six dixièmes.

Dans la deuxième tentative, il améliore en 1'20''273 mais reste treizième. A l'issue de son tour rapide, il déclare à la radio qu'il ne pouvait pas faire mieux. C'est la pire qualification des Ferrari à Monza de toute l'histoire.

Les éliminés : Kvyat, Ocon, Charles, Räikkönen et Magnussen.

Q3 - 12 minutes :
Une fois encore, le combat pour la pole position n'oppose que les deux pilotes Mercedes. Et une fois encore, c'est Hamilton qui a le dernier mot pour quelques millièmes devant Bottas.

Derrière, Carlos Sainz fait une superbe performance en terminant troisième mais à plus de 8 dixièmes des flèches d'argent. Perez partira quatrième devant un Max Verstappen moins performant que d'habitude.

Du côté des Ferrari, il faudra profiter d'éventuels ennuis de la concurrence pour espérer marquer des points mais sans un miracle de Charles ou une apparition providentielle d'une Safety Car au bon moment, ce sera très difficile.

Classement des qualifications :
01. L. Hamilton (Mercedes)
02. V. Bottas (Mercedes)
03. C. Sainz (McLaren)
04. S. Perez (Racing Point)
05. M. Verstappen (Red Bull)
06. L. Norris (McLaren)
07. D. Ricciardo (Renault)
08. L. Stroll (Racing Point)
09. A. Albon (Red Bull)
10. P. Gasly (Alpha Tauri)
11. D. Kvyat (Alpha Tauri)
12. E. Ocon (Renault)
13. C. Leclerc (Ferrari)
14. K. Räikkönen (Alfa Romeo)
15. K. Magnussen (Haas)
16. R. Grosjean (Haas)
17. S. Vettel (Ferrari)
18. A. Giovinazzi (Alfa Romeo)
19. G. Russell (Williams)
20. N. Latifi (Williams)

Déclaration de Charles :
"Aujourd'hui je suis plutôt content de la manière dont nous avons géré la qualification. J'ai dû faire trois tentatives en Q1 car mon premier chrono a été annulé mais au bout du compte, c'était la meilleure option pour nous. Je suis aussi très content de mon tour en Q2 mais je ne pouvais pas faire mieux. Je n'ai pas pu aller chercher les pilotes devant moi. Notre simulation de course n'était pas bonne hier et j'espère simplement que ce sera mieux demain. Le fait de pouvoir choisir nos pneus au départ nous aidera mais les deux voitures qui seront devant moi feront la même chose. S'il devait y avoir un train de voiture devant, même avec le DRS, ce sera difficile de dépasser."

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *